Objectif UNESCO !

La montée en puissance progressive des fêtes participe à l’objectif de la candidature en mars 2021 de la Ville de Nancy pour une inscription des Fêtes de Saint Nicolas au Patrimoine Culturel et Immatériel de l’Unesco.

Avec l'ensemble XVIIIe, comprenant la place Stanislas, la place Carrière et la place d'Alliance, classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO, la Ville de Nancy est forte d'un patrimoine architectural exceptionnel. Elle l'est aussi d'une identité unique, qui porte haut les couleurs des traditions liées à saint Nicolas. C'est pour cette raison que la Ville de Nancy désire présenter sa candidature en mars 2021, pour une inscription des Fêtes de Saint Nicolas au patrimoine culturel et immatériel de l'UNESCO.

Depuis plusieurs années, le nombre d'acteurs et de partenaires impliqués dans les Fêtes de Saint Nicolas va grandissant. Cette dynamique, insufflée à l'ensemble d'un territoire, trouve sa concrétisation à travers une offre artistique, culturelle et patrimoniale toujours plus festive, conviviale et éclectique. Dans l'espace public, les établissements culturels, les commerces, les bars et restaurants de la ville, les Fêtes de Saint Nicolas sont partout à Nancy.

Résolument participatives, elles prônent l'échange et le partage. En parallèle de la programmation des Fêtes de Saint Nicolas, la valorisation des fonds patrimoniaux dédiés au saint patron se développe. Quant à la grande collecte du saloir, cet appel à dons permet de sauvegarder toutes formes de publications et témoignages liés au bon saint.

La Ville de Nancy s'engage également à diffuser le plus largement possible l'importance historique et sociologique que représente saint Nicolas à Nancy, dans l'Est de la France mais également dans d'autres pays d'Europe. Chaque année, un pays est l'invité d'honneur des Fêtes de Saint Nicolas. Après la Pologne en 2016, l'édition 2017 accueillait la Belgique.

Saint Nicolas à l'UNESCO : mode d'emploi

Si les Fêtes de Saint Nicolas nous viennent de temps anciens, c’est parce qu’elles se transmettent de générations en générations, se réinventant sans jamais perdre leur âme, celle de la communion d’une ville et de ses habitants autour d’un personnage protecteur et d’une légende bienveillante. Il suffit de voir comment on en parle dans une famille nancéienne. Tout le monde a un souvenir de Saint Nicolas !

Cette capacité à traverser le temps et à s’incarner en véritable tradition populaire est un élément essentiel pour un possible classement des Fêtes au Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO. Un label dont Nancy connait la valeur et la force, puisqu’il fait autant partie de l’attractivité de la ville que de la fierté locale qui entoure les places Stanislas, d’Alliance et de la Carrière, toutes trois classées depuis 1983. Un label, surtout, que Nancy aimerait décrocher une seconde fois, pour les Fêtes de Saint Nicolas...

Etre d'abord reconnu par la France

Aujourd’hui, le projet nancéien doit d’abord passer une première étape pour présenter plus tard un dossier de candidature sur les listes du Patrimoine Culturel Immatériel de l’UNESCO : obtenir un classement à l’Inventaire National du patrimoine culturel immatériel du Ministère de la Culture qui, en cas de réponse positive, portera ensuite le dossier de Nancy devant l’UNESCO. Pour cela, un comité de candidature se réunit pour la première fois en juillet 2018 pour la réalisation d’un dossier qui sera rendu à la mi-septembre, pour une réponse attendue début novembre.

Le comité, présidé par Laurent Hénart, est composé de représentants impliqués dans tous les domaines concernés par les Fêtes de Saint Nicolas : personnalités du monde économique, universitaire et culturel, habitants, élus locaux, ethnologues et sociologues... Ses missions : raconter l’ancrage historique et sociologique des Fêtes, en décrire l’étendue, le caractère inclusif, la diversité des actions et des communautés impliquées. Il définira les grands axes à retenir pour démontrer l’ambiance et l’énergie fédératrice des Fêtes sur tout notre territoire.

En effectuant un vaste travail de documentation de la légende et en permettant à la population de s’en emparer, la Ville de Nancy permet à une facette de l’identité locale de continuer à exister et à évoluer. Le label UNESCO, promesse d’une source d’attractivité pour le territoire nancéien, constituerait surtout la reconnaissance d’un patrimoine humain vivace et partagé.

Informations annexes au site