Solidarité

Nancy s'est engagée dans sa première Nuit de la solidarité

Première Nuit de la solidarité, inauguration du Village d'insertion, mise à disposition de l'État par la Ville des anciens locaux de la Maison du Vélo, rue Charles III, en appui aux dispositifs d'hébergements d’urgence... Nancy place la lutte contre les inégalités sociales et la pauvreté au cœur du mandat et travaille sans relâche pour aider les plus fragiles et lutter contre la précarité, l'exclusion et la discrimination. Un sujet complexe qui nécessite un travail en profondeur.

Publié le

Après être allée s'imprégner de cette action l'an dernier à Paris, la Ville de Nancy a organisé sa première Nuit de la solidarité le 20 janvier dernier. Élus et partenaires sociaux sont allés à la rencontre des personnes sans domicile, au centre ville, pour mieux connaître le nombre de sans-abri, mieux appréhender leurs profils et leurs besoins et apporter les éclairages nécessaires sur les dispositifs adaptés. Cette Nuit de la Solidarité a également permis de favoriser les échanges entre les différents acteurs du secteur.

« Nancy est une ville bienveillante, accessible et attentive à chacun. C'est dans ce cadre que nous avons organisé notre première Nuit de la solidarité. J'espère que les conditions sanitaires permettront en 2023 d'y impliquer les citoyens. Nous sommes également attentifs aux espaces disponibles pour accueillir les associations caritatives qui œuvrent aux côtés de l'ARS, navire amiral de cette dynamique », a souligné Mathieu Klein, maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy.

Jeudi 20 janvier, ce sont 28 personnes qui ont été rencontrées sur le terrain et 24 personnes recensées (3 femmes et 21 hommes). La plus jeune avait 22 ans et la plus âgée, 70 ans.

En exprimant les problématiques rencontrées par les personnes sans-abri, la Ville de Nancy souhaite également encourager l’engagement citoyen dans la lutte contre l’exclusion. Cette démarche permettra de définir pour 2023 une intervention à l'échelle de l’ensemble de la ville de Nancy.

Cette initiative est complémentaire des autres actions menées sur le territoire :

  • Un Village de l'Insertion vient d'être inauguré. Ce dispositif expérimental de trois ans est géré par l’association Accueil et Réinsertion Sociale (ARS), avec le soutien des services de l’État – la délégation interministérielle à l'hébergement et l'accès au logement (DIHAL), la délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté (DIPLP), la Préfecture de Meurthe-et-Moselle – et de la Métropole du Grand Nancy. Il accueillera jusqu’à 15 personnes, logées dans des habitats individuels dotés de sanitaires, avec des lieux collectifs (cuisine, salle à manger et lieu de convivialité). Les personnes accueillies pourront rester le temps qu’elles estiment nécessaire à leur stabilisation. Il s’agira de les aider à réapprendre à habiter un espace privé avant qu’elles ne puissent retrouver éventuellement le chemin d’un logement qui leur soit propre et d'une activité professionnelle.
  • Dans le cadre du Plan hivernal et en appui aux hébergements d’urgence en limite de saturation, la Ville de Nancy a mis à disposition de l’État les anciens locaux de la Maison du Vélo, rue Charles 3, encore disponibles. Ils sont à disposition de l’ARS dès que la Préfecture l’estime nécessaire. La municipalité souhaite également accompagner la recherche d’un site adapté à la création d’un nouvel accueil de jour.