Du au

Coup
de cœur

Place Stanislas

Événement / Festivals, Nature

14e Jardin éphémère - Place à l'arbre

L ’arbre prend toute sa place. Pour ce végétal réputé discret, c’est une surprise, une révolution diront certains. Lui si silencieux, invisible pour certains citadins bien trop pressés, se révèle dans l’espace unique de cet ensemble XVIIIe inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Place à l'arbre.

Comment auraient réagi Stanislas, dernier duc de Lorraine et son architecte en chef Léopold Emmanuel Héré de Corny ? Sans doute auraient-ils été surpris de l’irruption des arbres au cœur d’une création minérale. Mais, au siècle des Lumières, Stanislas et sa suite auraient aussi noté l’audace artistique.

Le 14e jardin éphémère de la Place Stanislas fait donc la part belle à une forêt urbaine qui se déploie pour quelques semaines. La densité arborée se raconte en plusieurs récits. Car l’arbre est multiple. Si son esthétique est évidente, il est aussi un acteur écologique de premier plan. Ce végétal est un climatiseur urbain naturel. Avec lui, les étés torrides sont un peu plus supportables. L’homme qui se rafraîchit à son ombre peut aussi s’appuyer sur les chênes, érables, hêtres, charmes et toutes ces essences d’arbres engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les géants des forêts et des villes épongent les excès de gaz carbonique néfastes à la couche d’ozone. Et lorsque le végétal transforme le CO2 en oxygène, l’humanité s’époumone de joie. Et pourtant, le bois qu’offre généreusement l’arbre, ce bois construction, ce bois énergie, ce bois vital, est honteusement surexploité. Les ressources sont pillées dans de nombreuses forêts, en particulier sous les tropiques. Partout sur la planète, les équilibres millénaires sont menacés. Et quand un arbre disparaît, c’est une bibliothèque de biodiversité qui s’écroule.

En effet, on est loin de connaître tout ce que ces végétaux exceptionnels peuvent apporter à l’être humain. Certains, comme l’if, sont sources médicamenteuses pour lutter contre les cancers. Le dormeur avisé vivrait plus longtemps dans une chambre à coucher en pinus cimbra ou pin d’Arolle dont les fragrances apaisantes ralentiraient significativement le rythme cardiaque.

Avec ce jardin éphémère qu’ils ont entièrement conçu et réalisé, les jardiniers de la ville de Nancy se refusent à scier la branche sur laquelle l’homme peut (encore) s’asseoir. Ne perdez plus de temps, prenez place auprès des arbres.

Visites guidées & rencontres

Rendez-vous Place Stanislas, à 15h devant l'Hôtel de Ville les 4, 8, 14, 17, 21, 26 et 29 octobre. 
À l’issue des visites guidées, rencontres et échanges à 16h30 au pied de la statue de Stanislas.

Plantez des fruitiers ! par Michel Jacquemin, président des Croqueurs de Pommes de Lorraine.
Mercredi 4 octobre

Installez un nichoir dans un arbre de jardin par Loïc Delagneau, Ville de Nancy.
Dimanche 8 octobre

Semez des prairies fleuries par Pascal Colomb d’Ecosem, producteur de semences de fleurs sauvages.
Samedi 14 octobre

Découvrez l’univers des érables par Philippe Thomas, pépiniériste.
Mardi 17 octobre

Le monde microbien des sols forestiers, les interactions entre les arbres et les champignons par Francis Martin, chercheur à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) de Nancy-Lorraine.
Samedi 21 octobre

D’arbre en arboretum par Edouard Baudon du Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) Nancy Champenoux.
Jeudi 26 octobre

La vie des arbres racontée par leur bois par Julien Ruelle et Thierry Constant, chercheurs à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) de Nancy-Lorraine.
Dimanche 29 octobre

Prenez de la hauteur pour le visiter...

Ouverture des balcons du Salon Carré de l’Hôtel de Ville :

  • Dimanches 1er et 8 octobre : 14h - 19h
  • Dimanches 15, 22, 29 octobre et 5 novembre : 10h - 19h

Situer