Innovation, Transition écologique

Anne Blanchard

Préserver les sols en étudiant leurs caractéristiques pour les conjuguer intelligemment à des projets d’urbanisme, c’est la mission que s’est fabriquée Anne Blanchart. Cette toute jeune scientifique venue passer sa thèse à Nancy y a enraciné sa start-up Sol & co. Portrait d’une nouvelle nancéienne qui s’inscrit dans la dynamique scientifique de notre territoire.

Publié le

Terres multiples

Le hasard n’a pas sa part. Née en Bretagne à Rennes d’une mère professeure de français et d’un père chercheur en écologie des sols, elle a 2 ans lorsque, pour le travail de ce dernier, ils décollent en direction de Pondichéry. Après quelques mois passés en Inde, ils prennent la direction de la Martinique. Ils y resteront 10 ans. Retour en métropole, ils emménagent à Bordeaux où sa mère passe une thèse en science du langage et devient chercheuse. Anne Blanchart réussit son bac scientifique, nouvelle destination : Paris. 

Le volcan de la Montagne Pelée comme souvenir, les sciences de la vie pour prédilection à l’école, elle étudie la géologie et l’environnement pour finalement s’orienter vers un master en urbanisme qu’elle obtient en 2014. 

Après un stage dans un cabinet paysagiste en région parisienne, le constat s’impose, la matière scientifique lui manque. Le virage est amorcé : « Prise en compte des sols dans l’aménagement du territoire » c’est le sujet de la thèse qu’elle viendra préparer à Nancy. Elle arrive en 2015 à l’Université de Lorraine. 

Nancy, terre de start up 

Pendant 3 ans, elle découvre Nancy de façon « terre à terre ». Elle passe sa thèse en 2018 et obtient son doctorat. « Valoriser les résultats de la recherche par une application pratique sur nos territoires en faveur d’une transition écologique », voici le message que fait passer la start-up Sol &co qui a germé de son travail. Une start-up créée en 2019 sous l’égide entre autres de l’ENSAIA de Nancy (Ecole Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires) ou de l’Université de Lorraine. Anne Blanchart s’est associée avec Quentin Vincent qui lui aussi a passé sa thèse à Nancy sur le thème de la biodiversité et l’écologie des sols.
L’action de cette entreprise innovante est double : 
- Toucher d’abord les acteurs de l’environnement, les collectivités et les bureaux d’urbanisme ou d’architectes. Dans ce cadre, il s’agit de récupérer des échantillons de sols, les analyser et trouver des solutions pour une meilleure gestion des projets en préservant la biodiversité et en valorisant les atouts des sols. Sol & co travaille en ce moment à trouver des solutions pour réduire l’arrosage au parc Sainte-Marie et adapter les essences à replanter. 
- Proposer ensuite des ateliers de formation pour sensibiliser les populations à la richesse des sols, c’est le deuxième axe de Sol &co.  Au travers de rencontres à « Nature en Fête », de conférences ou d’animations  dans les écoles, le message passe auprès du plus grand nombre. 

Sol &co a déjà reçu de nombreuses distinctions. Citons le « Prix Pépite Régional et National » initié par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, le prix « Nancy Transition Écologique » ou encore le prix du « Docteur/Entrepreneur de la Métropole du Grand Nancy ». 

Sa Place est ici 

Nancéienne depuis peu, Anne Blanchart apprécie le quartier des Rives de Meurthe où elle réside et aime courir simplement le long du canal. Les Frères Marchand fut la première adresse gourmande qu’elle découvrit à Nancy mais elle se régale encore chez Suzette rue Héré. Le croirez-vous, elle a découvert la quiche ? Cette jeune femme déjà si pétillante et engagée n’en devient que plus sympathique. Il n’y a semble-t-il qu’une seule issue, adoptons-la ! 

Mon endroit préféré à Nancy : Chez Suzette
Ma douceur nancéienne : la quiche lorraine

Informations annexes au site