Les élus de quartier

Agir au quotidien au plus près des besoins des Nancéiennes et des Nancéiens est une priorité ! Pour y contribuer, sept élus de quartier sont en charge de cinq territoires de la ville afin d'incarner au jour le jour et sur le terrain le projet de transformation sociale et environnementale souhaitée par les habitants de Nancy. Ils sont ainsi des promoteurs de la transformation de l'espace et de ses usages, vers une ville solidaire, plus sûre, et engagée dans la transition écologique.

Bora Yilmaz : "susciter la coopération citoyenne"

Adjoint délégué à la Vie des quartiers, aux services aux habitants et à la démocratie participative, Bora Yilmaz fixe le cap général de la politique de proximité : redynamiser le lien des Nancéiens à leur ville, en leur donnant envie de s’impliquer. « Avec les élus de territoire, nous serons bien sûr présents et à l’écoute des habitants et des acteurs locaux mais nous voulons aussi susciter leur coopération citoyenne. Ils doivent être cocréateurs de projets dans leurs quartiers. Pour cela, il faut leur donner les moyens et les outils qui le permettent ».

Les moyens : 10% du budget d’investissement de la Ville sera dédié à la participation citoyenne, soit 1,5 M€ par an.

Les outils : lors des Assises de la coopération citoyenne, une assemblée sera constituée pour élaborer de nouveaux outils et méthodes de participation et redéfinir le rôle, le fonctionnement et le périmètre des Conseils citoyens.

L’enjeu est multiple. Il s’agit à la fois de redonner la ville aux habitants, de retisser le lien avec eux mais aussi de retrouver de véritables vies de quartier, tout en favorisant les échanges de l’un à l’autre, afin de « gagner partout en mixité sociale, générationnelle et Culturelle ». Une ambition qui reposera, de manière transversale, sur l’ensemble des politiques de la Ville.

Evelyne Beaudeux - Territoire Nord

Active depuis de nombreuses années dans son quartier, Evelyne Beaudeux est en charge du Territoire Nord, qu’elle partage avec Fatiha Hitou Rabhi pour le Plateau de Haye. « Notre première action a été de mettre en place des permanences à la mairie de quartier pour que les gens viennent nous raconter leur vie, leur quotidien, les difficultés qu’ils rencontrent, ce qui va et ne va pas dans le quartier ». Un lieu ouvert où ils ont la parole. « Que ce soit au Plateau, à Boudonville ou aux Trois-Maisons, ma première mission est d’être à l’écoute des habitants et d’être leur intermédiaire avec les élus, poursuit Evelyne Beaudeux. Car certains problèmes pourront être réglés localement mais d’autres seront à résoudre à l’échelle de la ville ».

Deuxième mission : repérer et accompagner les projets locaux mais aussi en initier. « Une de mes ambitions est que le quartier Boudonville retrouve une âme et soit plus vivant. La difficulté est qu’il est morcelé autour de trois grandes artères, il faudrait donc créer une synergie. Pourquoi ne pas faire de la maison du parc Bonnet un lieu de vie et de rencontre? Ce bâtiment est splendide mais inexploité ». Autre piste de réflexion : comment impliquer les nombreux étudiants du secteur dans la vie du quartier ?

Contact : evelyne.beaudeux@mairie-nancy.fr 

Fatiha Hitou Rabhi - Plateau de Haye

Agente hospitalière, Fatiha Hitou Rabhi est arrivée au Plateau-de-Haye, il y a 10 ans. « Je venais de Paris et je me suis très vite impliquée dans la vie associative de ce quartier qui est, pour moi, d’une richesse extraordinaire mais qui sou.re d’une mauvaise image et reste un peu à part. C’est pourquoi je me suis investie, d’abord dans le Conseil citoyen du quartier, puis dans la vie municipale ». La jeune élue ambitionne donc de redorer l’image du Plateau-de-Haye et de « faire en sorte qu’il appartienne pleinement à Nancy et soit un quartier comme les autres ». Ceci, tout en continuant à faire partie de ce territoire partagé qu’est le Plateau et à mener des actions en commun avec Laxou et Maxéville. Dans ce cadre, Fatiha Hitou Rabhi aimerait notamment initier un projet de valorisation du parc d’agrément du Champ-le-Boeuf… Mais avant cela, la nouvelle conseillère a d’autres priorités, comme aider au relogement des habitants du Cèdre Bleu, qui doit être vidé pour la fin de l’année. Plus tard, ce sera au tour du Tilleul Argenté. « Il y a beaucoup de rénovations en cours et cela pose des problèmes de relogement, c’est certain. Mais d’ici quelques années, le quartier sera vraiment embelli et un cran au-dessus », se réjouit-elle.

Contact : fatiha.hitourabhi@mairie-nancy.fr

Thomas Souverain - Territoire Centre

Habitant de la Ville-Vieille, Thomas Souverain possède des liens forts avec son quartier. « J’y suis né ! J’y ai grandi, y ai fait une partie de ma scolarité, mes études. J’ai ensuite quitté la région quelques années pour le travail mais j’y habite à nouveau depuis 2008. J’ai alors commencé à m’investir dans la vie citoyenne en participant aux Ateliers de Vie de Quartiers ». Être adjoint de territoire est donc la suite logique de cet engagement. Pour définir son rôle, le jeune élu cite Mathieu Klein, qui souhaite « être un maire à portée d’engueulade».

« L’adjoint de territoire est justement le représentant du maire qui est quotidiennement au contact direct des habitants. D'ailleurs, on peut facilement me rencontrer dans la rue car je me déplace beaucoup à pied, et il ne faut pas hésiter à m’aborder ». Thomas Souverain sera également l’interlocuteur privilégié des habitants du Centre quand il s’agira d’initier les grands projets prévus sur ce territoire : la piétonnisation de l’espace allant de la Porte de la Craffe à la rue du Pont-Mouja et le réaménagement et la végétalisation du cours Léopold et de la place Carnot. « Deux projets qui seront pensés en cohérence globale avec les autres projets de ville ».

Contact : thomas.souverain@mairie-nancy.fr 

Nadège Nicolas - Territoire Ouest

« Mon territoire comprend plusieurs quartiers assez différents et plutôt résidentiels, ce qui en fait le plus peuplé de Nancy. Il y a donc des choses à faire. On verra ce qu’il ressort des attentes des habitants lors des Assises de la coopération citoyenne mais je pense qu’il y aura de multiples actions à mener afin de rendre chaque quartier plus vivant ». Nadège Nicolas a d’ailleurs déjà quelques idées à ce sujet : « Par exemple, l’expérience des terrasses éphémères à la Cure d’Air ou à Saint-Léon, mise en place suite au Covid, est très réussie et mériterait d’être poursuivie. Pourquoi pas pour les Fêtes de Saint-Nicolas ? Ou même toute l’année ? On pourrait aussi envisager des petits marchés de quartier, en accord avec les commerçants. L’idée serait que tout ne se passe pas qu’au centre-ville mais que chaque quartier ait sa vie propre ». L’élue souhaiterait aussi que le parc de la Cure d’Air soit plus animé tout au long de l’année.
L’autre partie de sa mission est sur le terrain, d’aller à la rencontre des habitants et d’être à l’écoute de leurs préoccupations. « Je suis leur porte-parole auprès des élus. Il faut donc qu’ils osent m’interpeller, me dire ce qui va ou ne va pas car ce sont vraiment les mieux placés pour le savoir ».

Contact : nadege.nicolas@mairie-nancy.fr

Véronique Ernest - Territoire Est

Depuis sa désignation comme adjointe du territoire Est, Véronique Ernest a pris son bâton de pèlerin pour sillonner son secteur en profondeur et aller à la rencontre de ses acteurs et de ses habitants. Quelques mois plus tard, elle en est ravie. « Je suis conquise par la richesse et la diversité de ce territoire, s’enthousiasme-t-elle. Il y a de tout : loisir, sport, culture, tourisme, entreprises, logements, commerces… La population est aussi très variée, avec toutes les tranches d’âges et toutes les catégories sociales. Même les paysages sont divers. Et je suis épatée par le dynamisme des associations. Ce sont de vraies forces vives sur un territoire en plein développement ».

Femme de terrain aimant être au contact des gens, Véronique Ernest se voit comme « une courroie de transmission » entre les habitants, les acteurs et les élus, que ce soit pour faire remonter des problèmes, des besoins ou pour soutenir des initiatives locales. Elle participera également aux concertations autour des grands projets prévus dans cette partie de la ville.
Mais une autre ambition lui tient aussi beaucoup à coeur : « Diminuer la pauvreté et la précarité présentes sur le territoire ».

Contact : veronique.ernest@mairie-nancy.fr 

Frédéric Maguin - Territoire sud

Ancien guide de la ville, conférencier et éditeur d’ouvrages sur le patrimoine lorrain, Frédéric Maguin connaît Nancy par coeur, en particulier la partie Sud où il habite depuis 20 ans et dont il a la charge. « C’est un territoire en pleine mutation. Dans le quartier Nancy-Thermal, il y a trois grands projets : Artem qui est en fin de réalisation, la piscine thermale qui est en cours et la Cité judiciaire qui va déménager sur le site Alstom. Quel sera l’impact de ce départ sur le quartier ? Que faire à la place ? Idem pour le quartier Saint-Pierre, où certaines facultés et une partie de l’Hôpital central et la maternité partiraient à Brabois, laissant de beaux lieux à exploiter. L’un de mes rôles en tant qu’adjoint de territoire est d’accompagner ces mutations et de voir avec les habitants comment en tirer parti pour créer de nouvelles choses ».

L’autre rôle de Frédéric Maguin est d’être l’intermédiaire entre le maire, les élus, les habitants et les acteurs du territoire, pour faire remonter les problèmes mais aussi les idées et projets. Pour cela, rien de plus simple, puisque l’adjoint sera en permanence sur le terrain : « J’y suis déjà depuis des années et, généralement, les gens ne se gênent pas pour m’interpeller. Qu’ils continuent ! »

Contact : christelle.venck@mairie-nancy.fr 

Christelle Jandric - Haussonville

Nouvelle élue en charge du quartier Haussonville, Christelle Jandric n’en est pas à ses débuts dans la vie citoyenne et dans son implication au sein du quartier : « J’ai toujours habité Haussonville, puisque j’y suis née. J’ai été la trésorière du précédent Conseil citoyen et je préside depuis 7 ans le club de foot l’Olympique Haussonville ». Si l’on ajoute qu’elle est également assistante de proximité dans une association d’aide à la personne, on comprend vite quel’un des objectifs de Christelle Jandric est de redynamiser le tissu associatif du quartier. « Plus largement, mon but est de redonner de la vie et de l’attractivité à cette partie de Nancy, pour que les habitants se sentent moins coupés du reste de la ville et qu’ils retrouvent plaisir à vivre ici ».

Organiser des festivités en fin d’année ou programmer des animations et événements culturels sont parmi ses axes de travail. « J’aimerais aussi agir pour réduire la précarité et les problèmes de logement, notamment à la Chiennerie ». Pour cela, l’élue ira à la rencontre des habitants, afin de mieux comprendre leurs problématiques. « Mon rôle est d’être un médiateur entre eux et la Ville ». Ils peuvent aussi la rencontrer à sa permanence en mairie de quartier,tous les jeudis de 17h à 19h, sur rendez-vous.

Contact : christelle.jandric@mairie-nancy.fr 

Informations annexes au site