L’école du XXIème siècle

Levier de l’égalité républicaine, l’École doit contribuer à l’éducation de tous les enfants. Cet idéal qui cimente l’histoire de la France moderne est porté depuis des décennies par la Ville de Nancy.

Animée par l’ambition d’éduquer, au-delà de ses seules compétences obligatoires, la Ville de Nancy a construit une politique volontariste, aux côtés de l’Education nationale, des associations et des familles, qui demeurent le lieu essentiel d’éducation.

L’engagement nancéien se traduit par la multiplication des actions touchant à l’enfance et à la jeunesse : accueil périscolaire, activités sportives et de loisirs, accès à la culture, éveil à la citoyenneté, éducation à la santé. Un engagement qui a conduit Nancy à participer en 2003 à la fondation du réseau UNICEF « Ville amie des enfants ».

L’Ecole se situe aujourd'hui au carrefour d’une pluralité d’enjeux. Les difficultés économiques et sociales focalisent l’attention sur sa faculté à offrir les conditions indispensables à l’insertion et à l’épanouissement. L’adoption, le 30 juin

2014, du Projet Éducatif Nancéien, est venue traduire notre volonté de réunir l’ensemble des acteurs (État, collectivités territoriales, Caisse d’Allocations Familiales, associations) autour d’une ambition commune : préparer chaque enfant à grandir dans la dignité, pour vivre en adulte responsable.

Aux côtés de l’Education nationale, trois priorités d’actions constituent notre feuille de route pour tenir cet engagement : proposer des activités périscolaires au service de l’égalité des chances, améliorer les conditions d’accueil des enfants dans les bâtiments scolaires et périscolaires avec une stratégie de rénovation tournée vers la performance énergétique, mettre à disposition des moyens numériques à la hauteur de la révolution qui se joue en ce début de millénaire. Cette « inclusion numérique » des futurs citoyens constitue à la fois un enjeu en faveur de la réussite des jeunes, mais touche aussi l’avenir démocratique de la Cité.

Le périscolaire au service de l’égalité des chances

Le développement d’activités gratuites dans toutes les écoles publiques permet l’accès à la pratique sportive de loisirs ainsi qu’à la découverte des arts et des langues étrangères. Cet engagement fort participe de l’action de la Ville de Nancy en faveur de l’égalité des chances.

Ces activités, dont le volume a été doublé depuis septembre 2014, doivent favoriser le développement personnel de l’enfant, de sa sensibilité et de ses aptitudes intellectuelles et physiques, son épanouissement et son implication dans la vie en collectivité. Elles ont pour ambition de faire progresser les enfants dans la discipline choisie et de développer certaines aptitudes :

  • les activités sportives développent l’esprit d’équipe et le sens de l’effort tout en améliorant la condition physique. Elles ont aussi pour objet de permettre aux enfants de s’investir dans une discipline. Ils sont ainsi incités à prendre des licences dans les clubs, pour accéder aux entraînements et aux compétitions ;
  • les activités artistiques et culturelles visent à contribuer à l’éveil de l’enfant, à façonner sa sensibilité et à lui faire découvrir un environnement culturel et artistique nouveau ;
  • les activités linguistiques, via une initiation ludique, permettent aux enfants de découvrir d’autres cultures et de s’ouvrir au monde.

ACTION : soutenir des projets de création de classes d’immersion bilingues, en particulier dans les écoles appartenant aux réseaux d’éducation prioritaire.

ACTION : accompagner le Rectorat de l’Académie pour le financement des mobilités des enseignants, en ciblant les villes de Newcastle (Angleterre), Cincinnati (Etats-Unis) et Karlsruhe (Allemagne) comme lieu d’accueil et de formation.

Lessor des langues étrangères

L’enseignement des langues étrangères constitue un enjeu fondamental. La refondation de l’École renforce la volonté de voir les élèves élever leur niveau de connaissance, de compétence et de culture, notamment grâce à l’introduction d’une langue vivante et l’ouverture aux autres cultures dès le début de la scolarité obligatoire. L’expérience engagée à Nancy par l’école Jean Jaurès revêt une dimension exemplaire que nous souhaitons voir se développer au profit d’autres élèves.

Indicateurs dévaluation

  • Taux de fréquentation des activités périscolaires gratuites (objectif 70%)
  • Assiduité des enfants en activités périscolaires gratuites
  • Indice de satisfaction (questionnaire)
  • Évolution de nombre d’enfants licenciés en clubs sportifs

Un patrimoine exemplaire

Le patrimoine scolaire de la Ville de Nancy est relativement dense. Hérité en majeure partie de la IIIème République, il comporte aujourd'’hui 63 bâtiments

destinés à accueillir les élèves à l’occasion des temps scolaire et périscolaire. Souvent doté de belles prestations architecturales, il a fait l’objet d’une attention continue, avec en particulier la rénovation de toutes les salles de classe. Il résulte néanmoins de cette période de construction un cadre souvent inadapté aux besoins nouveaux de la pédagogie et de l’accessibilité.

Après avoir conduit des rénovations significatives, notamment sur les écoles du Plateau de Haye, la Ville de Nancy souhaite désormais mobiliser son effort d’investissement sur la rationalisation de son patrimoine bâti en tenant compte de la fermeture de 30 classes depuis 15 ans, dans le cadre d’une démarche globale de développement durable.

ACTION : les écoles Stanislas maternelle, élémentairesJules Ferry et du Montet et les groupes scolaires Saint Pierre et du Placieux seront profondément réaménagés au cours de la période 2015-2020. Pour les écoles Saint Pierre et du Placieux, cette restructuration doit permettre une plus grande mixité sociale. Elles accueilleront les élèves issus des quartiers de Bonsecours et d’Haussonville-La Chiennerie.

 Indicateurs dévaluation

  • Amélioration de la performance énergétique des écoles
  • Taux de rénovation des salles de classe

L’entrée dans l’ère du numérique

L’accompagnement des mutations des outils d’enseignement est indispensable. Il doit être conduit en partenariat avec l’Education nationale, dans le cadre d’une démarche de formation des enseignants et mise à disposition des contenus pédagogiques adaptés par l’État.

La Ville de Nancy, en association étroite avec le Plan numérique pour l’école annoncé par l’État à la rentrée de septembre 2014, entend ainsi poursuivre au cours de la période 2015-2020 l’équipement numérique des écoles, au bénéfice des élèves, de leurs familles et de leurs enseignants.

Plan dactions

Achever le câblage Très Haut Débit des écoles élémentaires publiques de Nancy pour la rentrée de septembre 2016. Dans chaque école, les salles informatiques laisseront progressivement place à un équipement en « classes numériques nomades » qui doivent permettre de normaliser l’outil informatique dans la pédagogie. Elles rendront les technologies de l’information et de la communication accessibles à tous et contribueront au plaisir d’apprendre ;

accentuer le rythme d’équipement des salles de classe en vidéo-projecteurs interactifs, en débutant par une généralisation de la mise à disposition de ces équipements en faveur des CM2 puis en équipant également les classes de CE2 et CM1 ;

mettre à la disposition des familles un Espace Numérique de Travail (ENT), qui permettra aux parents de recevoir des informations sur les actions conduites sur le temps scolaire ;

expérimenter, dans le cadre des activités périscolaires, des sessions d’initiation et de formation des jeunes au codage et usages numériques.

Indicateurs dévaluation

  • Taux d’équipement des salles de classe du cycle 3 en vidéoprojecteurs interactifs
  • Taux d’équipement des écoles élémentaires en classes numériques nomades
  • Connexion des écoles élémentaires au Très Haut Débit

Une tarification revue, un service ouvert à tous

Depuis la rentrée de septembre 2014, la mise en œuvre de la cantine à1€ pour les enfants issus des familles en difficulté a permis d’accueillir environ 200 enfants supplémentaires dans les restaurants scolaires.

En complément à cette mesure, il paraît nécessaire de rendre plus progressif le régime de tarification des services périscolaires proposés par la Ville de Nancy. Avec 4 tranches de quotient familial, la grille tarifaire provoque des effets de seuils, qui peuvent rendre l’accès des services trop difficile à certaines familles. Les villes de taille comparable proposent en moyenne 6 tranches de quotients familiaux, qui permettent de mieux répartir les efforts financiers, en fonction des possibilités contributives de chaque famille.

Privilégier le bio et les produits locaux

La Ville de Nancy propose, au travers de son marché de restauration collective, des menus équilibrés établis grâce à des produits de qualité supérieure. La viande servie aux enfants est labellisée et un partenariat a été établi avec l’association locale de producteur de viande bovine et porcine « Viande du Terroir Lorrain ». Les produits issus de l’agriculture biologique prennent une place croissante dans les restaurants scolaires, avec des partenariats avec les producteurs bio locaux, accompagnant la structuration de la filière bio lorraine.

ACTIO: adopter une tarification des services périscolaires (restauration scolaire, accueil du soir, études surveillées) et extrascolaires (centre de loisirs, stages sportifs) plus progressive. Cette mesure s’accompagne de tarifs particuliers pour les familles qui ne résident pas dans la commune.

Indicateur dévaluation

  • Taux de fréquentation des services périscolaires

Sensibiliser aux bons gestes

Les actions de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire seront poursuivies dans le cadre périscolaire.

Les enfants sont étroitement associés par le biais d’ateliers ludiques de dégustation et de constitution des menus. Ils ont notamment proposé la mise en place de bacs pour récupérer le pain non consommé et l’intégrer dans une filière de recyclage, avec le soutien de l’Association « Pain contre la faim et pour l’insertion 54 ». Des ateliers de pesée sont régulièrement organisés dans les restaurants scolaires : les enfants en analysent les résultats et proposent des actions opérationnelles pour lutter contre le gaspillage.

La Ville de Nancy poursuivra son programme de visites et d’animations dédiées au développement durable.

Chaque année, plus de 5 000 enfants participent à ces actions conduites avec le soutien du Grand Nancy (Maison de la propreté, Maison de l’Habitat et du développement durable, Museum Aquarim, Jardin Botanique du Montet et Musée de l’Histoire du Fer), de l’Association Air Lorraine, du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement de Nancy- Champenoux, de l’Association des Bouchons de l’Espoir en Lorraine.

Enfin, la formation des élèves de CM2 des écoles publiques et privées aux gestes de premier secours sera poursuivie.

Depuis 2002, 11 000 enfants ont reçu leur attestation de formation aux gestes de premier secours.