Commerce, Cadre de vie

Budget participatif : un nouveau marché en plein air, local et bio à l'Octroi

Il y a comme un air de campagne au quartier des Rives de Meurthe avec ce nouveau marché de produits en circuits courts et bio. Il ouvre ses portes chaque vendredi, de 16h à 20h, sous la halle couverte de l'Octroi. L'Autre Marché, en référence à L'Autre Canal qui lui fait face, est l'un des projets inscrits au budget participatif de la Ville et votés par les habitants. Il est porté par l'OK3, La Passerelle et Bio en Grand Est.

Publié le

Pour répondre à la volonté forte des Nancéiennes et des Nancéiens de s'impliquer plus largement dans la construction de leur ville, la municipalité a créé un budget participatif. Pour la première fois, les habitants ont en effet pu déposer des projets soumis au vote des citoyens au cours du printemps. Les 25 projets qui ont remporté le plus de suffrages, vont ainsi faire l’objet d’une mise en œuvre opérationnelle, après avoir été adoptés en conseil municipal extraordinaire du 19 avril.

Vous pouvez retrouver le catalogue des 25 projets en téléchargement (.pdf) ou les consulter sur participez-nancy.fr.

« Les deux premiers projets du budget participatif se concrétisent cette semaine. Nous avions notamment pris l'engagement de multiplier les marchés dans les quartiers de la ville et la volonté citoyenne nous rejoint dans cette démarche, puisque ce projet de marché local et bio est arrivé troisième dans le vote des Nancéiens », souligne Mathieu Klein, maire de Nancy, président de la Métropole du Grand Nancy.

L'Autre Marché

Dans la foulée de l'inauguration du premier distributeur gratuit de produits hygiéniques, lui aussi inscrit au budget participatif, c'est le projet proposé par Monique Cuël et porté par l'association l'OK3, La Passerelle et Bio en Grand Est qui prend vie aujourd'hui.

Ce nouveau marché local et bio est installé sous la petite halle couverte de l'Octroi. Il ouvre ses portes chaque vendredi, de 16h à 20h.

Les différents partenaires du projet et les producteurs ont convenu d’un cahier des charges strictes. En complément de la certification bio et de la localisation, les producteurs s’engagent à commercialiser prioritairement les productions de leur ferme.

Chloé Blandin, conseillère déléguée à l'autonomie alimentaire et aux circuits courts, précise la vocation du projet : « Les consommateurs plébiscitent les circuits courts et sont de plus en plus en demande de produits biologiques. Nous avons travaillé sur la concrétisation de ce projet avec l’association des producteurs Bio en Grand Est, l’association culturelle OK3 et l’association de quartier La Passerelle. Elles se sont associées pour proposer ce marché hebdomadaire. L’Autre Marché est un marché de producteurs 100 % bio et locaux. Il permet de dynamiser le quartier des Rives de Meurthe actuellement en pleine évolution démographique ».

Pour son lancement, 7 producteurs certifiés en Agriculture Biologique de Lorraine ont répondu présent. Ils proposent une gamme variée aux consommateurs : légumes, fruits frais et fruits transformés, huiles, plantes aromatiques et médicinales, produits laitiers de chèvre et de vache, viande (bovin, ovin, porc, agneau, volaille) et produits de la boulange.

La Ville de Nancy, engagée dans la transition alimentaire, a accueilli et accompagné avec enthousiasme ce projet qui constitue une petite parcelle de campagne au cœur de la ville. Elle a subventionné les porteurs de ce projet à hauteur de 25 000 €.

Les producteurs

Riotte Sauvage
Installée dans la Meuse depuis 2018, Pauline Varnier cultive et récolte dans la nature une grande diversité de plantes aromatiques et médicinales.  Elle propose des produits bio et locaux : des tisanes, du pesto, des huiles et vinaigres aromatisés, des aromates ainsi que des cosmétiques fabriqués à partir de ses cueillettes et des produits issus des ruches de son jardin. Elle sera à l'Autre Marché tous les premiers vendredis de chaque mois.

Mirabio 
C'est est une ferme créée en 2014 sur le territoire des Côtes de Meuse. Elle exploite une soixantaine d'hectares d'arbres fruitiers en agriculture biologique. Elle travaille avec des apporteurs de fruits, propriétaires d'anciens vergers familiaux sollicités pour les aider à réhabiliter leurs terres, les accompagner dans une certification biologique progressive et valoriser leurs petites récoltes. Cette initiative tend à préserver le paysage unique des Côtes de Meuse, tout en y recréant de l'activité et de l'emploi.

Nathalie et Julien Baccus 
Ils élèvent une cinquantaine de chèvres de race alpine en agriculture biologique à Mignéville (54). Le lait est transformé sur place en différents fromages, frais, demi sec, sec, aromatisés par diverses épices et aromates. Des crèmes desserts, yaourts, et savons complètent la gamme. 

L'Envol du pissenlit 
Karelle Arnould est installée à Moyen (54) près de Lunéville. Elle cultive et récolte des plantes aromatiques et médicinales, en prenant soin de préserver les ressources naturelles. Les plantes sauvages ou cultivées sont soigneusement cueillies à la main, puis très rapidement transformées et conditionnées afin de conserver toutes leurs vertus et propriétés aromatiques.

Elle propose des produits bien-être, tisanes ou huiles de soins, ainsi que des agréments pour la cuisine : aromates, sels et huiles aux herbes, pestos sirops. Les ingrédients utilisés pour les préparations sont en priorité locaux : huile végétale d’Ormes et ville, sel d’Einville à l’ancienne... Elle a obtenu en 2021 la mention Simples, garant d’une production de plantes de qualité. Elle sera sur le marché le quatrième vendredi de chaque mois.

La ferme du Berger à Nancois-le-Grand (55)
C'est une exploitation en polyculture-élevage conduite en agriculture biologique avec un atelier de production de viande ovine et un atelier de transformation des céréales : pains au levain, brioche, farines, flocons d'avoine, biscuits… Les productions de l’atelier de transformation sont vendues en direct. 

GAEC de l'Aval 
Trois frères sont installés sur l'exploitation à Nonhigny (54). Depuis plus de 10 ans, ils se sont lancés dans la vente directe de viande bovine en créant leur propre laboratoire de découpe et de transformation. Ils élèvent trois races différentes : la Blonde d'Aquitaine, la Limousine et l'Aubrac. La qualité de leur viande repose sur l'alimentation des animaux, essentiellement de l'herbe et des céréales produits sur la ferme, en bio depuis 2016.

La ferme du Val St Martin, installée à Thuilley-aux-Groseilles (54)
Exploitants depuis 2005, en agriculture biologique depuis 2008, les exploitants élèvent des volailles, des porcs et des agneaux et cultivent 50 hectares de fourrages et de céréales pour les animaux.

Ils commercialisent uniquement en circuit court, proposant à la vente différentes volailles (poulets, pintades, chapons, dinde, coq et poularde) entière ou à la découpe en fonctions des saisons, du porc et de l'agneau à la découpe en morceaux ou transformé. 

Pierre Luxembourger, maraîcher
Il est installé sur la commune de Flavigny-sur-Moselle depuis 2018. Il cultive 2 hectares, certifié en Agriculture Biologique depuis le début. Il sera présent chaque vendredi. 

La ferme de la Petite Seille 
Cette ferme est passée en Agriculture Biologique en 2000, avec un cheptel de 85 vaches laitières de races prim'holstein et montbéliardes et 205 hectares d'herbe et de céréales. En 2012 pour son installation Etienne Baland a décidé de se diversifier en proposant des produits laitiers. Il crée un laboratoire 6 rue du château à Arraye. En 2018, la production augmente et la gamme se diversifie : yaourts aux fruits et natures, crèmes dessert, crème, beurre, fromage blanc, faisselle, lait pasteurisé en bouteille, petit fromage frais, brousse, fromage à tartiner et prochainement fromages affinés (tomes, camembert).