Citoyenneté, Solidarité

Thierry et Mireille

Lui c’est Thierry Weibel, elle c’est Mireille Niclause. Ils forment le couple extraordinaire Niclause-Weibel. Mariés pour le meilleur, un meilleur qu'ils partagent sans modération …

Publié le

Entre quotidien et associatif

Thierry Weibel est né à Belfort. Issu d’un milieu ouvrier, ses parents l’ont élevé selon des principes d’entraide et de solidarité. Sans oublier quatre mots clé « Adhère si tu comprends ». Son service militaire, il le fera d’ailleurs comme objecteur de conscience avec ATD Quart Monde à Nancy, travaillant à des chantiers de reconstruction. Ses études d’agronomie l’ont conduit à Nancy, puis il travaille au sein des Grands Moulins de Paris avant d’intégrer l' INRS (Institut National de Recherche et Sécurité) à Nancy où il s’occupe de la prévention des maladies professionnelles. 

Musicien dès son plus jeune âge, à 6 ans il jouait du saxo alto et aujourd'hui de la batterie dans 2 groupes de rock. À la maison, il fait les courses, cuisine (une tourte aux pommes de terre, sauce au morteau !), jardine, s’occupe des travaux et trouve encore le temps de dévorer Chattam ou Thilliez ou pratique l’aïkido. La maison est grande, elle reçoit les amis, les neveux, et abrite les 5 enfants qu’il a eus avec son amoureuse nancéienne.

Elle c’est Mireille, douce et volontaire, ergothérapeute de formation. « Elle passe aussi sa vie dehors », dit-il les yeux pétillants : l’engagement associatif est une seconde nature chez Mireille. Mère de famille, elle est animatrice pour l’éveil à la foi et parent délégué avec les Scouts de France. Elle adhère aussi au Réseau Éducation Sans Frontières et occupe une fonction de représentante des usagers du système hospitalier. La liste n’est pas exhaustive !

En famille, ils se promènent dans la Vieille Ville, dînent Aux Pissenlits ou à La Petite Cuillère, éduquent des chiens guide d’aveugle. Insatiables, à la retraite, ils achèteront un camping-car et feront un road-trip en Amérique.

Faim d’échanges

En novembre 2003, le Crous de Nancy crée l’opération : « Faim d’échanges » qui depuis a trouvé des échos à Dijon, Grenoble … Dès le premier trimestre de l’année, elle propose à un étudiant international venu suivre ses études à Nancy, une rencontre chez l’habitant autour d’un repas, après une réception dans les grands salons de l’Hôtel de Ville. Cela va souvent au-delà de la convivialité d’un repas ! Curiosités intellectuelles, échanges, découvertes des traditions, actualités …

Dès la première édition en 2003, Thierry et Mireille Niclause-Weibel adhèrent au principe et participent à sa mise en place. Ils reçoivent cette année-là Mohammed et Quian, puis en 2004 Esther qui vient d’Espagne, en 2005 la finlandaise Minttu avec laquelle ils sont toujours en relation et Valéria… chaque année depuis ils ouvrent leur table et leur maison. En 2018 ce sont trois étudiants chinois et iraniens. Partager des repas dans un univers familial, qu’ils soient lorrains ou composés avec les étudiants selon leurs origines, c’est important pour ces jeunes éloignés des leurs. Ils se considèrent famille d’accueil, imaginant leurs propres enfants à de milliers de kilomètres.

Et ce ne sont pas que des instants gourmands ou un apprentissage plus poussé du français qu’ils offrent à ces étudiants : Mireille sait aussi les épauler dans leurs démarches administratives.

Vous l’aurez saisi, Thierry et Mireille Niclause-Weibel portent avec panache les valeurs d’accueil et de fraternité si chères aux cœurs des Nancéiens ! 

Notre endroit préféré à Nancy : la Vieille Ville
Notre douceur nancéienne : la tourte lorraine ou le baba de Stanislas

Informations annexes au site