Ils font Nancy, Jeunesse

Les lauréats du Prix Nancy Jeunes

Ils sont jeunes, entreprenants et lauréats de la 2e édition du Prix Nancy Jeunes, créé en 2016 pour donner un coup de pouce aux initiatives des moins de 25 ans.

Publié le

Leurs projets « porteurs de valeurs, tournés vers l’avenir et les autres » emportent l’enthousiasme de Chantal Carraro, présidente du jury et adjointe déléguée au Conseil de Jeunes de la ville de Nancy. Rencontre avec des Nancéiens pleins d’audace.

« Depuis que je suis petite, quand quelque chose me tient à cœur, je me montre très entreprenante ! ». À 20 ans, Laura Jung affiche la couleur. Une conviction, une action. Et aujourd’hui, elle entend redéfinir notre modèle agroalimentaire. Son projet ? Intrépide ! Ou comment proposer des produits naturels, français, biologiques, d’origine végétale et surtout,  gourmands. 

La révolution, Théo Hanser et son acolyte Thomas Lemaire ont eux décidé de la mener dans l’univers de la course à pieds. Avec Runergy, « le premier réseau social du runner » , ils veulent faciliter la vie du coureur-compétiteur en leur offrant un portail unique  d'inscription aux épreuves ainsi que la centralisation de leurs données personnelles. 

Une jeunesse audacieuse à l’écoute du monde 

C’est aussi sur la technologie numérique que Mathieu Pierson s’appuie lorsqu'il a l’idée de lancer son concours photos  sur Facebook. « Faites l’expérience. Tapez  “photos” + “Nancy” dans un moteur de recherche. Vous ne trouverez que des images de la place Stan ! ». Son projet, les Faces cachées de Nancy, a donc pour objectif de « mettre autre chose en valeur » et d’ainsi offrir à de jeunes talents leur première exposition. 

Dorian Dall’Omo et David Essomba-Tana se connaissent depuis le lycée. Ils tirent de leurs années d’études à l’étranger et de leurs compétences respectives une conviction : les petites entreprises françaises sont trop peu visibles à l’international. Leur mission sera donc de les accompagner grâce à StratXport, un service d’aide à l’export. « C’est plus qu’un soutien financier que nous avons reçu. Cette récompense nous fait croire en notre projet et nous donne envie d’aller plus loin ». 

Enfin, il y a les initiatives qui s’inscrivent dans le partage et la solidarité. Kristian Doda a baptisé son projet Alter Ego. Il est né de son expérience personnelle. Originaire d’Albanie et arrivé seul en France à l’âge de 16 ans, Kristian veut offrir des lieux d’échanges  et de sociabilité aux mineurs étrangers isolés. Il développe son action dans le cadre de sa scolarité.

Apolline Reboud n’avait pas imaginé partir l’été prochain. Au départ, Burkina Fas’Eau est un projet d’étude. Après un long travail de recherche de partenaires et de documentation, elle et son équipe composée de trois autres étudiantes en agronomie iront implanter dans le village burkinabé de Loanga un potager en permaculture. Elles installeront aussi des fours solaires et des frigos du désert. Un projet mené par des filles « pour bien montrer que nous sommes capables de le faire, de bout en bout ! »

Le détail des lauréats :

  • Intrépide - Prix de 1 000 €
  • Runergy : cours, on s’occupe du reste ! - Prix de 1 000 €
  • Les Faces cachées de Nancy - Prix de 500 €
  • StratXport -Prix de 700 €
  • Alter Ego - Prix de 800 €
  • Burkina Fas’Eau - Prix de 1 000 €

Prix Nancy jeunes 2018

Saison 3

Une idée ou un projet vous tient à cœur et vous souhaitez le voir se concrétiser ? 
Si vous êtes intéressés, les candidatures pour Prix Nancy Jeunes saison 3 sont ouvertes du dimanche 1er avril au 11 juin 2018.

Informations annexes au site