La place Stanislas et l'ensemble UNESCO, patrimoine mondial de l'Humanité

Passionné d’art et d’architecture, Stanislas Leszczynski transforme Nancy en faisant construire les trois places classées patrimoine mondial par l’UNESCO depuis 1983. Piétonnisée en 2005, la place Stanislas compte parmi les plus belles places du monde.

Visionnaire, humaniste, « Stanislas le bienfaisant » a marqué de son empreinte. On lui doit de nombreuses réalisations remarquables, comme les châteaux de Lunéville et de Commercy. Mais c’est à Nancy, capitale des Ducs de Lorraine, que son héritage prend une dimension royale et aujourd’hui internationale.

Stanislas le bâtisseur 

À son arrivée dans la cité ducale, la ville est divisée en deux ensembles, séparés par des bastions. La Ville Vieille, médiévale à la forme concentrique, où siège le Palais ducal ; la Ville Neuve, Renaissance, aux rues droites et parallèles.

En choisissant l’esplanade qui sépare les deux villes pour édifier une place royale, de style classique et rococo, c’est un double défi qu’il confie à son architecte, Emmanuel Héré. Celui-ci doit créer un écrin pour y dresser la statue du roi de France, Louis XV, gendre de Stanislas, mais également réussir la réunion des deux villes.

Les travaux débutent le 18 mars 1752. La nouvelle place se compose du nouvel Hôtel de Ville situé au sud, bordé à l’est et à l’ouest par quatre pavillons de même hauteur. En face, Héré construit des basses-faces pour ne pas gêner les canons depuis les remparts.

Une chaussée mène vers l’arc de Triomphe (qui porte aujourd'hui le nom d’Arc Héré, en hommage à l’architecte) puis à la place de la Carrière, destinée aux joutes. Celle-ci voit ses façades entièrement rhabillées afin de créer une unité architecturale. Au bout, en pendant de l’Hôtel de Ville, se trouve le Palais du Gouvernement, siège de l’autorité française sur la Lorraine, bordé d’un jardin royal. Un axe de symétrie parfait régit l’ensemble des aménagements.

La troisième place de l’ensemble est la place d’Alliance. C’est un espace plus intimiste, bordé d’une couronne d’arbres protégeant, en son centre, une fontaine célébrant l’alliance de la France et de l’Autriche en 1756. 

Les trois places sont classées au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1983.

Le XVIIIe siècle à Nancy c’est aussi des bâtiments emblématiques comme la Bibliothèque Stanislas, l’Hôtel des Missions Royales, les Portes Stanislas et sainte Catherine ainsi que l’Eglise Notre-Dame de Bonsecours qui abrite le sanctuaire de la Famille Leszczynski.

Rendez-vous Place Stanislas

Au lendemain de la restauration et de la piétonisation de la place Stanislas en 2005, la Ville de Nancy s’est dotée d’un grand spectacle populaire estival, à la hauteur de cet ensemble architectural unique. Réalisé par Spectaculaires / allumeurs d’images, cette création contemporaine fait appel à des images monumentales, sur 5 des 7 façades, traitées en vidéo-projections « à même la peau de l’Hôtel de ville », et dans tous les détails du bâtiment. Un voyage majestueux au cœur de l’histoire artistique de Nancy, à découvrir chaque été !

EN savoir plus

L’UNESCO : C’est quoi ?

L’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la culture (UNESCO) encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine culturel et naturel à travers le monde, considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. Cela fait l’objet d’un traité international intitulé Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel, adopté par l’UNESCO en 1972.

Le concept de Valeur Universelle Exceptionnelle, qui fonde le patrimoine mondial, repose sur l’idée que certains biens revêtent une importance culturelle et/ou naturelle tellement exceptionnelle que cette dernière transcende les frontières nationales et qu’elle présente le même caractère inestimable pour les générations actuelles et futures de l’ensemble de l’humanité. À ce titre, la protection permanente de ce patrimoine est de la plus haute importance pour la communauté internationale toute entière.

Le saviez-vous ?

C’est pour cette raison que l’UNESCO a distingué les trois places en 1983 (Place Stanislas, Place de la Carrière et Place de l’Alliance) pour leur représentation du génie créateur humain (Critère I.) et l’exemple qu’elles offrent d’un ensemble architectural illustrant une période de l’Histoire humaine (Critère IV.).

La montée en puissance progressive des Fêtes de Saint Nicolas à Nancy participe à l’objectif de la candidature en mars 2021 de la Ville de Nancy pour leur inscription au patrimoine culturel et immatériel (PCI) de l’UNESCO.

Visites virtuelles

Situer

Informations annexes au site