Culture, Patrimoine

Nouvelle expo : la sculpture lorraine du XVIIIe siècle en lumière au Musée des Beaux-Arts

Jusqu'au 9 janvier 2022, une exposition présentée au Musée des Beaux-Arts par le Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain, constitue la première rétrospective consacrée à la plus grande famille de sculpteurs français du XVIIIe siècle, les Adam, dont le talent a rayonné bien au-delà des frontières des duchés lorrains. "Les Adam. La sculpture en héritage" est le fruit d'un partenariat exceptionnel avec le Musée du Louvre.

Publié le

Originaire de Nancy, la famille Adam est la plus grande dynastie de sculpteurs français du XVIIIe siècle. Sur trois générations, ses membres déploient leurs talents auprès des plus grands mécènes et participent à plusieurs chantiers majeurs. Formés en Lorraine dans le contexte d’essor artistique des règnes des ducs Léopold et Stanislas, Jacob Sigisbert Adam, ses trois fils Lambert Sigisbert, Nicolas Sébastien et François Gaspard ainsi que leurs neveux Sigisbert François, Pierre Joseph et Claude Michel dit Clodion, œuvrent à Rome, Paris, Versailles ou Berlin au service du pape et des monarques européens comme Louis XV, Louis XVI, Frédéric II de Prusse ou Catherine II de Russie.

Première rétrospective à leur être consacrée, l’exposition réunit cent chefs-d’œuvre issus d’institutions nationales, internationales mais aussi de collections particulières. Permettant de dévoiler plusieurs sculptures prestigieuses inédites qui témoignent de la virtuosité de la famille Adam au cœur de l’Europe des Lumières, elle est accompagnée d’un catalogue de référence sur le sujet.

"Les Adam. La sculpture en héritage" a lieu sous le commissariat de Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine chargé des collections du XVe au XVIIIe siècle, au Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain, et Guilhem Scherf, conservateur général du patrimoine, adjoint au directeur du département des Sculptures, au Musée du Louvre.

Cette saison consacrée à la sculpture lorraine du XVIIIe profite également au château de Lunéville avec l'exposition "La sculpture en son château. Variations sur un art majeur". Elle met en avant l’importance de la sculpture au sein des résidences ducales de Lorraine, du portrait des souverains au décor des appartements, en passant par les fontaines qui égayent la perspective des jardins.

Ces deux expositions ont été reconnues d’intérêt national par le Ministère de la Culture. Elles bénéficient à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.