Cadre de vie, Citoyenneté, Solidarité

Projet de maison d'accueil des femmes victimes de violences : une gouvernance partagée

Lauranne Witt, conseillère municipale déléguée à l’égalité femme-homme, a présenté en ouverture du conseil municipal du 8 mars, la gouvernance de la future maison d'accueil des femmes victimes de violences et leurs enfants. Ce projet de la Ville de Nancy, voté à l'unanimité en septembre dernier, sera à la fois un lieu d'accueil d'urgence ouvert 24h/24 et 7j/7, un lieu d'accompagnement et un espace pédagogique accessible à tous.

Publié le

Des chiffres terribles

En France, chaque année, 93 000 viols sont commis. Les féminicides par des conjoints ou des ex-conjoints ont provoqué 146 morts en France en 2019, soit une femme tuée tous les 2,5 jours.

Les femmes sont les principales victimes de violences physique, psychologique ou symbolique, encore trop souvent banalisées et passées sous silence par la société. Selon le Haut Conseil à l’égalité professionnelle, 80 % des salariées considèrent qu’elles sont régulièrement confrontées à des attitudes ou à des décisions sexistes, avec des répercussions sur la confiance en soi, la performance et le bien-être au travail. Elles représentent 80 % des victimes des violences sexuelles et dans près d’un cas sur deux, la victime a subi un viol ou une tentative de viol. 

Le rapport d’activité du Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) de Nancy précise que :

  • 1260 demandes en lien avec des situations de violences conjugales ont été traitées en 2019 au niveau du secteur juridique ;
  • 126 situations ont été accompagnées par le service de conseil conjugal et familial de Nancy, la permanence « Violences conjugales » sur le territoire de Toul et au local des femmes relais situé sur le Plateau de Haye à Nancy.

La Ville de Nancy s'engage sur la résorption de l'inégalité entre les hommes et les femmes et sur les violences faites aux femmes en partenariat avec le monde associatif et les institutions compétentes. En effet, en matière de violences sexistes et sexuelles, il n’y a pas de fatalité : l’action publique peut prendre une part importante dans leur réduction par la mise en place d'une politique de prévention et de lutte.

La maison d'accueil à Nancy

L'un des projets phares de la municipalité est l'ouverture d'une maison d’accueil pour toutes les femmes ayant rencontré des situations de violences dans l'espace public ou privé et pour leurs enfants. Cette maison a un double objectif : être le jour un lieu d'accueil, d'accompagnement, de prévention et constituer un espace confidentiel d'hébergement d'urgence gratuit, sûr et sécurisé, ouvert 7j/7 et 24h/24. Elle accueillera, soutiendra et accompagnera toutes les femmes concernées pour les faire sortir des violences qu'elles subissent.

La maison des femmes regroupera une équipe pluridisciplinaire, formée sur les questions spécifiques d’accueil des victimes de violences aux femmes : des professionnels de santé (infirmières, sage-femme, psychologues, psychiatres), des travailleuses sociales, des éducatrices spécialisées, des policiers, des avocats susceptibles d’aider les femmes tout au long de leur parcours.

Ce dispositif facilitera le cheminement de réparation et de reconstruction des femmes accueillies en les épaulant dans les démarches administratives en matière de droit, de santé, de police, de justice et à travers un travail de soutien psychologique et de reprise de confiance en soi.

Une démarche collective

La Ville de Nancy travaille sur ce projet avec ses partenaires locaux : les associations, l'État, les institutions et les organismes qui œuvrent dans la lutte contre les violences faites aux femmes sur le territoire. Ce nouvel outil agira sur le territoire nancéien en complémentarité avec un réseau déjà riche, et la volonté de coordonner l’ensemble des forces. L’objectif est de mener un travail collectif pour identifier les besoins et les attentes de ce futur lieu pour les femmes. 

La gouvernance de ce projet a été présentée le lundi 8 mars 2021 en conseil municipal. Elle se compose de deux niveaux d'instances : 

  • Un comité technique composé des élus en charge du dossier et l’équipe projet qui a pour mission de coordonner l’ensemble ;
  • Un comité de pilotage avec les partenaires institutionnels et financiers, présidé par Mathieu Klein, qui est l'instance décisionnelle du projet.

Les deux instances sont adossées à un collège d'experts pour la concertation : les associations, les acteurs sanitaires, les acteurs du logement... La Ville aura également recours à une Assistance à Maître d’Ouvrage (AMO) expert pour analyser les besoins, réaliser une enquête de victimation, proposer un concept global et des objectifs précis et les moyens nécessaires pour les atteindre.

Le comité de pilotage est composé de représentant de :

  • Préfecture de Meurthe et Moselle (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et Police Nationale)
  • Conseil Régional Grand Est (Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l'Egalité Grand Est)
  • Conseil Départemental de Meurthe et Moselle
  • Délégation Départementale aux Droits des Femmes et à l'Egalité de Meurthe et Moselle
  • Agence Régionale de Santé Grand Est
  • Centre Hospitalier Régional et Universitaire
  • Centre Psychothérapique de Nancy
  • Caisse d'Allocations Familiales
  • Union Et Solidarité
  • Procureur de la République
  • Bâtonnier de Nancy

Il travaillera en concertation avec les partenaires associatifs.