Le Mémorial Désilles

Le 11 novembre 2018, la Porte Désilles restaurée sera inaugurée. Pour l’occasion, la Ville de Nancy et ses partenaires ont voulu associer mémoire, patrimoine et cadre de vie, en créant un bel espace de promenade et de verdure.

Se recueillir et flâner au pied du Mémorial Désilles

C’est une porte majestueuse, un arc de triomphe qui marque l’entrée dans le centre de Nancy pour les riverains et visiteurs arrivant par la rue de Metz. Menacée par l’érosion, peu accessible en raison du système ancien de voiries, la porte Désilles fait l’objet d’un projet ambitieux de restauration et de réaménagement qui touche autant le monument que ses abords, à savoir la place de Luxembourg et l’esplanade du Souvenir Français. « Des gens ont donné leur vie pour la France et pour la liberté. Ce projet est essentiel pour notre mémoire et nos valeurs » confie Claude Grandemange, adjoint en charge de l’urbanisme, du patrimoine et correspondant Défense. « J’y suis très attaché car nous allons bâtir un espace sobre, aéré, empreint de dignité. »

Concilier patrimoine et circulation

Pour voir le jour, le projet Désilles a d’abord un travail d’étude préalable d’un an, confié à un comité de pilotage associant les différents partenaires impliqués : Architecte des Bâtiments de France, Ville de Nancy, Métropole, Autorités militaires. Le futur aménagement a aussi dû tenir compte des contraintes liées au Site Patrimonial Remarquable, zone dans laquelle se situe le Mémorial et qui comporte des règles précises de protection du patrimoine. Par ailleurs, il fallait conserver la fonctionnalité de circulation de ce carrefour stratégique. Enfin, le projet doit concilier la vocation d’espace destiné à accueillir les commémorations militaires avec la nécessité d’avoir un lieu de promenade et de convivialité. La Place de Luxembourg sera ainsi requalifiée en place pavée. Autour, les trottoirs seront agrandis et de nouveaux arbres seront plantés, dans le prolongement des plantations du Cours Léopold.

Stationnement maintenu et redéployé

Au total, le projet engage, d’une part, la restauration de la Porte Désilles (travaux de sculpture, de pierre de taille, d’électricité, de nettoyage, de restauration et d'éclairage) et d’autre part, la transformation de l’ensemble porte Désilles / place de Luxembourg / esplanade du Souvenir Français en un espace pavé où l’on pourra flâner et se recueillir.

La phase d’aménagements urbains, qui vient de démarrer, prévoit une réorganisation de la circulation de part et d’autre de la porte sur une file unique. La voirie passant devant la porte sera reculée d’une quarantaine de mètres vers les arbres actuels du cours Léopold pour délimiter au mieux l’esplanade. Enfin, les places de stationnement situées en bout de Cours Léopold seront redistribuées, en conservant la jauge actuelle.

En février et mars, les fouilles archéologiques destinées à repérer le bastion dit du Danemark, arasé et remblayé après le rattachement de la Lorraine à la France, sont restées vaines. La Métropole du Grand Nancy, en charge de l’ensemble des aménagements de voirie, a ensuite procédé aux travaux sur les réseaux hydrauliques. Des réunions ont également eu lieu avec les riverains, pour présenter l’opération, les perturbations à venir et les gains à attendre à terme. Le démarrage du chantier de restauration est fixé à la troisième semaine de juillet. Il sera inauguré cent ans jour pour jour après l’armistice de la Grande Guerre, le 11 novembre 2018

Un mémorial marqué par le temps

C’est en 1785 qu’a été édifiée la Porte Saint-Louis, pour célébrer l’engagement des troupes françaises dans la guerre d’indépendance américaine. Elle est devenue Désilles en 1790, en hommage au lieutenant qui s’était interposé entre des régiments mutins et les troupes du marquis de Bouillé.

Sa consécration en tant que Monument du Souvenir en 1976 a achevé de faire de cet arc le lieu de commémoration principal de la Ville de Nancy. La restauration du monument, altéré par les années et par les éléments, a été prise en main par Camille André, Architecte du patrimoine. « L’étude préalable nous a permis d’identifier la pathologie responsable des dégâts constatés notamment sur la partie haute de la porte. Causée par les sels solubles contenus dans les réparations au ciment, elle constituait la principale problématique de l’opération de restauration ».

L’autre bourreau de la pierre étant l’orientation du monument elle-même. « La porte est confrontée à la bise d’un côté et au plein soleil de l’autre, ce qui provoque une évaporation très brutale, qui fragilise la pierre ». Au remplacement des joints de ciment par des joints à la chaux s’ajouteront le remodelage des bas reliefs et la couverture du sommet par du plomb pour éviter les ruissellements.

Quant aux sculptures, aux spécificités nombreuses, leur restauration sera confiée à un sculpteur.

Mémorial numérique de Nancy

À l'issue de la Première Guerre mondiale, la Ville de Nancy fit édifier un monument dédié aux soldats morts pour la France au cours de ces quatre années de conflit.

Sur cet edifice, situé dans le cimetière du Sud, à proximité d'un carré militaire, les noms des Nancéiens morts pour la France n'ont cependant jamais été inscrits. C'est pour honorer la mémoire de ces milliers de soldats et transmettre aux générations futures la grandeur de leur sacrifice que la Ville de Nancy a souhaité initier le recensement de ses Morts pour la France, et les faire connaître par le biais d'un site illustrant ces héros.

Des fiches individuelles ont été réalisées afin d'illustrer le parcours de ces hommes. Sur chacune de ces fiches figure l'état civil des victimes, leur grade, l'unité à laquelle elles appartenaient, leur lieu de naissance, de dernière résidence - si celle-ci est connue - et, selon les cas, leur portrait photographique. Leur contenu dépend néanmoins des sources parvenues jusqu'à nous.

Cette démarche, initiée à l'occasion des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre, sera poursuivie jusqu'aux conflits les plus récents, afin d'apporter à cette démarche mémorielle l'unité qui lui donnera tout son sens. Des Poilus de la Première Guerre mondiale aux soldats morts au cours des conflits contemporains, ce site illustre le courage dont ces Nancéiens témoignèrent en donnant leur vie pour leur pays.

http://memorial.nancy.fr/

Situer