Une mairie et des élus à votre écoute

De par sa durée, la crise sanitaire liée à la covid-19 impacte l'ensemble de la population, que ce soit d'un point de vue économique, psychologique ou social. La Ville de Nancy a voulu apporter des solutions et des services concrets répondant aux situations de chacun. Tour d'horizon des principales mesures d'urgence.

Face à la crise la Ville de Nancy au plus près de ses habitants

Entretenir le dialogue avec ses habitants

Durant le confinement, l’ensemble des élus de Nancy et les services de la Ville ont mis en place des solutions pratiques et des rendez-vous, afin d’informer régulièrement les habitants et de maintenir le dialogue et la proximité avec eux.

Outre l’impact économique et social, cette crise a des conséquences psychologiques majeures. Notre but est d’accompagner au mieux la population, et être dans une logique d’action coordonnée avec tous les acteurs.

Mathieu Klein, maire de Nancy et président de la Métropole

Tester, tracer, isoler

Afin de construire une politique de santé publique et mener des actions coordonnées à l’échelle du territoire, Mathieu Klein, en tant que maire de Nancy et président de la Métropole du Grand Nancy, a mis en place un comité de pilotage « crise sanitaire » partenarial, réunissant l’Agence Régionale de Santé Grand Est, le Conseil départemental de Meurtheet-Moselle, la Préfecture de Meurtheet-Moselle, le CHRU de Nancy, la Communauté professionnelle de territoire de santé du Grand Nancy et la Direction académique des services de l’Éducation nationale. L’objectif est d’accompagner la mise en oeuvre concrète de l’approche « Tester, tracer, isoler », à travers le déploiement des actions de dépistage sur l’ensemble du territoire.

Nous devons inscrire nos actions dans la durée. La stratégie de dépistage et la levée du confinement ne seront efficaces qu’avec la mobilisation large de la population pour lutter contre l’épidémie.

Muriel Colombo, adjointe déléguée à la cohésion sociale, aux nouvelles solidarités, aux ainés et à l’autonomie.

Pour les seniors

Nombre de personnes âgées à domicile ont énormément souffert d’isolement lors du 1er confinement. Et beaucoup endurent encore cette situation qui les met dans un état de grande fragilité psychologique. Pour rompre avec cet isolement, la Ville de Nancy et le Centre communal d’action sociale (CCAS) ont renforcé tous les dispositifs déjà existants d’appels téléphoniques, de visites à domicile par l’équipe médico-sociale, de portage de repas à domicile et d’intervention à domicile pour des petits travaux de bricolage.

L’Office nancéien des personnes âgées (ONPA) propose en complément de nombreuses activités à distance (activités sportives, culturelles et bien-être), des prêts de tablettes numériques pour ceux qui n’ont pas d’équipement informatique (avec initiation à leur utilisation), des remises de lots de livres et revues (en partenariat avec les Bibliothèques de Nancy), des accompagnements à la marche quotidiens et des appels téléphoniques.

Enfin, une campagne de dépistage systématique a été mise en place pour les résidents de l’EHPAD Notre-Maison et ceux des cinq résidences autonomie de la Ville de Nancy. À noter qu’il est toujours possible de faire une demande d’admission dans ces dernières. Très sécurisées sur le plan physique et sanitaire, les résidences autonomie permettent aux personnes âgées isolées de retrouver une vie sociale, en partageant leurs repas et des activités collectives avec les autres résidents et de bénéficier de la présence sur place d’un animateur et de personnels administratifs et techniques.

Renseignements au Pôle Seniors du CCAS : 03 83 39 03 48

Dans les écoles

Les règles sanitaires ont engendré bon nombre de perturbations dans les écoles et la nécessité, pour la Ville, d’adapter l’organisation du périscolaire. Pour le reste, tout fonctionne, avec des mesures sanitaires renforcées et, parfois, des aménagements particuliers, comme pour la restauration scolaire. « Pour respecter le non-brassage des classes, nous sommes passés d’un à deux services dans la plupart des écoles et de deux à trois services dans les plus grosses, avec à chaque fois un nettoyage complet de la salle de restauration entre chaque service », explique l’élue.

Du coup, les horaires de certaines classes ont dû être décalés et les équipes de nettoyage renforcées. De sa propre initiative, la Ville a également acheté et distribué 8 000 masques pour les écoliers, et acquis 100 tablettes numériques supplémentaires (en plus des 19 déjà achetées en mars). En cas de fermeture de classe, celles-ci sont à disposition des enfants n’ayant pas d’outils informatiques à la maison.

Notre objectif est de maintenir, malgré tout un fonctionnement qui soit le plus normal possible. Ceci pour éviter que les enfants ne soient encore plus traumatisés par la situation.

Pour les enfants et familles en difficulté

C’est une évidence, la crise accentue les fragilités sociales ou en crée de nouvelles. Face à cette situation dramatique, Véronique Billot a à cœur qu’« aucun enfant ne soit en souffrance ». En partenariat avec la Caisse des Écoles, des bons d’achat pour des vêtements et des chaussures sont distribués aux familles repérées en difficulté par les équipes enseignantes. Des solutions sont également proposées pour le paiement des factures de restauration scolaire.

Sur le plan pédagogique, le dispositif de réussite éducative a été élargi durant le 1er confinement et permet désormais d’accompagner des enfants non scolarisés en zone prioritaire mais rencontrant quand même des difficultés, afin d’éviter tout décrochage scolaire.

Pour les étudiants

La Métropole du Grand Nancy intervient à différents niveaux pour venir en aide aux étudiants en difficulté, notamment à travers le Fonds d’aide aux jeunes de la Métropole, afin de répondre plus rapidement aux nombreuses demandes alimentaires. De même, des aides financières exceptionnelles ont été allouées aux épiceries sociales étudiantes, aux CROUS Lorraine, au Comité d’action sociale étudiante et à la Fédération des Étudiants de Lorraine.

Dans le cadre du Contrat Local de Santé, la Métropole participe également à des actions de coordination pour le suivi médico-psychologique des étudiants, en lien avec le Centre psychothérapique de Nancy et le Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé. Les communes de la Métropole sont mobilisées pour recenser leurs besoins sur des emplois à temps partiels pouvant être confiés à des étudiants. 

Aides fiscales pour les commerçants et artisans

  • Les restaurateurs du marché central et les étalagistes soumis à une fermeture administrative sont exonérés de charges et de redevances tant qu’ils ne sont pas autorisés à rouvrir.
  • Une attention particulière est portée aux commerçants qui ont ouvert leurs portes peu avant le confinement et qui n'ont pas de chiffre d'affaire de référence pour l'exercice précédent.
  • L’exonération des droits de terrasses et étalages est étendue à toute l’année 2020. « Cela concerne donc tous ceux qui ont fait des terrasses jusqu’en septembre, mais aussi ceux qui voudront en faire en décembre pour la période des fêtes », précise l’élu.
  • La Métropole du Grand Nancy a décidé d’exonérer des deux tiers la Cotisation foncière des entreprises (CFE) pour l’année 2020, ce qui est le maximum autorisé par la loi. Une aide aux loyers sera également accordée aux commerçants en difficulté.

Nous avons pris plusieurs mesures d’urgence pour aider ce secteur, qui est l’un des plus frappés par la crise.

Dispositifs de soutien à l’activité commerciale

  • Depuis le 28 novembre, les commerces de l'ensemble de la Métropole peuvent ouvrir jusque 21h. Ils sont également autorisés à être ouverts le dimanche et ce jusqu'au 3 janvier 2021. Les soldes d'hiver à Nancy sont prévus du 2 au 29 janvier.
  • Depuis le 29 novembre et jusqu’au 3 janvier 2021, les commerces du Grand Nancy peuvent ouvrir le dimanche. À noter que 11 ouvertures dominicales seront, de plus, prévues sur 2021.
  • Durant le mois de décembre, la Ville de Nancy soutiendra particulièrement les professionnels des métiers d’art, qui pourront s’installer dans des lieux éphémères et bénéficier ainsi d’une visibilité accrue.
  • Pour accompagner la réouverture des commerces, notamment ceux de surface réduite, la Ville de Nancy permet aux commerçants qui le souhaitent de disposer de l’espace public de plein air situé devant leur établissement pour créer des stands de confection de paquets cadeaux ou pour étendre leur surface commerciale. La Ville s’engage également à apporter, si nécessaire, un barriérage devant les commerces pour aider à la gestion des flux, accompagné de médiateurs le week-end.
  • L’opération « Bons d’achat bonifiés » a, par ailleurs, été améliorée, ainsi on peut régler en ligne, sur la plateforme avec les bons d'achats. ∙
  • Enfin, à partir de midi, on peut dorénavant se garer gratuitement et pendant 30 minutes sur toutes les places de livraison, en se munissant d’un disque de stationnement. Cette mesure, mise en place pour le « click & collect », est pérennisée, afin de faciliter l’accès aux magasins et aux professionnels de santé du centre-ville. 

Fêtes de Saint Nicolas et soutien aux artistes

Extrêmement impactées par les mesures sanitaires empêchant les grands rassemblements, les Fêtes de Saint Nicolas n’auront pas lieu dans leur format habituel. Pas de défilé, pas de villages, pas de vidéo projections place Stanislas… Ainsi, la Ville a passé commande à de nombreux artistes locaux ou régionaux, ce qui est aussi une manière de les soutenir dans cette période difficile. Sont ainsi à découvrir durant ces fêtes : huit œuvres installées dans l’espace public, une douzaine d’autres affichées en ville, deux rames de tram entièrement décorées par des artistes, des saynètes écrites et jouées par des comédiens professionnels et diffusées sur les réseaux sociaux et des installations artistiques en vitrine, auxquelles s’ajouteront des décors de petits trains, en partenariat avec Le Cercle Ferroviaire.

Côté décorations : des aménagements paysagers conviviaux ont remplacé les villages, les illuminations ont été renforcées notamment au Plateau-de-Haye et 180 sapins ont été installés dans les quartiers, dont deux de 6 mètres de haut place Provençal et à La Chiennerie. Quant au grand saint Nicolas, que les enfants soient rassurés, il passe bien, cette année comme les autres, au sein de toutes les écoles de Nancy. Avec un protocole sanitaire adapté. Toutes les infos sur les festivités : saint-nicolas.nancy.fr

Nous avons voulu créer un esprit de fête, grâce à des décorations et une scénographie renforcées dans tous les quartiers de la ville.

Informations annexes au site