Commémoration

Hommage au colonel Driant

La Ville de Nancy a commémoré le 105e anniversaire de la mort du colonel Driant, survenue sur le champ d'honneur à Verdun, sur la place portant son nom.

Publié le

Cet hommage s'est déroulé en présence de Mathieu Klein, maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy ; Nicole Creusot, conseillère municipale déléguée à la Mémoire, à l’Histoire et au monde combattant, correspondante Défense ; Pascal Solofrizzo, délégué général du Souvenir Français pour la Meurthe-et-Moselle ; François Boccard, chef de bataillon honoraire, président de la Sidi Brahim de Nancy ; Jérôme Janczukiewicz, président du comité de Nancy du Souvenir Français ; le Général Daniel Seron, promotion Saint-Cyr 1965-1967 "Lieutenant-Colonel Driant".

Le colonel Driant

Carrière militaire
Émile Driant, natif de l'Aisne, a souhaité être soldat après la défaite de 1871, qui l'avait profondément marqué. Il intègre l'école de Saint-Cyr en 1875, à l'âge de 20 ans. Il fera ensuite une brillante carrière militaire, reprenant du service au début de la Première Guerre mondiale.  Il est mort à Verdun à la tête des 56e et 59e bataillons de chasseurs le 22 février 1916.

Il épouse Marcelle en 1887 et devient le gendre du général Boulanger.

Député de Nancy 
Il a été élu aux élections législatives de 1910 dans la troisième circonscription de Nancy, sous l’étiquette "Action libérale" et réélu quatre ans plus tard. Il consacrera son travail de député aux questions militaires. 

Écrivain
Émile Driant était également écrivain. Il écrira une trentaine de romans sous le pseudonyme de Danrit ou capitaine Danrit, l'anagramme de son nom. Les progrès de son époque, dont les débuts de l’aviation, et la vie militaire nourrissent ses propos.