À ciel ouvert ou presque

Brasserie L’Excelsior 1910

50 rue Henri Poincaré

L’Excelsior demeure l’un des plus fameux exemples de l’Art nouveau nancéien. L’extension Art Déco et la rampe d’escalier signée Jean Prouvé se combinent tout à fait avec le décor de la grande salle inaugurée en 1911 : lustres Majorelle/Daum, mobilier Majorelle, vitraux de Gruber. Cette brasserie est un lieu d’exception ! Louis Moreau est à l’origine de la création de cette brasserie qui voulait en faire une vitrine de luxe pour sa brasserie de Vézelise.

Chambre de Commerce et d’Industrie 1908

40 rue Henri Poincaré

À découvrir : les vitraux de Jacques Gruber le Verre, La Chimie et la Sidérurgie de la salle Gruber et les vitraux Gruber Paysage Vosgien et Village Lorrain de la Salle Jean Lamour.

Ancienne graineterie Génin 1901

À l’angle des 2 rue Bénit et 52 rue Saint-Jean

Jacques Gruber a signé les quatre verrières de ce bâtiment, sur le thème Les Glycines.

Banque du Crédit Lyonnais 1901

7 bis-9 rue Saint-Georges

Cette verrière monumentale de 250m2 est l’un des chefs d'œuvre de Jacques Gruber. Elle vient éclairer le hall de la banque. Les clématites viennent s’enrouler autour de la structure métallique reproduite sur le verre. Au milieu, le  monogramme CL rappelle le nom de la banque. En cas de fermeture de la banque, n’hésitez pas à entrer : la porte vitrée à gauche du rideau métallique de l’entrée du hall permet de l’apercevoir. 

Immeuble Biet 1901-1902

22 rue de la Commanderie

Vitraux de Jacques Gruber

Maison Gaudin 1899

97 rue Charles III

On retrouve dans cette maison le premier vitrail connu de Jacques Gruber, le Tulipier. Il donne sur la rue.

Maison Bergeret 1903-1904

24 rue Lionnois

Vitraux de Jacques Gruber et de Joseph Janin.
Elle ne se visite pas mais une visite virtuelle est proposée par l’Université de Lorraine

Maison Schott 1900

6 quai Choiseul

La verrière du peintre-verrier Antoine Bertin est datée de 1900. En verre simple et en verre gravé à l’acide sertis au plomb, au décor de lys, capucines, clématites, tulipes et iris, dans les tons de violet, bleu et jaune, cet ensemble est considéré comme un ouvrage précurseur de l’art du vitrail de l’École de Nancy.

Maisons Huot 1903

92-92 bis quai Claude Le Lorrain

Vitraux de Jacques Gruber sur la grande fenêtre du salon.

Immeuble Weissenburger 1903-1904

1 boulevard Charles V

Vitraux de Jacques Gruber

Salle Poirel

3 rue Victor Poirel

La grande verrière de la salle de concert représente une allégorie de la peinture, couronnée de lauriers, aux armes de Nancy et de la Lorraine. Elle est l'œuvre de Louis-Charles-Marie Champigneulle. Ce vitrail a résisté au bombardement du quartier de la gare en avril 1918. 

Faculté de droit

Les vitraux de la Faculté de Droit de Nancy sont l'œuvre de Antoine René Giguet, élève de Victor Prouvé.

Siège social des Fonderies de Pont-à-Mousson

En 1928, Jacques Gruber a réalisé les neuf verrières de l’escalier d’honneur du nouveau siège social des Fonderies de Pont-à-Mousson à Nancy. Dans un style art déco, c’est un hymne à la puissance et à la modernité de cette entreprise.

Place Simone Veil

756 pavés de verre reproduisent sur le parvis de la gare des motifs floraux caractéristiques de l’École de Nancy, apportant de la lumière naturelle au parking souterrain. Des pépites de pâte de verre de la cristallerie Daum sont également incluses dans le béton.

Artem

L’immense verrière colorée de 300 mètres en origami de la galerie-rue du Campus Artem.