Une ambition internationale

La mondialisation et la révolution numérique concernent chacun d’entre nous.
Etats, collectivités, entreprises, associations, citoyens : quels que soient nos vies, nos métiers, nos situations individuelles, nous sommes touchés par la grande mutation engagée depuis les années 90, dont le rythme s’est considérablement accéléré ces dix dernières années.

Dans ce grand chambardement global, qualifié   parfois  de  «   retournement du monde », Nancy a tout à gagner à s’impliquer et s’ouvrir, pour bénéficier des opportunités d’enrichissements culturels et économiques offertes par ce contexte inédit.

Nos actions publiques, nos partenariats, nos événements traditionnellement déployés à l’échelle d’un territoire connu doivent être pensés dans une nouvelle dimension, à la fois européenne et internationale.

Nous devons montrer notre capacité à accueillir des populations diverses, dans les meilleures conditions possibles, pour que chacun trouve une place à Nancy.

Forte de son positionnement géographique au cœur de l’Europe, longtemps capitale d’une terre sillonnée du Nord au Sud et
d’Ouest en Est par les courants culturels et  économiques,  Nancy doit développer ses réseaux, en investir de nouveaux, faire parler d’elle pour forger son destin de ville cosmopolite, attractive et innovante.

L’Histoire a constamment permis aux Nancéiens de s’ouvrir  à des cultures venues d’ailleurs   et   de  développer un esprit d’accueil, de respect et de tolérance. Le 21ème siècle est poussé par une dynamique de mouvement qui nous offre  une  opportunité exceptionnelle de nous ouvrir aux autres, fidèles à nos valeurs humanistes

Des jumelages à fort potentiel

Les  jumelages  sont   la   clef   de voûte de la présence nancéienne sur  la  scène  internationale.   Ils ont permis de créer des liens amicaux et de confiance. Ils facilitent aussi les contacts  entre  acteurs  économiques et universitaires et permettent de bâtir des coopérations fertiles.

Nous souhaitons continuer à développer les échanges avec les villes jumelées. Cela passe d’abord par la poursuite de notre engagement commun dans le processus d’intégration  européenne, qui avance à force de multiples  coopérations entre les pays membres. A Nancy, il sera porté au travers de nombreux événements dont le « Mai de l’Europe », expression la plus forte et la plus fédératrice des «  solidarités  de  fait »  évoquées par Robert Schuman.

Sur le  plan  culturel,  cela passe par l’approfondissement du travail au long cours mené avec Newcastle (bibliothèques, sociétés savantes, partenariats entre des formations musicales) et Karlsruhe, dont la densité des liens et des projets (musées, théâtres, conservatoires, chorales, orchestres,   ballets,   culture   urbaine) a placé le duo que nous formons en haut de l’échelle des jumelages les plus actifs.

Sur la plan de la santé, la coopération entre  le CHRU  de Nancy et  l’hôpital de  Kanazawa sera elle  aussi suivie et   pourra,   si   elle   se   développe, aboutir à des séminaires et rencontres d’envergure internationales. Celles-ci pourraient se dérouler au Centre Prouvé.

Plan dactions

Amplifier le chapitre économique et universitaire prévu au programme de chaque déplacement dans une ville jumelée et de chaque accueil d’une délégation étrangère ;

organiser des rencontres thématiques avec nos villes jumelées, pour échanger nos expériences et améliorer nos pratiques ;

développer l’ouverture au monde et à autrui dès le plus jeune âge, avec la mise en place de crèches et d’écoles municipales bilingues ;

faciliter la participation d’artistes nancéiens à des festivals organisés par nos villes jumelées, comme  « Das Fest » à Karlsruhe ou le Festival de jonglage de Lublin ;

organiser une plateforme festive « Jumelles Jumelées » avec nos huit villes jumelées, pour promouvoir nos atouts touristiques et culturels ;

lutter contre le racisme et les discriminations avec Karlsruhe, Liège et Newcastle, dans le cadre de l’ECCAR (Coalition européenne des villes contre le racisme et les discriminations) dont Nancy assure la vice-présidence

Faire revivre des liens historiques

Au fil des siècles, Nancy a créé des liens internationaux qui peuvent être réactivés pour servir son rayonnement. Il en est ainsi de l’Italie, où nombre d’artistes lorrains séjournent aux XVIème et XVIIème siècles, particulièrement de Florence, où règne la propre fille de Charles III. Ainsi également de Vienne, où la famille impériale devient en 1736 la famille de Habsbourg-Lorraine ; ainsi de la Pologne avec l’héritage de Stanislas Leszczynski. Au niveau français, l’Anjou constitue un autre lieu-source de par l’éclatante personnalité du roi René.

Élargir nos réseaux pour bâtir une métropole d’échanges

Complémentaire de notre stratégie d’approfondissement des jumelages, le développement des réseaux doit permettre de trouver de nouvelles opportunités d’échanges, de création de richesses, de découvertes culturelles, de possibilité d’épanouissement pour les Nancéiens.

Nancy doit renforcer sa visibilité en mettant en valeur ses points forts sur la scène internationale.

Ce travail de valorisation s’appuie sur les réseaux auxquels la ville adhère en tant qu’acteur incontournable de la vie patrimoniale, historique et culturelle : Association des Biens Français du Patrimoine  Mondial,  Organisation des villes du patrimoine mondial, Association Nationale des Villes à Secteurs Sauvegardés, Art Nouveau Network, Atout France, Tourisme et Mémoire de la Grande Guerre…

Nancy doit aussi travailler les réseaux qui contribuent à sa notoriété, à la reconnaissance de son expertise internationale et à sa capacité à attirer des colloques et événements : Association Française du Conseil des Communes et des Régions d’Europe (AFCCRE), Cités Unies France, Euregio, Coalition Européenne des Villes contre le Racisme (ECCAR), Association des villes lauréates du Prix de l’Europe.

Enfin, nous devons être en capacité de créer nous-mêmes de nouveaux réseaux fédérateurs et à projeter nos grands événements sur une échelle plus large. A côté des évènements nationaux qui permettent de mettre en avant notre histoire (Journées du Patrimoine) et notre richesse culturelle (Nuit des Musées), les Fêtes de Saint Nicolas sont ainsi l’occasion d’un focus touristique particulier. Leur reconnaissance comme un élément structurant du patrimoine culturel de notre région nourrira notre attractivité et notre rayonnement.

ACTION : mettre en place un réseau d’ambassadeurs susceptibles de promouvoir la destination de Nancy, avec l’organisation d’une journée « Nancy For Ever / Journée d’Accueil et d’Amitié avec d’Anciens Nancéiens ».

ACTION : faire des Fêtes de Saint-Nicolas un événement rayonnant sur l’ensemble des trois pays limitrophes et à travers nos villes jumelées, sur l’Italie, l’Angleterre et la Pologne.

Indicateurs dévaluation

  • Présence de Nancy dans les réseaux nationaux et internationaux
  • Nature, fréquentation et budget des programmations de fin d’année
  • Nombre de consulats implantésà Nancy
  • Nombre de manifestations par jumelage
  • Nombre et nature des coopérations entre Nancy et les villes jumelées
  • Nombre d’associations de coopération internationale dont Nancy est membre du conseil d’administration

Nancy-Karlsruhe, une histoire intense !

Un jumelage créé en 1955, une amitié nouée entre des milliers d'enfants, une coopération étroite avec le Goethe-Institut, un campus européen franco-allemand de Sciences Po qui rayonne, un tissu associatif dynamique à l’image du Cercle Amical France Allemagne : Nancy et Karlsruhe sont devenues amies.

Sur cette base, et consciente que le fait transfrontalier est pour la Lorraine un atout majeur, la Ville de Nancy souhaite être une force de proposition déterminante dans la conception de la stratégie Allemagne lancée en 2014 par la Lorraine. Qu’il s’agisse de citoyenneté, de culture, de formation professionnelle ou de tourisme urbain, nous serons des partenaires actifs de cette politique franco-allemande transfrontalière.

La Ville favorisera le choix de l’apprentissage de l’allemand et renforcera les échanges entre scolaires, motivant ainsi les élèves à parler la langue de leurs petits voisins.

Le Centre de Jeunesse de Baerenthal en Moselle, créé pour permettre aux jeunesses de nos deux pays de nouer des amitiés durables, pourrait être l’un des lieux de rencontre privilégiés dans le cadre des classes vertes et séjours linguistiques. Cet établissement pourra également être le cadre d’échanges entre apprentis, élèves de lycées professionnels ou jeunes déscolarisés qui ne participent pas facilement aux échanges internationaux.

Enfin, au regard du manque de professeurs d’allemand en Lorraine et de professeurs de français en Sarre, la Ville de Nancy souhaite agir en faveur de l’évolution du cadre juridique permettant aux étudiants d’exercer dans le pays voisin, sur la base de la reconnaissance réciproque des diplômes. Riches de leur expérience nancéienne, ils seront plus tard d’excellents ambassadeurs pour notre territoire.

Informations annexes au site