Culture, ADN - Art Dans Nancy

Un morse atterrit à Nancy

Après une installation dans le cadre de l’édition 2017 du Voyage à Nantes, l’œuvre “Morse attacks, opération Neptune, suite et fin” poursuit son chemin d’Ouest en Est, et atterrit à Nancy.

Publié le

Après une première présentation de l’œuvre à Nantes dans le cadre de l’édition 2017 du « Voyage à Nantes », le morse débarque dans le quartier du Muséum-Aquarium.

Entre anecdote historique et humour

L'œuvre de Gilbert Coqalane, intitulée « Morse attacks, opération Neptune, suite et fin », évoque la célèbre scène du parachutiste John Steele qui, lors de la seconde guerre mondiale, fut suspendu à l’église de Sainte-Mère-Eglise (Normandie) pendant le débarquement. Petite histoire dans la grande histoire, cette anecdote d’un acte manqué est devenue un symbole connu de tous, où il est possible sans compromettre l’engagement du soldat de capter un potentiel d’humour dans la malchance. Dans cette nouvelle scène, le militaire remplacé par l’animal apporte une nouvelle narration à construire de nouvelles interrogations sur l’origine et le dénouement de cette histoire. L’objectif étant d’accentuer l’appréciation de cette forme originale du devoir de mémoire qui a la particularité de ne pas obéir à la norme et à la règle.

« Morse attacks » continue donc sa vie sur un territoire anciennement occupé et au plus près de son camarade morse qui servit de modèle pour la sculpture et que vous pouvez admirer au Muséum-Aquarium de Nancy.

Commande artistique Ville de Nancy, en partenariat avec le Voyage à Nantes et le Muséum-Aquarium.

L'œuvre s'inscrit dans le parcours artistique ADN - Art dans Nancy.

Morse attacks, opération Neptune, suite et fin

Situer