Ils font Nancy

L'Hôpital Virtuel de Lorraine

C’est le nouveau fleuron de la formation nancéienne en médecine. Inauguré le 23 janvier sur le Campus Santé de Brabois, l’Hôpital Virtuel accueille étudiants et professionnels pour une formation inédite à la chirurgie, en mode simulation opératoire. Un outil unique en France, cofinancé par l’Union Européenne, et qui promet d’attirer à Nancy des étudiants et praticiens du monde entier.

Publié le

Imaginé à l’époque de Claude D’Harcourt, ancien directeur de l’Agence Régionale de Santé, le projet d’Hôpital Virtuel de Lorraine est né en 2014, sous la houlette du Professeur Marc Braun, fondateur du Centre universitaire de l'enseignement par simulation médicale (CUESIM), et du docteur N'Guyen Tran, directeur de l'École de chirurgie de Nancy. Quatre ans plus tard, l’outil est opérationnel. Ici, pas l'ombre d'un patient… mais des étudiants venus se confronter, autour d’une table d’opération d’un nouveau genre, à tous les cas de figure simulés par le numérique. Dans des locaux flambants neufs, ils se retrouvent autour d’une famille originale, la famille Sim (SimMan, SimMom ou encore SimBaby), trois mannequins connectés truffés de capteurs capables de reproduire toutes les situations aux différents âges de la vie !

Pendant la simulation d’opération, l'enseignant peut déclencher, derrière sa vitre sans tain, une hémorragie, un arrêt cardiaque ou une allergie médicamenteuse. Il peut même prendre la voix du « patient » pour exprimer ses angoisses. « La technologie nous a permis d'améliorer le passage de la théorie à la pratique, explique Stéphane Zuilig, directeur du Centre Universitaire d'Enseignement par la Simulation. La dernière réforme universitaire crée des cursus où la simulation est centrale : cela va attirer de nombreux étudiants de France et de l’étranger dans notre Hôpital Virtuel. » Autour de la table d’opération, Léa Poisson, 26 ans, interne en anesthésie-réanimation, est bluffée. « Aujourd'hui, on m'a confronté à quatre cas assez graves, ça permet de revoir beaucoup de choses apprises en théorie, et par la suite on est beaucoup moins stressés face à des patients réels. Ce sont des moments très attendus par les étudiants. »

Portée par l'Université de Lorraine, le CHRU de Nancy et l'Institut de Cancérologie de Lorraine, la structure a pour vocation de croiser les pratiques et les compétences. Ici, des étudiants de la Faculté de médecine, de pharmacie (avec l'ouverture prochaine d'une pharmacie virtuelle), d'odontologie et même des sciences du sport se côtoient autour d'enseignements et de matériels pensés à l’aune des possibilités technologiques d’aujourd’hui. L’École de chirurgie, notamment, dispose de nombreux simulateurs, dont deux robots chirurgicaux, où le geste est mis à l'épreuve.

Avec cet outil de formation unique, la filière formation/santé de Nancy réaffirme son excellence internationale.

Situer

Informations annexes au site