Appel à projet, Étudiants, Familles

"Ma Ville, mon Projet" session 2 : 18 projets de jeunes récompensés

Ce sont 18 projets qui ont été récompensés pour la deuxième session de "Ma Ville, mon Projet", le dispositif valorisant l'initiative et l'engagement des jeunes Nancéiens. Les gagnants, âgés de 6 à 25 ans, se sont réunis au CCN - Ballet de Lorraine le 15 janvier afin de recevoir leur enveloppe financière, dédiée à soutenir les projets. Innovation, culture, sport, solidarité, vie de quartier... Les jeunes lauréats ont encore fait preuve de créativité dans des domaines variés. Félicitations !

Publié le

Le dispositif "Ma ville, mon projet" récompense un jeune ou un groupe de jeunes Nancéiens qui présente à la Ville un projet dans les domaines de I'engagement citoyen, du bénévolat, de l'innovation, de projet scolaire ou professionnel. Chaque projet peut être monté par leurs propres moyens ou avec l'accompagnement de la Maison de I'Engagement et de I'Initiative des JEunes en territoires (MEIJE), d'une association ou de leur établissement scolaire.

Cette action est portée par Marianne Birck, adjointe au maire déléguée à la vie associative et à l'éducation populaire, Sabrina Benmokhtar, conseillère déléguée à la jeunesse, et la MEIJE (Maison de l'Engagement et de l'Initiative des Jeunes en Territoires).

Comment ça fonctionne ?

Deux catégories ont été créées :

  • Pour les 6 - 11 ans, accompagnés de leur établissement scolaire ou d'une association ;
  • Pour les 12 - 25 ans, individuellement ou accompagnés de leur établissement scolaire ou d'une association.

Les porteurs de projets doivent être scolarisés, étudier, travailler ou résider à Nancy.

1. Dépôt des projets

Les dossiers déposés en ligne via la page "Ma Ville, mon Projet" ont été analysés et présélectionnés par un comité de pilotage, composé de représentants des associations d’éducation populaire et de représentants de la MEIJE.

2. Présentation des projets présélectionnés devant le jury

Les candidats présélectionnés ont ensuite présenté leur projet devant la commission d'attribution qui a étudié la qualité du projet, sa faisabilité, son originalité ou la recherche d'innovation ou si le projet relève d'un intérêt général. Cette commission d'attribution a défini le montant de la bourse financière destinée à soutenir le projet.

Les lauréats

La session 2 de "Ma Ville, mon projet" est dotée d"une enveloppe de 19 250 €. Pour le collège des 6-11 ans, les aides s'échelonnent de 100 à 500 €. Pour le collège des 12-25 ans, de 500 à 3000 €. 28 dossiers ont été soumis au jury et 18 ont été récompensés, samedi 15 janvier au CCN - Ballet de Lorraine, en présence notamment de Mathieu Klein.

Création d'entreprise

MoodUp / Dotation : 500€
Léopold Cosson Léopold et Benjamin Zhu souhaitent doter les entreprises, écoles et mairies d'une application simple permettant d'obtenir un retour des employés, étudiants ou citoyens sur leurs conditions de travail ou de vie, leurs motivations et leurs problèmes.

Hopla'Oma / Dotation : 1 000€
Avec Hopla'Oma, Léon Greiner souhaite concevoir un système de visioconférence pour personnes âgées, adapté aux situations de dépendance. Un boîtier électronique branché à la télévision de la personne âgée permet à ses proches de l'appeler en visio directement dessus.

Butternot / Dotation : 2 000€
Lise Aubry, Cléo Croze et Anna Ginzburg ont travaillé sur la consommation du « Butternot », une alternative au beurre et aux margarines, naturellement sans matière grasse et à base de 80 % de légumes. Butternot peut être utilisé pour les tartines et les préparations culinaires.

Worm Génération / Dotation : 3 000€
Vincent Heurtel met en place un élevage d'insectes pour valoriser le pain rassis des boulangerie et les drèches de microbrasseries collectés dans la ville. Les insectes séchés servent de nourritures pour les poules et leurs déjections de fertilisants naturels.

Di San Rocco / Dotation : 500€
Juliette d'Eramo a créé Di San Rocco, une marque de cosmétique artistique et éco-responsable qui reprend les moyens plastiques de l’art dans des produits de cosmétique, tout en s’engageant à être la plus respectueuse de l’environnement possible.

PayWash / Dotation : 1 000€
Yassir Hilali a pour objectif de moderniser les services de l'automobile, notamment le lavage régulier sur abonnement ou sur rendez-vous pour les professionnels et les particuliers. PayWash propose un service à domicile de lavage de véhicules avec des rendez-vous numérisés via l'application ou le site internet.

Pandagro / Dotation : 1 000€
Florian Riera a créé une méthode clé en main utilisant les sciences cognitives pour que les étudiants en biologie puissent réussir leurs concours ou examens. Il réalise des fiches de révisions un peu spéciales.

Morlot bois & cie / Dotation : 1 500€
Théo Morlot propose des meubles, des instruments ou des objets en bois à partir d’anciens meubles ou de chutes de bois.

Culture

La grotte des femmes / Dotation : 1 000€
Léa Cammarata fait une résidence de création théâtrale mettant en lumière des questionnements féministes et la création d'un lieu de vie safe. Elle proposera une projection de ce rendu dans un lieu culturel de Nancy.

La Faille, court métrage / Dotation : 1 000€
Robin Greer réalise un court métrage dans lequel Théo, un jeune garçon atteint de troubles mentaux se drogue au cours d'une soirée, devient addict et commence sa descente aux enfers.

The Cur(s)e, web-série d'horreur / Dotation : 2 000€
Lolita Bozinoski et l'association "L'Abeille Noire" portent un projet consistant à réaliser une web série d'horreur dont le tournage et la diffusion se dérouleront dans la Région Grand Est. C'est le premier projet d'envergure de cette association, à destination des nouvelles plateformes numériques.

Dans les quartiers

Poubelles pour mégots / Dotation : 500€
Clément Konsler, Louis Vuidard et le groupe Eco-délégués Poinca partent du constat que 137 000 mégots de cigarette sont jetés chaque seconde dans le monde. A lui seul, un mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau. Dans le cadre d’une politique de zéro déchet, il serait donc intéressant de mettre en place des poubelles pour mégots, notamment place Dombasle, à proximité du lycée Poincaré.

Couture solidaire / Dotation : 1 000€
Stéphanie Montifret, la MJC Bazin et le Foyer Résidence Chevardé souhaitent mettre en place un atelier couture où les personnes âgées apprendraient à coudre aux enfants de la MJC.

Sport et solidarité

Resilire / Dotation : 500€
Salomé Kirschwing et une association souhaitent mettre en place des groupes de paroles à destination des personnes victimes de tout type de violence (violences psychologiques, violences physiques, violences verbales, violences matérielles…).

Wolves Wagen / Dotation : 500€
Victor Sonnet et ses camarades travaille sur l'organisation d'une rencontre de basket fauteuil à l'international avec l'équipe de basket fauteuil de l'Union Sportive Vandoeuvre Handisport (USVH) afin de promouvoir le handisport et de sensibiliser à la situation du handicap. Sept étudiants en ergothérapie doivent réaliser ce projet dans le cadre d'un travail de fin d'étude.

Application de tir à l'arc / Dotation : 500€
Angélique Milot travaille sur un outil numérique qui permet de gérer la posture (de voir si la posture est bonne ou mauvaise) et donc de limiter les douleurs et les blessures de cette discipline, de gérer son stress en compétition, de se concentrer et de gérer ses performances.

Création d'un podcast / Dotation : 750€
Joshua Thomassin et l'association "Première Pluie" travaillent sur la mise en place d'un podcast mensuel. Objectif : interviewer les usagers de Nancy la nuit afin de raconter des histoires. L'idée est aussi de créer des dialogues avec celles et ceux qui travaillent la nuit.

Arboretum au Sénégal / Dotation : 1 000€
Léa Herengt et l'association EEUDF Nancy souhaitaient au départ construire un arboretum de conservation de la flore locale. En accord avec les villages alentours, le projet a évolué sur la confection d’arbres maraîcher sur le campement Fadidi Niombato, au Sénégal. Les jeunes de l’association iront sur place pour accompagner les villageois concernés. Le projet aidera au développement durable au travers de la replantation d'arbres locaux, donc à la préservation de toute une culture. Des retombées économiques positives sur les villages sont également attendues.

La date de fin pour le dépôt des dossiers de la troisième édition est fixée au 8 avril 2022. Le jury se réunira le 11 mai 2022 pour désigner les lauréats.