Ils font Nancy

Eddy La Gooyatsch

Aux commandes de l’album « Mon bon Saint Nicolas », le compositeur-guitariste-chanteur Eddy La Gooyatsh (ré)interprète d’une pop joyeuse onze chansons consacrées au Saint Patron. Un projet solidaire dont l’ensemble des fonds sera reversé à des associations.

Publié le

Profondément attaché à Nancy, « cette ville liée de façon intrinsèque à Saint Nicolas, qui est la mienne depuis l’enfance », le musicien s’est concentré sur le personnage phare des fêtes de la cité. « Composer cet album était un moyen de célébrer à la fois la figure de Saint Nicolas et Nancy. »Les chansons s’y déclinent, enjouées et légères, entre solo et duo,accords pop, air de Schumann, français et allemand. « Chacune a son truc à elle », note Eddy, qui s’est attaché à saisir l’essence des comptines traditionnelles sans oublier de les dépoussiérer. « J’ai aimé les faire à ma main, avec des orchestrations dynamiques, qui sont ma marque de fabrique.

Au révélateur de la musique

Dans son appartement où il a installé son propre studio d’enregistrement, le Nancéien se souvient avoir très tôt « ressenti l’appel de la musique et le besoin d’écrire des chansons. L’image de « l’artiste maudit » me semblait pourtant…effrayante. J’ai donc essayé de me convaincre que je ne voulais pas devenir musicien, et me suis lancé dans d’autres voies. Mais la musique finissait toujours par me ramener à elle… Il a bien fallu y consentir, faire quelque chose de cet appel. » Suivront le Conservatoire, la chance, les rencontres. Comme autant de portes ouvertes, permettant à un artiste d’embrasser sa vocation depuis plus de quinze ans.

Si Eddy La Gooyatsh a trouvé dans l’acte d’écrire et de composer « un moyen de se connaître, de se supporter un peu mieux », il en a également fait un outil de générosité. « La part intime que l’on infuse dans son travail se transmet d’une manière ou d’une autre. Les gens en saisissent les fragments qui les font résonner. » Le long des routes, des concerts, des projets, le Nancéien a rencontré un public inédit : les enfants. « Pas de mensonges ou de demi-mesure avec eux. Ils sont entiers : soit ils dormiront soit ils seront captivés par le moment. »

Un projet musical et solidaire

Le sommeil ne devrait emporter personne, le long des pistes de« Mon bon Saint Nicolas », album joyeux, bigarré, balançant. En chef d’orchestre de ce projet bénévole au service d’une cause plus grande que soi, Eddy s’est entouré d’artistes amis : Laura Cahen, Manuel Etienne, Julien Bouchard, Pierrick Valence, Marie Rieffly, dont les voix ponctuent l’album. Tous, comme l’illustrateur Nicopirate, ont fait grâce de leur temps et de leur talent pour que naisse cet objet musical et solidaire, dont la fabrication en 2 000 exemplaires a été prise en charge par la Ville. Mis en circulation pour 15 € à l’occasion des fêtes de Saint Nicolas, l’album supportera l’action des associations de solidarité nancéiennes, telles que les branches locales de la Croix Rouge, de Médecins du Monde, du Secours Populaire ou des Restos du Cœur.

« Le projet s’est réalisé avec une véritable simplicité », se réjouit Eddy La Gooyatsh. « Je n’ai rencontré que de l’enthousiasme, de la part de mes acolytes, mais aussi de la Ville. » L’artiste s’est senti dynamisé. « Quand on a une idée qui parvient, de façon naturelle, à se concrétiser, on se dit que les éléments étaient dans l’axe… Et que c’était une belle chose de s’investir pour la faire exister. »

Mon endroit préférés à Nancy :
L’atelier de Lutherie «Roadrunner custom guitars»
Ma douceur nancéiennes :
Les Milkshakes vanille Stracciatella du Kensington café

Informations annexes au site