Ils font Nancy

Christiane Petit

On vous la décrit sans ambages, souriante, enthousiaste, perfectionniste, sportive, et délicieusement gironde. Bien…

Publié le

Christiane Petit est une femme engagée sur tous les fronts, professionnel civique ou associatif. Au commencement, avec son grand-père et son père créateur de l’association des Donneurs de sang et des Anciens Combattants dans les Vosges, c’est une affaire de famille. Elle s’investit déjà lors des diverses manifestations : l’engagement ne la quittera plus.

Un parcours professionnel à l’écoute

Psychologue scolaire, c’était son projet, elle se retrouve institutrice et lors de son année de formation en 1970 à Nancy, elle est maître de transition pour les enfants en difficulté. Un premier engagement professionnel auprès des jeunes qui sera le maître de bien d’autres : à Talange en tant que Principale adjointe de collège, puis en ZEP à Maxéville au lycée Albert Camus pendant 8 ans. Ensuite Principale aux collèges de Dommartemont ou Champigneulles, elle continue à enseigner l’éducation manuelle et technique à La Craffe, où elle accompagne les enfants en grande difficulté dans leur insertion en entreprises. La solidarité encore en œuvre, lorsque plus jeune, elle enseignait avec la méthode Freynet, dans des classes à niveaux multiples où les grands prenaient sous leurs ailes les petits. Bien qu’à la retraite maintenant, cette passionnée par son métier, est toujours en contact avec nombre de ses anciens élèves.

La vie s’engage

En 1987, Christiane Petit se découvre diabétique de type 1. La voici touchée. Cette maladie il faut la comprendre, l’apprivoiser et apprendre à vivre avec. C’est un chemin qu’elle partage depuis presque 30 ans au sein de l’Association des Diabétiques de France. Engagée bénévole comme patient expert, elle participe à de nombreuses actions d’éducation thérapeutique avec Nancy Santé Métropole, organise des manifestions, des conférences et surtout se met à l’écoute dans des groupes d’accompagnement.

Au service des enfants

Les enfants sont de nouveau les moteurs de son engagement lorsqu'en 1998, elle crée le premier club Kiwanis mixte de Nancy, club au service des Enfants du monde. Le bénévolat est sans mesure. De 2008 à 2010, elle met en place l’opération « Handicap et vivre ensemble, Vis nos différences ». Là, avec les instituts de Nancy Santifontaine, de la Malgrange ou de Flavigny, elle travaille à familiariser tous les enfants aux handicaps pour les encourager à aider ceux qu’ils nomment extra-ordinaires ! Cette année encore au sein du Kiwanis, elle participera aux vendanges dans le Toulois : bénéfices des récoltes au profit des enfants autistes. Et comme l’engagement est une fibre qui se nourrit des sourires engrangés, Christiane Petit, à l’aube de cette nouvelle rentrée s’est alliée à l’Institut des Engagements. Utilisant les compétences professionnelles des bénévoles, cette association accompagne ceux qui ont fait un service civique pour mettre en oeuvre leurs projets de vie. En tant que marraine, elle endossera cette année ses habits de coach pour une étudiante en Sciences du Langage, future Professeur des Écoles.

De cœur

Christiane Petit ne se lasse pas de la place Stanislas, est en amour avec l’École de Nancy, se pâme devant un tableau de Friant, craque pour un Saint-Epvre et relit Paul Claudel. Il lui reste encore un jardin de cœur à fleurir, celui où jour après jour elle parle à ses petits-enfants…

Mon endroit préféré à Nancy : la Place Stanislas
Ma douceur nancéienne : le Saint-Epvre

Informations annexes au site