Vers un espace fluide, aménagé et partagé

Nancy se renouvelle et reconquiert ses espaces. Elle doit s’adapter aux contraintes de son environnement, de son histoire et des conséquences de son urbanisation.

Cette adaptabilité permet de travailler à la reconquête d’espaces urbains, à la modernisation de l’usage de certains lieux, notamment les places de ville, et de poursuivre la rénovation des voiries et espaces circulés.

Permettre à tous les Nancéiens et aux nombreux visiteurs de se déplacer plus vite, plus facilement et de manière harmonieuse demeure un défi quotidien.

Pour concilier les usages, il est indispensable de poursuivre une stratégie d’aménagement et d’offre de service adaptée aux besoins de chacun.

Il faut aborder les mobilités sous l’angle des horaires et temps de parcours plutôt que sous l’angle des infrastructures et des distances. La maîtrise du temps devient en effet un argument de la vie en ville.

Nancy doit donc être rendue plus facile, au travers d’une action municipale consacrée à la fluidité des déplacements, à la polyvalence et à l’optimisation des équipements publics.

Menée en totale collaboration avec la Communauté urbaine du Grand Nancy, premier partenaire pour les mobilités, notre politique vise à concilier efficacité, cohérence, lisibilité et diversité, avec le souci permanent de la simplification des usages et de leur capacité à servir l’attractivité de la ville.

Trouver un équilibre entre les différentes formes de mobilité

Valoriser la place du piéton

La place du piéton sera mieux valorisée grâce à un plan qui mariera usage des mobiliers urbains et outils numériques pour que chacun se déplace facilement, quel que soit le motif des déplacements (professionnel, démarches administratives, shopping, tourisme...).

Des transports en commun plus propres et plus efficaces

Le transport en commun, dont l’accessibilité a été améliorée, sera au cœur des réflexions d’aménagements pour renforcer encore sa régularité et sa rapidité par le développement de nouveaux sites propres. Le nouveau Plan de Déplacements Urbains (PDU), qui concernera le réseau, ses dessertes et l’évolution de la ligne 1, fera l’objet d’une concertation. Il s’appuiera sur les études réalisées par des professionnels des déplacements et sur la recherche des technologies les plus efficaces, en analysant les succès rencontrés dans d’autres villes françaises et étrangères. De même, l’accessibilité et le caractère écologique des véhicules nous permettront de répondre aux attentes fixées pour Nancy, ville européenne durable.

Une nouvelle navette électrique

Avec le Grand Nancy, les associations de commerçants et les Chambres consulaires, une navette centrale sera développée pour relier les parkings, les points d’intérêts touristiques et la gare, pour améliorer les déplacements dans le cœur de l’agglomération.

Évaluer et adapter les parkings relais

Les parkings relais feront l’objet d’une évaluation pour vérifier que leur usage répond pleinement aux objectifs. De nouveaux projets pourront émerger si le besoin en était, notamment à l’entrée nord de la ville.

Un réseau cyclable plus cohérent

Le vélo doit poursuivre son développement pour les activités de loisirs, mais aussi comme mode déplacement à part entière. Son usage doit être facilité mais les usagers doivent respecter les règles, à commencer par le code de la route.

Un bilan des circuits actuels et des points de difficultés réalisé en concertation avec les usagers et les associations permettra de mettre en œuvre un plan d’amélioration. Un bilan des zones 30 et des espaces de rencontre sera aussi engagé et leur développement encouragé.

Indicateurs dévaluation

  • Taux de fréquentation des parkings relais
  • Évaluation qualitative des aménagements réalisés dans le cadre du plan piéton
  • Accidentologie, notamment des cyclistes et piétons

Une politique de stationnement qui soutient et incite

Nous avons pris l’engagement de remettre à plat la politique de stationnement à Nancy, avec des nouvelles priorités : favoriser l’usage des parkings en ouvrage pour désaturer le stationnement de surface ; développer le paiement par téléphone ; mettre en place des offres promotionnelles en lien avec les commerçants et les délégataires ; améliorer les conditions d’accueil dans les parkings. Dans le cadre de cette nouvelle politique, plusieurs actions sont déployées dès l’année 2015 :

  • Pour les résidents, le stationnement sera préservé. Des extensions seront décidées sur la base des prescriptions du Plan de Déplacements Urbains, avec l’objectif de réduire la saturation à proximité de zones commerciales et de limiter le stationnement pendulaire. Sur le reste de la ville, la gratuité du stationnement sera préservée.
  • Pour permettre d’accéder plus facilement au centre-ville, les parkings de la Ville, de son concessionnaire et du Grand Nancy bénéficieront d’une franchise initiale de gratuité de 30 minutes. Le tarif de la 1ère heure sera, comme le prévoit le PDU, inférieur au coût de la 1ère heure sur voirie. De plus, outre le développement des tickets parkings, cofinancés par les commerçants, la Ville et son concessionnaire, des tickets déjeuners seront mis en place pour favoriser la venue des clients.
  • Sur la voirie, les horaires du stationnement payant sont ramenés de 10h à 18h pour tenir compte des heures de saturation. Le paiement par téléphone est encouragé par une gratuité de 10 centimes et par le paiement à la minute. La tarification sur la pause méridienne est minorée afin de faciliter la venue des clients sur le temps du déjeuner. Le soir et les dimanches et jours fériés, le coût des 4 premières heures dans les parkings de la Ville et de son concessionnaire est abaissé à 1€.

Enfin, les zones de livraisons doivent retrouver leur usage initial. Des offres seront proposées pour améliorer le stationnement des professionnels (forfait, recours au paiement par le téléphone portable...).

Plan dactions

Embellir, mettre en sécurité et équiper en nouveaux services nos parkings gérés en régie, en commençant par le parking Dom Calmet ;

créer un « pass parkings » avec une offre tarifaire attractive concertée avec les commerçants;

expérimenter certains samedis une offre promotionnelle plafonnée à 4 €, quelle que soit la durée de stationnement ;

proposer des évolutions des sens de circulation dans les quartiers.

Indicateurs dévaluation

  • Taux de fréquentation des parkings
  • Nombre de tickets commerçants et de tickets restaurateurs distribués
  • Taux de respect du civisme dans le paiement du stationnement payant

Une vision pour chaque quartier

La  mutation des quartiers de Nancy se poursuit à mesure que s’effacent les friches industrielles. Le Campus Artem, les Rives de Meurthe, Nancy Grand Cœur et le Plateau de Haye sont quatre exemples d’évolution et de reconstruction de quartiers de la ville, avec des principes d’aménagements récurrents : le développement d’une offre de logement associant nouvelles constructions et rénovations, la création de nouveaux équipements publics, l’aménagement durable et patrimonial du cadre de vie, l’installation de zones favorables aux entreprises, aux services et à l’activité économique.

Forte de ces expériences, la Ville de Nancy souhaite bâtir un projet de développement pour chaque quartier, avec trois objectifs : accueillir plus d’habitants, leur permettre d’avoir un parcours résidentiel, avoir le meilleur niveau de services possibles, en accompagnant les initiatives privées.

L’élaboration d’une vision propre à chaque quartier passera par un travail de recensement de l’ensemble des terrains et bâtiments dont l’Etat, l’Université et le CHRU se séparent. Cette anticipation est indispensable, notamment sur les quartiers autour de l’ancien site d’Alstom et du site Villemin Maringer Fournier.

Cette démarche passera aussi par la poursuite de la mise en valeur des places (Croix de Bourgogne, des Justes, Thiers, Faubourg des Trois Maisons, Carnot/Léopold).