Subventions FEDER

Communication sur les dossiers subventionnés.

Subventions FEDER et communication sur les dossiers subventionnés

Restructuration et rénovation thermique de la Salle socio-culturelle de Gentilly

La restructuration des locaux de Gentilly apparaît indispensable au développement de la citoyenneté des habitants du quartier « politique de la ville », population en forte précarité éloignée des équipements de centre ville. La proximité de ce site sur le quartier favorise une accessibilité rapide et simple aux activités de sports, de culture et de loisirs. Le projet a permis de déployer une accessibilité de la population aux salles de fêtes : la petite et la grande salle mais aussi la salle du pavillon de l’Orangerie.
Par ailleurs, le nouvel équipement permettra de diversifier l’offre de service et d’augmenter les créneaux disponibles. Les actions mises en œuvre par des partenaires professionnels, associatifs et/ou institutionnels contribueront ainsi à l’intégration des publics les plus fragiles, à la mixité sociale et au brassage culturel.
De plus, la ville de Nancy a fixé comme objectif au présent programme de rénovation de diminuer autant que possible les consommations conventionnelles d’énergie primaire, calculées sur les cinq postes de consommation, habituels en calcul réglementaire pour les bâtiments existants à rénover (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, refroidissement et auxiliaires).

Le projet a donc permis de :

  • abandonner le fioul domestique comme énergie de chauffage de ce bâtiment,
  • raccorder le bâtiment au réseau public de chauffage urbain,
  • isoler thermiquement les façades et la toiture, mais aussi réduire les surfaces vitrées et renouveler les fenêtres,
  • économiser les énergies primaires : gain de 88,32% par rapport au Cep initial ; l’objectif d’une économie d’énergie de l’ordre de 38% largement dépassée ;
  • ménager le confort d’été avec des brise-soleil orientables et la mise en place d’un système de sur-ventilation nocturne,
  • améliorer l’étanchéité à l’air du cadre bâti : Q4Pa-surf en m3/(h.m2) : 1,59, objectif de 1,70 atteint ;

Le réseau public de chauffage urbain distribue la chaleur produite dans la chaufferie centrale du quartier, équipée d’une chaudière biomasse et de chaudières de secours au gaz.
Le projet respecte et développe les principes horizontaux :
Pour rappel, ces principes horizontaux peuvent être pris en compte à la fois au niveau de la réalisation du projet (organisation interne, mise en œuvre du chantier) ou au niveau des services proposés dans le cadre de l’équipement créé.

La question du développement durable peut être traitée sous ses trois dimensions :

  • environnementale : économie substantielle d’énergie avec un gain de 88,32% par rapport à la consommation initiale en énergie primaire suivant les calculs conventionnels, abandon du fioul au profit du chauffage urbain « biomasse », amélioration de la perméabilité du cadre bâti;
  • sociale : les clauses d’insertion dans les marchés de travaux ont permis de réaliser 1 914 heures d’insertion contre 1 454 heures prévues, soit 460 heures ou encore 30% de plus que les contrats de travaux l’exigeaient. Lesdits contrats de travaux ont été attribués aux entreprises locales du bassin de vie de Nancy pour un montant total de 2 063 574,40 € HT.
  • économique : l’attractivité du quartier s’est trouvée renforcée par la qualité du nouveau bâtiment

Bilan financier de l’opération

Le projet a mobilisé le budget de dépense de 264 899,87 € HT, il a été soutenu financièrement par différentes institutions et collectivités : 

 

financeursSUBVENTION ARRêtée
ANRU634 500,01 €
FEDER250 000
Région GRAND EST500 000 €
Département310 076 €
Climaxion67 500 €
EDF - Certificats d'économie d'énergie39 354 €
TOTAL 1 801 430,01€

Gymnase du Placieux – création d’un nouveau dojo

Le sport est facteur d'épanouissement, de bien être et de santé. Il constitue un vecteur important de socialisation, il participe à l'éducation à la vie sociale et à la citoyenneté. Au-delà du soutien quotidien que la Ville de Nancy apporte aux associations sportives, elle souhaite offrir des équipements adaptés et respectueux de l'environnement présentant des performances énergétiques de qualité. Cet équipement s'inscrit pleinement dans cet esprit, et intègre le programme d'actions en faveur du renouvellement urbain du quartier d'Haussonville.

La Ville de Nancy, toujours soucieuse d'offrir des services de qualité dans ce quartier, a décidé la mise en œuvre d'un deuxième dojo au gymnase du Placieux afin d'offrir, notamment aux jeunes, un équipement de proximité permettant la pratique de divers arts martiaux.D'ailleurs, avec le développement de la pratique d'activités physiques, le sport recouvre désormais de multiples enjeux éducatifs, culturels et sociaux. Les activités physiques apportent aussi à la société des vertus participant à l'intégrité sociale, à l'égalité des chances et à la santé.

La Ville de Nancy dispose de plusieurs dojos sur son territoire (gymnases du Placieux, Chopin, centre socio-éducatif Paul Friederich). Pour autant, avec la diversité et la richesse du milieu associatif nancéien permettant la pratique des arts martiaux, il est devenu nécessaire de proposer aux différents adeptes de ces disciplines un nouvel équipement. Celui-ci pourra être utilisé par les élèves des écoles élémentaires et maternelles du Placieux, écoles qui accueillent les enfants du quartier d'Haussonville ainsi que les clubs du quartier et particulièrement le club du Shobukaï qui compte environ 600 adhérents (355 hommes, 245 femmes) avec 210 jeunes de moins de 18 ans.

Objectifs recherchés : favoriser l'accès à la culture, au sport des habitants des QPV et faciliter l'accès des habitants des quartiers populaires aux activités et aux équipements culturels, sportifs et de loisirs.
Les activités proposées ont toutes pour objectifs de permettre aux habitants du quartier de  bénéficier d'une structure de qualité à proximité de leur lieu de vie mais aussi de découvrir la pratique de sports " nouveaux", de développer dans la cadre de cette pratique sportive des règles et des valeurs éducatives et citoyennes ( respect de l'autre, des règles ..).

L'extension envisagée présentera une surface supplémentaire de 180 m² comprenant un dojo, un bureau et les dégagements de liaison.
Un ascenseur a été ménagé pour améliorer l’accessibilité des locaux au 1er étage (salle de sports).
L’isolation thermique du bâtiment a été également renforcé, permettant d’escompter près de 40 % d’économies d’énergie primaire. De plus, la chaufferie gaz a été convertie au chauffage urbain de la Métropole du grand Nancy.

 

Bilan financier de l’opération

Le projet a mobilisé le budget de dépense de 764 543,96 € HT, il a été soutenu financièrement par différentes institutions et collectivités :

FINANCEURSSubvention arretée
FEDER220 716
Région GRAND EST165 654 €
TOTAL 386 370 €

Implantation d’un nouveau City stade sur le quartier Haussonville

Le sport est facteur d’épanouissement, de bien-être et de santé.

Il constitue un vecteur important de socialisation, il participe à l’éducation à la vie sociale et à la citoyenneté. Au-delà du soutien quotidien que la Ville de Nancy apporte aux associations sportives, elle souhaite offrir des équipements adaptés.

Situé aux limites sud ouest de Nancy, le quartier d’Haussonville est l’un des plus anciens quartiers d’habitat social de Nancy et le second plus grand ensemble de la Ville avec un parc locatif social de 886 logements et 249 pavillons. Il compte environ 2 350 habitants.

L’implantation du City Stade en cœur du quartier s’inscrit pleinement dans cet esprit et intègre le programme d’actions en faveur du développement d’équipements sportifs de qualité sur le quartier d’Haussonville. Il s’intègre également dans une démarche plus globale d’aménagement d’un site dont la configuration est prévue à l’automne 2018 avec la construction de 58 logements : 43 logements en collectif et 15 logements en individuel.

La Ville de Nancy, toujours soucieuse de proposer des services de qualité dans ce quartier, a décidé de l’implantation d’un City Stade à destination des jeunes en lien avec les associations au 1er rang desquelles le Centre Social Jolibois afin d’offrir un équipement de proximité permettant la pratique de sports collectifs en plein air, sur un terrain actuellement disponible à proximité d’un gymnase et du collège Louis Armand.

Bilan financier de l’opération

Le projet a mobilisé le budget de dépense de 121 941,70 € HT, il a été soutenu financièrement par différentes institutions et collectivités :

 

FINANCEURSSUBVENTION ARRÊTÉE
FEDER73 764,42 €
Région GRAND EST24 388,14 €
TOTAL98 152,56 €

Aménagement piéton et paysager de la place de la Croix de Bourgogne

Bilan financier de l’opération

 

Le projet a mobilisé le budget de dépense de  1 302 652,44 € HT, il a été soutenu financièrement par différentes institutions et collectivités :

 

fINANCEURSSUBVENTION ARRêtée
FEDER539 518,27
FONDATION DU PATRIMOINE15 198,20 €
TOTAL554 716,47 €

 

Restructuration de la halte-garderie des Tamaris

Bilan financier de l’opération

Le projet a mobilisé le budget de dépense de  548 000€ HT, il a été soutenu financièrement par différentes institutions et collectivités :

 

FINANCEURSSUBVENTION ARRÊTÉE
FENDER250 000 €
ANRU95 000 €
CAF203 000 €
TOTAL548 000€

 

 

Informations annexes au site