Culture

L'Art nouveau place Stanislas : version jour, version nuit

Depuis le début de l'été et jusqu'au mois de septembre, la Ville de Nancy place l'Art nouveau et le génie de ses créateurs au centre du carré royal. Une expo de jour met en lumière leurs œuvres d'avant-garde et dès la tombée de la nuit, le mapping vidéo déferle sur l'ensemble XVIIIe siècle avec une nouvelle séquence « Art, nature et industrie ».

Publié le

De jour : expo « L'École de Nancy. Art et industrie d'art »

19 mai - 3 septembre

Transformer le cadre de vie, l’améliorer en s’inspirant des formes puisées dans la nature, était l’ambition principale de l’École de Nancy. En choisissant le nom d’Alliance provinciale des industries d’art, les nombreux industriels, artistes et architectes qui participèrent à l’association affirmaient leur rôle de diffuseurs d’une nouvelle esthétique indissociable d’un nouveau mode de vie. On inventa plus tard cette formule pour résumer leur vocation : l’art pour tous, et l’art dans tout !

L’exposition conçue par le musée de l’École de Nancy et présentée au musée des Beaux-Arts illustre le caractère novateur de ce cadre de vie, où les procédés techniques les plus modernes de l’époque étaient mis en oeuvre afin de produire des meubles et des objets à la fois fonctionnels, dotés d’une esthétique inédite et à la portée de toutes les bourses.

Le processus de création, les innovations techniques, les outils et les lieux de diffusion sont illustrés par les créations des maîtres de l’École de Nancy, GalléMajorelle, Daum, Vallin, mais aussi de manufactures ou d’ateliers plus modestes. Meubles, verreries, céramiques, dessins, objets du quotidien, photographies ou textiles constituent un corpus de près de 300 œuvres, issues des collections nancéiennes, de grands musées internationaux (musée d’Orsay, musée des Beaux-Arts de Lyon, Kunstmuseum de Düsseldorf…) et de prêteurs privés. Les chefs d’œuvres, pièces uniques ou de petite série, cohabitent avec les pièces de grande série dont la large diffusion par le biais des magasins et des catalogues, a contribué à la reconnaissance internationale du foyer lorrain d’art décoratif et industriel. L’humain est également au cœur du projet avec des évocations des « maîtres », de leurs ouvriers, de leurs collaborateurs. Commissariat : Valérie Thomas, conservateur en chef, Directrice du musée de l’École de Nancy, et Jérôme Perrin, assistant de conservation, assistés d’Elodie Réot.

Musée des Beaux-Arts, 3 place Stanislas
Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h
Tarif : 7 € (normal) / 4 € (réduit)

De nuit : les Rendez-vous place Stanislas

16 juin - 16 septembre

Chaque soir d’été, une création monumentale métamorphose les façades de la célèbre place Stanislas. Un rendez-vous merveilleux avec l’histoire de la capitale des Ducs de Lorraine. 

Cette année, une nouvelle séquence a été créée sur le thème « Art, nature et industrie », en lien avec l’exposition du musée des Beaux-Arts et le si beau message des créateurs de l'Art Nouveau qui souhaitaient réconcilier l'Homme avec la Nature. Dans la scénographie se succèdent 11 scènes au graphisme soigné et coloré avec de nombreuses références historiques et culturelles nancéiennes. La variété et la poésie des séquences, teintées d’une belle fantaisie et d'un regard contemporain, séduisent un très large public. Ce spectacle de 27 minutes est projeté sur cinq façades de la place : Hôtel de Ville, Pavillons Jacquet et Alliot, Musée des Beaux Arts et Opéra national de Lorraine.

En savoir plus

22h45 du 16 juin au 15 août
22h du 16 août au 16 septembre
22h45 les 7 et 8 septembre (dans le cadre du Livre sur la Place)

Situer