Culture

Bibliothèque Stanislas : des chercheurs ont décrypté une lettre chiffrée de Charles Quint

Après près de cinq siècles de mystère et plusieurs mois d’enquête et d’analyse, une équipe multidisciplinaire de quatre chercheurs en informatique et en histoire, vient de lever le voile sur les mystères qui entouraient une lettre chiffrée de Charles Quint, hébergée à la Bibliothèque Stanislas. C'est une découverte inédite et un témoignage exceptionnel de la situation en Europe au XVIe siècle, dévoilés à la presse nationale le 23 novembre.

Publié le

Quel secret se cache derrière cette lettre chiffrée et signée de Charles Quint, empereur du Saint-Empire ? Jusqu'à présent, nul ne savait le dire. Conservée à la bibliothèque Stanislas de Nancy, elle se compose de suites de lettres et symboles entrecoupés de trois courts passages en clair… En plein cœur des guerres d'Italie, opposant François Ier à Charles Quint, et de la guerre de la ligue de Smalkalde, opposant Charles Quint aux princes luthériens de l’Empire, et quelques semaines après la mort de Henri VIII d'Angleterre, il était primordial de pouvoir communiquer sans que les opposants puissent décrypter les messages.

Après plusieurs mois d’enquête et d’analyse, une équipe multidisciplinaire de quatre chercheurs en informatique et en histoire a réussi à lever le voile sur les mystères de ce document. Une découverte inédite et un témoignage exceptionnel de la situation en Europe au XVIe siècle.

L'équipe de chercheurs est composée de Cécile Pierrot, chercheuse Inria en cryptographie au Loria, Pierrick Gaudry, chercheur CNRS en cryptographie au Loria, Paul Zimmermann, chercheur Inria en cryptographie au Loria, et Camille Desenclos, maîtresse de conférences en histoire moderne à l'Université de Picardie Jules-Verne (CHSSC).

Pour percer à votre tour les mystères de la lettre chiffrée de Charles Quint, téléchargez le dossier de presse (.pdf) relatant le contexte historique et le minutieux travail des chercheurs.