Budget, finances, participation, démocratie... Les nancéiens l’ont dit !

Je pense que qu’il est indispensable que certains élus ou instances forment les membres des conseils citoyens qui assisteraient une fois par an au conseil municipal.

Il faut maintenir le statut associatif des AVQ qui est primordial et leur donner de la légitimité.

C’est une volonté de mettre des projets en avant. Il faut savoir mettre en commun et ne pas avoir un avis sur ce que l’on ne connait pas.

Nous souhaitons que l’opération « Nancy en mouvement » ne soit pas une manifestation unique dont la fin serait fixée aux fêtes de fin d’année, mais que, tout au long de la politique qui sera menée à Nancy au cours des prochaines années, les citoyens et les acteurs soient sollicités, entendus et associés. C’est pour nous les conditions de réussite d’une véritable concertation citoyenne et d’une véritable coopération entre les différents acteurs du territoire. Ainsi, aux côtés d’autres citoyens, aux côtés des collectivités et des élus, nous souhaitons être acteur de notre ville, de la réflexion autour d’un projet, et jusqu'à sa réalisation et son animation.

Budget, Finances, participation, démocratie.

Le terme d’Atelier de Vie de Quartier est devenu obsolète. Un « Conseil Citoyen » serait plus adapté. 

Je pense que vie commune est synonyme de citoyenneté, il faut donc retrouver dans les quartiers des espaces de vie commune.

En tant que commerçant, je n’ai pas le sentiment que les bénévoles qui se dévouent pour la ville sont réellement écoutés.

L’engagement peut aussi se faire dans les instances participatives.

Le panel des participants aux AVQ devrait s’élargir à davantage de jeunes, étudiants et jeunes actifs, mais aussi de commerçants en les fédérant autour de quelque chose qui impacte leur qualité de vie.

Nous sommes tous voisin de quelqu'un, et le quartier est synonyme de proximité, j’opterais donc pour l’appellation « Conseil des Voisins ». 

Il n’y a pas de crise de l’engagement chez les jeunes. Ce sont les formes et les attentes qui changent. Besoin de se sentir utile tout de suite, de mesurer l’impact de son action, d’en connaître la durée. 

Je me demande quels moyens nous permettent de nous informer dans la ville et sur ce qu’il s’y passe.

Peu importe le côté administratif, ce qui importe, c’est la notion d’être écouté et entendu : être pris en considération est la base principale de l’échange. 

 Je trouve que «Nancy en direct» est une très belle innovation, les demandes seront traitées, suivies et apporteront une réelle satisfaction chez les gens. Chapeau ! 

Selon moi, il est indispensable que les membres des AVQ soient inscrits sur les listes électorales.