Nature en Ville, Évènement

Jardin éphémère 2020 : "Terre ou désert ?" fait résonner le Jour de la Terre

Pierre Didierjean et Stéphane Harter, les responsables des parcs et jardins de Nancy, en présence de la 1ère adjointe au maire Isabelle Lucas, ont raconté la symbolique de "Terre ou désert ?", lors d'une visite de la presse au cœur du jardin. Il ouvre ses portes du 12 septembre au 1er novembre 2020.

Publié le

Comme chaque année, c'est un ravissement, pensé et élaboré depuis plusieurs mois aux serres municipales. Pierre Didierjean, le responsable des parcs et jardins, commente sa genèse : « Nous avons souhaité mettre à l'honneur le Jour de la Terre, un mouvement écologique qui fête cette année son cinquantième anniversaire, très populaire dans le monde, moins célébré en Europe. Il est en quelque sorte le premier mouvement en faveur de la protection des écosystèmes. » Il poursuit : « Ce jardin met en relief les conséquences du réchauffement climatique et de la désertification. Elle progresse et c'est un devoir de l'enrayer. »

Avec son dessin en forme d'œil et son regard porté sur notre planète, le jardin 2020 pose en effet une question simple : L'homme va-t-il protéger sa terre nourricière en protégeant sa fertilité ou, pire des scénarios, accélérer l'appauvrissement des sols et, in fine, la désertification déjà galopante sur plusieurs continents ? L'enjeu est de taille.

« Une vitrine de l'écologie urbaine »

Entre 50 et 100 jardiniers, selon les jours et l'appui des stagiaires, sont à l'œuvre pour dresser ce jardin aux multiples symboles, disséminés dans seize scènes végétales. « Le jardin éphémère est multiculturel », précise Stéphane Harter, second de Pierre Didierjean. « Il est esthétique, de prime abord, car nous souhaitons enchanter le public, particulièrement en période troublée, et partager notre vision poétique de l'écologie. Scientifique, parce qu'il repose sur une pleine connaissance des végétaux. » Le 17e jardin dispose cette année de vingt-cinq échantillons de roches minéralogiques, empruntés au centre de géologie Terrae Genesis. À cette occasion, une série de conférences en géologie et sensibilisation à la préservation des sols, animée par le CNRS et le Laboratoire des sols de l'ENSAIA Université de Lorraine, est au programme.

Pêle-mêle, vous pourrez arpenter une oasis, une hutte africaine, contourner un globe terrestre cerclé d'un bassin, parcourir un potager, pénétrer une maison de paille avec ruissellement d'eau et lumière noire, admirer des fleurs couvrant tout le spectre... Patience, il s'offre à vous dès le 12 septembre !

La visite se termine sur l'enthousiasme d'Isabelle Lucas, 1ère adjointe au maire, qui ne tarit pas d'éloges sur le travail réalisé par les jardiniers : « Le jardin éphémère est une superbe vitrine de l'écologie urbaine. Cette année encore, c'est un raffinement pour les yeux qui se devine déjà mais aussi un symbole fort amplifié par la dualité de son nom, "Terre ou désert". Il est essentiel de choisir ce que nous voulons faire de Nancy et à plus grande échelle, de protéger notre unique planète et la biodiversité. »

Côté pratique

  • Le jardin éphémère ouvre ses portes de 8h à 22h, 7 jours sur 7.
  • Chacune de ses 8 entrées dispose d'un distributeur de gel hydro-alcoolique et une signalétique rappelle les gestes barrières.
  • Le port du masque y est obligatoire pour les plus de 11 ans.

Nouveauté ! Le jardin éphémère accueille deux expositions photographiques en lien direct avec la thématique "Terre ou désert ?". Au total, 24 images en grand format s'intègrent à la scénographie du jardin : "Guerre du désert", de Ian Teh, et "Virages - Wood&Wood", de Samuel Mussolin.

Situer