Conseil citoyen des 4B

Philippe Capello

Membre du conseil citoyen des 4B

Publié le

Les raisons de votre engagement ?

Je suis né le 11 avril 1961 et je suis arrivé sur le quartier et dans la maison que j’occupe actuellement le 16 avril 1961, cela fera bientôt 58 ans que je réside au même endroit. Je suis administrateur de la MJC Beauregard depuis l’âge de 16 ans sans interruption et président de cette Maison depuis plus de 25 ans. Mon engagement associatif, le fait d’être un "ancien" sur les 4 B et de travailler sur ce territoire m’ont amené naturellement à m’investir au Conseil Citoyen. J’y occupe un poste de vice-président en charge de la voirie mais aussi en tant que consultant associatif. 

Que peut apporter le conseil citoyen ? 

J’y trouve les sujets de débats intéressants, constructifs et à échelle humaine. L’ambiance y est à la fois studieuse et agréable. Agir dans l’intérêt commun aujourd'hui et réfléchir sur le quartier des 4 B de demain, respecter à la fois son histoire et son caractère, est un enjeu majeur. Le conseil citoyen est un lieu de rencontres où domine quel que soit le sujet abordé, le bien vivre ensemble. Si quelques fois, on y « refait le monde », l’idée reste toujours la même, mettre en place des solutions faciles, utiles et accessibles pour le plus grand nombre.

Votre métier est-il compatible avec votre engagement ? 

Les deux me semblent intimement liés. Je suis ébéniste d’art depuis 1984 et j’ai installé mon atelier de restauration de meubles anciens depuis 1991 chez moi, au 28 de la rue du Docteur Friot. C‘est un métier de contact et de confiance dans lequel je retrouve la même diversité de mobiliers que de population, avec un panel d’habitants qui va de personnes aux revenus modestes aux personnes à plus hauts revenus. Mon regard sur le quartier, vous vous doutez bien, est dominé par l’affectif. J’y croise quotidiennement des habitants devenus connaissances ou amis depuis si longtemps. Le brassage de population est important, beaucoup d’enfants, beaucoup d’anciens, c’est un peu une micro-société ou du moins j’y vois souvent le reflet de notre société.

Informations annexes au site