Un site patrimonial remarquable au centre de Nancy

Le centre de Nancy constitue à la fois un espace préservé et un lieu de vie attractif. Pour offrir aux habitants et aux futures générations un cadre de vie prenant en compte les mutations urbaines, la Métropole du Grand Nancy s’est engagée en 2011, avec l’État et la Ville de Nancy, dans une procédure de révision / extension de ce secteur dit « sauvegardé ». Elle fait l’objet d’une concertation publique avant son approbation envisagée en 2020.

Qu'est-ce qu'un site patrimonial remarquable ?

Les sites patrimoniaux remarquables ont été instaurés en 1962 par la loi Malraux sur des zones urbaines présentant « un caractère historique, esthétique ou de nature à justifier la conservation, la restauration et la mise en valeur de tout ou partie d’un ensemble d’immeubles bâtis ou non » (article L 313-1 du Code de l’Urbanisme).

L’objectif est de protéger le patrimoine des destructions ou restaurations inadaptées, tout en favorisant sa mise en valeur et son évolution harmonieuse, en adéquation avec les fonctions urbaines contemporaines d’un territoire et les besoins de sa population.

Cette démarche s’étend à un ensemble urbain, non aux seuls monuments historiques : l’ordonnancement des façades, l’unité des toitures, l’agencement des parcs et des jardins…, sont autant d’éléments constitutifs de l’identité d’un secteur sauvegardé.

Au-delà de la préservation du patrimoine présent sur ce périmètre, la démarche de sauvegarde poursuit trois objectifs :

  1. renforcer l’identité architecturale, urbaine et paysagère de la ville, en approfondissant la connaissance du patrimoine et en promouvant une politique patrimoniale plus dynamique,
  2. avoir un document d’urbanisme qui soit en résonance avec les politiques communautaires dans les domaines de l’habitat, de la cohésion sociale et culturelle, des mobilités, de l’attractivité économique, du tourisme, de la qualité du cadre de vie et de l’espace public…,
  3. inscrire les enjeux du développement durable et les préoccupations énergétiques 

Chaque site patrimonial remarquable est régi par un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur

Ce document d’urbanisme fixe, parcelle par parcelle, les règles et prescriptions de mise en valeur spécifiques à chacun des immeubles et des espaces situés dans le périmètre du site patrimonial remarquable. Sa particularité est de s’appliquer à l’intégralité des bâtiments, aux intérieurs comme aux extérieurs.

Le site patrimonial remarquable de Nancy : un ensemble urbain exceptionnel

Le secteur patrimonial remarquable de Nancy a été créé par arrêté ministériel le 22 juillet 1976. Son Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) a été approuvé le 30 juillet 1996. Il englobe les trois villes historiques :

  • la ville médiévale autour du Palais des ducs de Lorraine (l’actuel Musée Lorrain),
  • la Ville Neuve, édifiée à partir de la fin du XVIe siècle sous le règne de Charles III,
  • l’ensemble XVIIIe siècle, trait d’union entre les deux villes, avec ses trois places inscrites au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco en 1983 : la place Stanislas, la place d’Alliance et la place de la Carrière.

Ce patrimoine architectural est l’héritage d’ensembles bâtis au gré des époques et des styles. Un héritage à préserver, à améliorer et à faire vivre. Le nouveau PSMV s’inscrit pleinement dans cette tradition, tout en répondant aux défis de la ville de demain.

La révision du site patrimonial remarquable

Cette révision-extension permet d’abord de poursuivre et d’étendre la démarche de protection et de valorisation du centre ancien de Nancy. Le périmètre a ainsi été porté à 166 ha dès l’ouverture de la procédure, par l’arrêté préfectoral du 7 décembre 2011.

Il intègre l’axe Saint-Jean/Saint-Georges, s’étend au nord vers le faubourg des Trois Maisons, à l’ouest vers le secteur Hermite-rue de Metz, et au sud intègre la place des Vosges.

Comment se fait la révision ?

Le calendrier de la révision s’étend de 2015 à 2020. Il comporte deux phases :

  1. une phase d’étude et d’élaboration sur quatre ans, permettant d’esquisser le projet du P.S.M.V. ;
  2. une phase administrative sur deux ans, incluant une enquête publique et une procédure d’approbation du document

La concertation est ouverte depuis le 1er février 2016 pour une durée de trois ans. Des registres, avec un dossier descriptif du projet, sont à disposition des habitants à de Nancy, à du Grand Nancy et à la Préfecture.

Des pages dédiées sont mises en ligne sur les sites Internet des collectivités. Des plaquettes ont été éditées et sont mises à la disposition des usagers dans les services.

Quels impacts pour les habitants ?

Des travaux soumis à autorisation

Toute intervention dans le nouveau périmètre du site patrimonial remarquable - travaux extérieurs et intérieurs - est soumise à une demande d'autorisation d'urbanisme à déposer à la Mairie de Nancy (déclaration préalable, permis de construire, permis de démolir et permis d’aménager).

L'autorisation de travaux est délivrée par le Maire après avis de l'Architecte des Bâtiments de France (ABF). Des permanences réunissant l'ABF, le chargé d’étude du PSMV et le Service Urbanisme Réglementaire sont mises en place à l'Hôtel de Ville de Nancy pour examiner les dossiers.

Des avantages fiscaux

Les propriétaires souhaitant entreprendre des opérations de rénovation peuvent bénéficier sous certaines conditions, d’aides financières et d’avantages fiscaux conduisant à des réductions d’impôts.

  • Le dispositif Malraux permet ainsi aux propriétaires d’immeubles anciens effectuant des travaux de restauration en site patrimonial remarquable, de bénéficier de déductions fiscales, associées à des conditions d’attribution. Cet avantage sera étendu au nouveau site patrimonial remarquable dès l’approbation de son PSMV envisagée en 2020.
  • Les propriétaires de la zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager de Nancy (ZPPAUP) propriétaires d'un bien immobilier présentant un intérêt patrimonial peuvent bénéficier d'une aide fiscale de l'Etat grâce au label de la Fondation du patrimoine (Voir la liste des rues concernées). Les propriétaires non assujettis à l'impôt sur le revenu ou acquittant un impôt inférieur à 1 300 € peuvent obtenir un label non fiscal avec financement direct
Qui peut est susceptible d'obtenir le label ?
  • les personnes physiques, assujetties à l'impôt sur le revenu ;
  • les sociétés transparentes à caractère familial (de type SCI, SNC, GFR, GFA) ;
  • les indivisions et copropriétés, sous certaines conditions.
Pour quel type de types de travaux ?

Les travaux à réaliser doivent concerner les éléments bâtis extérieurs (toitures, façades,huisseries) et être de qualité afin de sauvegarder le bâtiment dans ses caractéristiques d'origine. Ils doivent recevoir favorable de l'Unité départementale de l'architecture et du patrimoine.

Les travaux ne doivent en aucun commencer avant l'obtention du label du label.