Entreprises, emploi, attractivité, culture… les nancéiens l’ont dit !

Il y a un fort enjeu d’adaptation université / entreprise.université / entreprise. Il faut évaluer les capacités d’innovation des étudiants et travailler sur une bonne prise en compte du risque. 

Tout le monde fait du développement économique, il n’ya pas assez d’articulation entre les structures. Il faudrait un interlocuteur facilitateur de projet.

Il faut que les artistes se fixent des objectifs de production et d’autonomie professionnelle.

La culture relève de l’acquis et de l’éducation. Voilà pourquoi il faut sans cesse pousser les murs, aller à la rencontre des publics, travailler avec les centres sociaux, comme nous l’avons fait au Centre social Jolibois.

Il y a un autre rayonnement culturel à Nancy, celui des cultures émergentes, celui des propositions nouvelles, dans les autres quartiers. Il faut leur faire place. Il n’ya pas que des grandes institutions.

Il doit rester à Nancy des lieux publics ou l’on peut exposer gratuitement et librement. Il nous faut aussi des lieux de jam.

Il y a peu de visibilité sur les réussites nancéiennes. Il faut changer le regard, projeter Nancy vers le haut, diminuer les critiques.

A Nancy, il manque un lieu dédié à l’Art Contemporain. Par exemple, la place Charles III pourrait servir de place d’exposition temporaire.

Il manque des autorisations pour les spectacles de rue permettant de rendre la ville plus vivante et plus jeune. 

Les esprits brillants ne manquent pas dans notre ville très étudiante et même si la situation s’améliore un peu, il semble que nous avons beaucoup de difficultés à faire rester durablement ces jeunes talents. Il conviendrait, mais je crois que c’est déjà une nouvelle priorité, d’offrir des conditions avantageuses à nos étudiants pour qu’ils imaginent entreprendre et s’installer à Nancy (parrainages, services dédiés, locaux dédiés avec des équipements et un cadre attractif...). 

Je constate une baisse des concerts dans les cafés et bars de Nancy pourtant c’est très agréable d’y avoir accès la semaine. 

Former des entrepreneurs, c’est former des entreprenants. Aujourd'hui il faut changer, s’adapter, rebondir, avoir des initiatives, préparer les jeunes à cela. Et ça marche ! Ils ont la pêche et de bonnes idées. 

Plutôt que de rechercher une multiplication d'évènements culturels, ne serait-il pas plus porteur pour la ville de Nancy de concentrer son action sur 3 évènements-phares qui font et feront l’identité de Nancy et contribueront à son rayonnement ?

Les fêtes de Saint Nicolas qui font la fierté de Nancy méritent d’être largement boostées pour atteindre la place qu’elles méritent. En effet, si le feu d’artifice est probablement le plus spectaculaire au plan national, le reste des festivités du week-end est inversement proportionnel. Idem pour les fêtes de Noël. 

 Il me semble indispensable de réhabiliter les places de la ville et de les valoriser par des illuminations adéquates. Il s’agit en effet du joyau de la ville et il manque cruellement d’une vraie mise en valeur...