Emploi, Étudiants, Familles

Service civique : des missions pour les jeunes au service de tous

Une rencontre conviviale entre les neuf jeunes volontaires en service civique de la collectivité, leurs tuteurs et les élus a été organisée à l'Hôtel de Ville afin de favoriser l'échange et le partage d'expériences. Ce dispositif offre aux jeunes la possibilité de s'engager dans une mission d'intérêt général dans l'un des domaines ciblés : solidarité, santé, éducation, culture, sport, environnement, mémoire et citoyenneté, développement territorial, action humanitaire et intervention d'urgence.

Publié le

Le service civique, c'est quoi ?

L'objectif de l'engagement en service civique est à la fois de mobiliser les jeunes face à l'ampleur des défis sociaux et environnementaux mais également de leur proposer un cadre professionnel dans lequel ils pourront gagner en compétences. C'est aussi une étape de vie au cours de laquelle des jeunes de toute origine sociale et culturelle peuvent se côtoyer.

Au niveau réglementaire, le service civique s'adresse aux 16-25 ans et aux jeunes en situation de handicap de moins 30 ans, sans condition de diplôme, qui souhaitent s'engager pour une période de 6 à 12 mois auprès d'un organisme à but non lucratif ou d'une personne morale de droit public.

Le dispositif s'inscrit dans le code du Service national et non dans le code du Travail. Un agrément est délivré par l'Agence du Service Civique, pour 3 ans renouvelables selon les missions proposées et de la capacité de la structure à prendre en charge des volontaires. Les jeunes interviennent en supplément des agents, sans les substituer.

La Ville de Nancy a souhaité développer la politique de l'emploi des jeunes en augmentant le nombre de contrats en service civique. Actuellement neuf au sein de la collectivité, ils seront prochainement douze.

Vous êtes intéressé(e) par une mission d'intérêt général en service civique ? Retrouvez toutes les infos sur le site mis à disposition par l'État : https://www.service-civique.gouv.fr

Questions à Marianne Birck

La rencontre entre les jeunes volontaires en service civique et leurs tuteurs s'est déroulée à l'Hôtel de Ville ce mardi 11 mai en présence notamment de Mathieu Klein, maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy, Sabrina Benmokhtar, conseillère déléguée à la jeunesse et Marianne Birck, adjointe au maire déléguée à la vie associative et à l’éducation populaire. Nous l'avons rencontrée.

Pourquoi vouloir développer le service civique au sein de la collectivité ?

Marianne Birck - Dès le début du mandat, la nouvelle majorité a souhaité s'impliquer en faveur de l'engagement et de la citoyenneté des jeunes. Les jeunes ont besoin et l'envie de s'engager. Ils veulent se sentir utiles. Surtout avec la crise que nous traversons et qui impacte fortement la jeunesse ! 

Le service civique offre cet espace. Il permet à des jeunes de s'impliquer sur un temps assez long, de découvrir une collectivité, son fonctionnement, de mieux comprendre le monde professionnel. Par ce biais, ils acquièrent des compétences qu'ils pourront réinvestir tout au long de leur parcours.

Vous parlez régulièrement de "parcours d'engagement" pour les jeunes. Qu'est-ce que cela signifie ?

M. B. - C'est notre ambition, effectivement : construire un parcours d'engagement pour les jeunes. Cela peut passer par une expérience en service civique auprès de la ville, d'un autre organisme public ou d'une association. Le nouveau dispositif de soutien aux initiatives des jeunes "Ma Ville Mon Projet" va dans le même sens. Il encourage des jeunes à monter des projets qui seront financièrement soutenus par la ville.

Je pourrais également citer les possibilités de mobilité européenne ou encore le bénévolat associatif. Et bien entendu, les dispositifs de participation des jeunes que nous sommes en train de rénover. Nous voulons aussi veiller à ce que personne ne soit écarté de ces possibilités. Ainsi, nous travaillons actuellement, avec Arnaud Kremer, conseiller délégué au handicap, à l'accessibilité et à l'inclusion, à des actions en direction des jeunes en situation de handicap pour qu'ils puissent eux aussi s'engager.

Au final, beaucoup de choses existent ! À nous, en lien avec les associations de jeunesse et d'éducation populaire, de les promouvoir et de les mettre en musique afin que chaque jeune Nancéien puisse trouver une réponse à son désir d'engagement.