Prévenir c'est guérir

Les services de médecine préventive gratuite et les campagnes de dépistage sont là pour vous aider à vous prémunir de problèmes de santé futurs.

Cancer du col de l’utérus : un cancer évitable à 90% grâce au dépistage

Chaque année en France, le cancer du col de l’utérus touche près de 3 000 femmes et cause environ 1 100 décès. 

Qu’est-ce le cancer du col de l’utérus ? 

Ce cancer est une tumeur maligne développée à partir de la muqueuse du col utérin. Le cancer du col de l’utérus est principalement dû à une infection persistante, d’une durée de 10 à 15 ans, par des virus appelés papillomavirus humains (virus du papillome humain ou HPV, à haut risque et transmis par voie sexuelle.
En savoir plus  

Le dépistage à quoi ça sert ?

Détecter et traiter les cellules anormales du col de l’utérus avant qu’elles n’évoluent en cancer.

Ce cancer peut être dépisté très tôt grâce à la réalisation d’un test de dépistage pour toutes les femmes entre 25 et 65 ans. 
En réalisant cet examen au rythme recommandé par les institutions de santé publique, on écarte le risque de diagnostiquer un cancer de l’utérus à un stade avancé.
Un diagnostic anticipé évitera un traitement lourd et permettra une guérison plus certaine et plus rapide.

Quel type de dépistage ? 

Le dépistage repose sur l’analyse d’un prélèvement au niveau du col de l’utérus (appelé communément « frottis » ). Il permet de détecter au plus tôt des cellules anormales du col de l’utérus (examen cytologique) ou la présence du virus (test HPV).
Le dépistage du cancer du col de l'utérus est proposé pour toutes les femmes âgées de 25 à 65 ans, sauf indication contraire du médecin.

Il est réalisé grâce à un frottis du col de l'utérus qui recherche, selon l'âge de la personne :

  • la présence de cellules du col anormales au niveau du col de l’utérus, pour les jeunes femmes âgées de 25 à 29 ans,
  • la présence du virus HPV entre 30 et 65 ans.

Le frottis de dépistage peut être réalisé :

  • par votre médecin (gynécologue ou généraliste) au cours d’une consultation ;
  • par votre sage-femme, soit dans le suivi de grossesse, soit lors d'une consultation de contraception et de suivi gynécologique de prévention ;
  • dans les centres d’examens de santé de l’Assurance maladie ou dans les centres mutualistes (lors des bilans de santé) ;
  • dans un laboratoire, sur prescription médicale.

Quand se faire dépister ? 

  • Pour les femmes entre 25 et 30 ans : tous les 3 ans
  • Pour les femmes entre 30 et 65 ans : tous les 5 ans

En savoir plus 

Il est possible de se faire vacciner contre ce cancer !!
En complément du dépistage, les professionnels de santé disposent depuis plusieurs années, d’un deuxième moyen de prévention du cancer du col de l’utérus : la vaccination pour prévenir l’infection par certains Papillomavirus Humains (virus HPV).
Cette vaccination est destinée aux jeunes filles et jeunes garçons âgées de 11 à 14 ans, avec un rattrapage possible jusqu’à 19 ans inclus.
La vaccination et le dépistage sont les 2 moyens complémentaires d’agir pour se protéger à 97 % contre le cancer du col de l’utérus. 

Pour aller plus loin :

Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers de la région Grand Est  

CPAM

Téléchargez la plaquette (.pdf)

Le cancer colorectal

Le cancer colorectal se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon ou du rectum. Le plus souvent, ces tumeurs malignes proviennent d’une tumeur bénigne, appelée polype adénomateux, qui évolue lentement et finit par devenir cancéreuse.

Plusieurs facteurs de risque modifiables ayant trait au mode de vie (consommation d’alcool, tabagisme, sédentarité, inactivité physique, surpoids et obésité, alimentation avec une consommation faible en fibres, excessive de viande rouge ou de viandes transformées) ont été identifiés et ces cancers sont donc en partie évitables. En 2015, on estime en France métropolitaine, qu’environ 21% des cancers colorectaux chez les plus de 30 ans étaient attribuables à la consommation d’alcool.

Pris en charge à un stade précoce, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.

Le dépistage organisé

Le cancer colorectal peut-être découvert à un stade précoce grâce à un dépistage de sang occulte dans les selles. Le dépistage organisé est proposé en France à toutes les personnes de 50 à 74 ans, tous les deux ans. Le CRCDC, Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers, gère les envois de courrier aux personnes concernées, les informant de la démarche à suivre pour y participer.

Pour qui ?

Pour toute personne âgée entre 50 et 74 ans, un dépistage tous les deux ans permet de réduire de 30% la mortalité liée au cancer colorectal.

C’est quoi ?

Le dépistage du cancer colorectal consiste à détecter une lésion précancéreuse ou un cancer au stade le plus précoce possible avant l’arrivée des premiers signes cliniques. Un dépistage tous les deux ans permet de réduire de 30% la mortalité. Dépisté à un stade précoce, la survie à 5 ans dépasse 90%. Cette avance au diagnostic grâce au dépistage permet une amélioration du pronostic et des chances de guérison.

L’objectif ultime du dépistage est une réduction de la mortalité par cancer.

Liens utiles

Jeune public

Il existe une rubrique dédiée à la prévention du cancer à destination du jeune public (film d’animation, articles, jeux vidéo...): https://preventionenfant.e-cancer.fr
 
Site et actualités sur les réseaux sociaux

Le CRCDC (Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers) relaie les actions autour des dépistages organisés des cancers du sein, colorectal et du col de l’utérus sur leur site et réseaux sociaux :

Faites un bilan de santé

À la Médecine Préventive, faites un bilan de santé global, personnalisé et sans frais ! Examen pris en charge à 100%

La Ville de Nancy et l’UC-CMP se sont associées pour promouvoir l’examen de santé auprès des Nancéiens en leur proposant un bilan global et personnalisé : rencontre avec médecin généraliste et spécialistes, analyses, tests adaptés au sexe, à l’âge, au mode de vie, aux facteurs héréditaires et à l’histoire médicale de chacun.

Pour prendre rendez-vous (à tout moment de l’année) contactez le Centre de Médecine Préventive : 
03 83 44 87 50 / vandoeuvre.accueil@cmp.u-nancy.fr

Pour en savoir plus

Maladies et infections sexuellement transmissibles 

Le seul moyen de savoir si on est contaminé : faire un test.
À chacun son dépistage, confidentiel et gratuit.

Contacter le CeGIDD* du CHRU de Nancy : 03 83 15 38 90 ou 03 83 15 37 58
(* Centre Gratuit d’Information, de dépistage et de diagnostic des infections par le VIH et les hépatites et des infections sexuellement transmissibles)

Informations annexes au site