Rapport développement durable 2016

Depuis de nombreuses années la Ville de Nancy se veut exemplaire en matière de développement durable et solidaire et s’est fixée comme objectifs de diminuer l’impact sur l’environnement et de favoriser le mieux-être de tous les habitants.

Publié le

Des mesures concrètes ont été prises sur plusieurs axes :

Tous responsables

Ecoliers, enseignants, agents territoriaux, artistes, sportifs, élus, habitants de , tous citoyens, tous responsables, quelque soit l’âge ou le milieu, tous les acteurs de la ville de Nancy et de sa Métropole sont à l’œuvre pour faire vivre le développement durable au quotidien.

Des futurs citoyens impliqués

Pour que les notions de développement durable et de bien vivre ensemble soient naturelles à chaque citoyen, il convient de former et d’informer celui-ci dès son plus jeune âge.

Aussi, de nombreuses actions et opérations ont été menées en 2016 pour faire des petits nancéiens de futurs acteurs responsables.

Depuis plus de 10 ans, propose aux enseignants et aux élèves des écoles primaires de Nancy une palette d’outils capables d’enrichir leurs réflexions et leurs actions autour des thèmes de la biodiversité, de l’eau, des déchets, de l’air ou encore des énergies.

Dans un vaste programme, conçu en coordination avec le Ministère de l’Éducation Nationale, et comprenant visite d’espaces industriels travaillant à la valorisation des déchets, découverte des parcs municipaux et intervention de spécialistes dans les classes, les jeunes nancéiens apprennent et comprennent les enjeux
du développement durable.

En 2015-2016, 178 classes soit 4 000 élèves ont bénéficié de ces animations.

En plus des formations théoriques, les jeunes citoyens sont également impliqués dans différentes actions concrètes, comme la collecte des bouchons dans le cadre de l’opération « Les bouchons de l’Espoir en Lorraine », en partenariat avec le Lions Club de Nancy et l’association éponyme, et dont les bénéfices permettent l’achat de matériel handisport.

Grâce à des jardins pédagogiques où ils trouvent des conseils, des ateliers jardinage, bénéficient de dons de plantes, les enfants sont sensibilisés à ces enjeux. Les animateurs du temps periscolaire ont également reçu des formations spécifiques et des kits pédagogiques leur permettant d’intervenir en allant du théorique au pratique.

De plus, une action de sensibilisation au gâchis alimentaire jusqu’alors menée dans 5 écoles élémentaires, a été étendue sur 12 sites en 2016 dont 3 faisant l’objet d’une pesée quotidienne dans le cadre du programme international SKOOL. A partir de mars 2017, tous les restaurants scolaires seront sensibilisés à l’impact du gaspillage alimentaire. Ils réaliseront une pesée annuelle sur une semaine et les agents, le personnel de restauration scolaire et les animateurs, seront formés à cette thématique.

En 2016, 12 écoles élémentaires ont mis en place des actions de sensibilisation au gâchis alimentaire.

Du sport pour tous

Dans le cadre d’un appel à projet aux associations sportives locales, une vingtaine de projets a été retenue par l’Office Municipal des Sports sur les deux orientations proposées, à savoir le soutien au sport féminin, d’une part, et l’accompagnement des projets sportifs pour les personnes en situation  de handicap, d’autre part. Avec une subvention de 9 400€, le sport féminin est soutenu, dans toutes ses pratiques, aidant à l’augmentation du nombre de licenciées, et encourageant les féminines lors des compétitions, tout en organisant des moments conviviaux et de rencontres.

Pour ce qui est de la pratique sportive des personnes en situation de handicap, 6 projets ont été retenus pour 4 900 € de subventions. Ces projets permettront aux associations d’ouvrir des sections spécifiques, d’améliorer les cotisations, de former des encadrants, d’acheter du matériel ou de nouer des partenariats avec des organismes spécialisés.

Propreté et citoyenneté

Si la demande de propreté est fondamentale pour l’ensemble des habitants, il convient de les impliquer pour parvenir à une gestion efficace de cette question. Or, si de Nancy et du Grand Nancy mènent chaque jour des actions en faveur de la propreté, il est bon de rappeler que celle-ci reste l’affaire de tous. Une ville est en effet d’autant plus propre que ses habitants et ses visiteurs la respectent. Une campagne de communication sur la propreté a été conduite en 2016 par de Nancy et afin d’inviter chacun à prendre ses responsabilités.

Cette campagne d’affichage a été accompagnée de la diffusion à 80 000 exemplaires d’un Guide de , rappelant les règles du bien vivre ensemble à Nancy pour un budget global de 13 207 €.

De plus, la mise en place de conteneurs enterrés sur permettra, dès 2017, de déposer ses ordures ménagères à toute heure, tout en respectant les consignes du tri sélectif et en supprimant la collecte quotidienne des sacs !

Parallèlement, les journées de la propreté du 15 au 21 mars ont reçu plus de 2 000 visiteurs
et ont permis de faire participer les Nancéiens aux différentes initiatives formatrices et informatives de la propreté. Des actions plus spécifiques ont également été menées, comme la collecte de vêtements usagés pour les crèches et les haltes garderies municipales.En 2016, grâce aux deux collectes organisées dans les structures de petite enfance, en partenariat avec alimentaire pour l’opération « Donnons une 2e vie aux vêtements et chaussures », c’est plus de 700 kg de vêtements qui a été collecté ainsi que du matériel de puériculture. De la même manière, les actions collectives de formation aux éco-gestes de l’épicerie solidaire, du  Plat’Haut permettent d’informer et de former les personnes connaissant des difficultés passagères et de les impliquer dans une démarche commune à tous les citoyens de Nancy. 

Énergie et sobriété

La 5e édition de de l’énergie et du Climat - organisée par de Nancy et l’Agence Locale de l’énergie et du Climat Nancy Grands Territoires (ALEC) - a accueilli cette année plus de 5 000 personnes dans les grands salons de l’hôtel de Ville le dimanche 30 octobre. L’objectif de l’opération est de faire mieux connaître et comprendre le principe de la sobriété énergétique. Grâce au matériel prêté par l’ALEC et en suivant les expériences et les ateliers proposés, les citoyens ont pu découvrir les moyens et méthodes de la maîtrise énergétique.

5000 personnes accueillies dans les salons de l'Hôtel de Ville lors de la 5ème édition de la Fête de l'énergie et du climat.

C’est dans ce même ordre d’idée que sont organisées les « Balades Thermographiques », permettant de découvrir nos rues autrement, mais aussi de percevoir les différentes performances des vitrages, des menuiseries, des murs, des planchers et de repérer les ponts thermiques. En informant les citoyens lors de ces animations gratuites, c’est à la fois le confort de chacun et la gestion de l’énergie pour tous qui sont mis en avant. L’opération sera reconduite en 2017 dans les quartiers désignés en périmètre de ravalement obligatoire.

L’ALEC et de l’Habitat et du Développement Durable, avec le soutien des Vitrines de Nancy ont organisé le samedi 12 novembre au Centre Commercial Saint Sébastien du Consomm’acteur, afin d’offrir aux consommateurs un espace d’information, de conseils et de jeux entièrement gratuits
pour réduire leurs factures d’énergie. C’est également dans cet esprit ludique et informatif que le concours « Familles à énergie positive » dont l’objet est de réduire les consommations d’eau et d’énergie a été reconduit, avec comme mot d’ordre les petits gestes du quotidien, les éco-gestes, sans affecter son confort.

de Nancy participe activement au Plan de Déplacements Inter Entreprises (PDIE) des Rives de Meurthe. En subventionnant l’Association Territoire Projet Rives de Meurthe, association des acteurs économiques du secteur, à hauteur de 5 € par agent du centre technique Marcel Brot et par an, elle contribue à améliorer la mobilité professionnelle et à réduire l’impact carbone lié aux déplacements, dans le cadre de la convention tripartite signée pour quatre ans en 2016 entre l’ATP Rives de Meurthe, de Nancy et du Grand Nancy.

Associations et culture

Le monde associatif n’est pas oublié, bénéficiant de la parution du guide de l’organisateur de manifestations associatives par le Centre de Ressources de Le guide édité en 2016 vise à faciliter la mise en œuvre de manifestations éco-responsables. Quant à l’offre culturelle, elle a notamment proposé deux actions autour du développement du numérique et des pratiques sur le territoire et la facilitation de la participation citoyenne. Pour la première partie, une grande opération de numérisation s’est déroulée au Palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain où près de 180 œuvres et objets ont été numérisés en 2D ou en 3D. Des outils de médiation numériques ont été créés pour le musée de demain. Les premiers prototypes ont été livrés en juin 2016 et ont été testés lors de l’exposition « pour Horizon ».

Pour ce qui est de la participation citoyenne, les Nancéiens et les visiteurs du musée ont été consultés entre le 18 juillet et le 18 septembre 2016 sur deux propositions d’évolution du projet de rénovation et d’extension du Palais des ducs de Lorraine - Musée lorrain visant à conserver et à valoriser le mur de séparation du jardin du palais ducal et du jardin du palais du Gouvernement. Cette concertation, encadrée et validée par une « commission du débat », a permis de faire ressortir la proposition consistant à maintenir le mur et l’ancienne écurie adossée à la partie sud de ce mur. C’est donc cette version qui a été présentée et validée à l’unanimité par des Monuments Historiques le 3 octobre 2016.

Près de 180 oeuvres et objets numérisés en 2D et 3D au Palais des Ducs de Lorraine-Musée Lorrain. 

Tous exemplaires

Pour que la population s’implique plus encore dans les différents programmes de développement durable, il est nécessaire que la collectivité montre l’exemple, et qu’elle s’astreigne dans tous ses domaines d’intervention, à appliquer constamment cette démarche éco-responsable au quotidien.

Une administration éco-responsable

Dans le cadre du plan de prévention des risques professionnels 2015-2020, de Nancy, en tant qu’employeur, a mis en place de nombreuses démarches : diversité des recrutements, intégration des personnes en situation de handicap, formation professionnelle, prévention des risques psycho-sociaux, afin d’assumer pleinement son rôle, tout en maîtrisant strictement les coûts de fonctionnement.

De la même manière, la modernisation du déroulement du Conseil Municipal, grâce au numérique depuis 2016, permet l’économie de plus d’1 million de feuilles de papier, ce qui correspond à 67 arbres préservés, et représente une substantielle économie de budget. Les personnels d’entretien et de restauration scolaire ont été formés à l’utilisation raisonnée des produits de ménage et aux nouvelles pratiques, évitant le rejet de polluants dans les eaux usées et dans l’air, préservant ainsi leur santé et celle des enfants et des enseignants.

Pour ce qui est du tri sélectif, de et le Grand Nancy ont installé dans tous les groupes scolaires des bacs destinés à la collecte des journaux, papiers et magazines et d’autres bacs destinés à la collecte des emballages à recycler.

Depuis 2016, plus d'1 million de feuilles de papier ont été économisées, soit 67 arbres préservés. 

Exemplaires même à table

Service quotidien incontournable pour nombre de nos concitoyens, la restauration municipale a été repensée dans le cadre du développement durable.

Chaque année, 680 000 repas sont destinés aux enfants des crèches du Centre Communal d’Action Sociale, aux élèves des écoles publiques, aux personnes âgées des Foyers Autonomie ou bénéficiant du portage à domicile et aux personnels de de Nancy, de son CCAS et de l’Opéra national de Lorraine.

Dans les restaurants scolaires, ce sont en moyenne 3 520 enfants qui déjeunent chaque jour. Pour obtenir une satisfaction toujours renouvelée et dans une perspective éco-responsable, un nouveau cahier des charges de restauration municipale clair et précis a été utilisé en 2016, respect de la saisonnalité, utilisation privilégiée de produits régionaux et labellisés, passage de 6 à 10% de bio dans l’alimentation. Cette politique permettra non seulement d’améliorer la qualité des repas, mais aussi l’accompagnement de la structuration de filières locales, en lien avec d’agriculture de Meurthe-et-Moselle, et la réduction des intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Et il en ira de même pour l’usage de produits d’entretien éco-labellisés, le tri des déchets, le recyclage des barquettes, l’insertion des personnes en difficulté, la récupération et la valorisation de denrées non consommées.

Pour mémoire, sur l’année 2015-2016, 1 370 kg de denrées alimentaires excédentaires ont été redistribuées via alimentaire, en partenariat avec et de Nancy, soit plus de 2 500 repas proposés aux personnes en grande difficulté.

Construire et rénover

La gestion efficace du patrimoine urbain est un des enjeux du développement durable. Les utilisateurs de l’espace public doivent y trouver confort et sécurité, tout en constatant l’implication éco-responsable de chaque projet. Ainsi, le nouveau skate-park de Nancy sur l’Esplanade Cuénot, dans le quartier des Rives de Meurthe est un projet co-construit au service du développement des sports urbains. En concertation avec les jeunes adeptes des sports urbains, qui ont suivi tout son développement, une agence d’architecte a pris la direction de ce chantier. Cette réalisation de 1 750 m² libre d’accès a été engagée pour un budget de 450 000 €, suite à des échanges avec l’ATP Rives de Meurthe et le Conseil Citoyen.

La rénovation durable du patrimoine est également un objectif quotidien. Dans le cadre du Plan Climat Air Energie Territorial, en lien avec du Grand Nancy, plusieurs actions ont été engagées permettant la réduction de la facture énergétique et l’amélioration de la gestion des fluides. Les marchés publics de de Nancy intègrent les critères permettant de nouer des partenariats éco-responsables avec les entreprises et prestataires, par l’exécution d’heures d’insertion professionnelle sur les chantiers de construction bâtiment, l’exigence de qualité des matériaux et composés constructifs mis en œuvre et la gestion responsable des chantiers. Les bâtiments et les sites municipaux sont convertis à la technologie LED, nettement plus économe en énergie. En ce qui concerne l’Hôtel de Ville, le pavillon XVIIIème, classé Monument Historique, a fait l’objet de travaux de couverture et d’isolation des surfaces des combles en 2015 et 2016, permettant une économie de 115 000 kWh par an ainsi qu’une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 23 tonnes de CO2.

Les écoles maternelles et élémentaires ont bénéficié de 2,3 M€ de travaux réalisés cet été principalement sur 23 des établissements afin de répondre aux exigences de confort, de sécurité, d’accessibilité et de transition énergétique fixées par de Nancy.

Un nouveau skatepark de 1 750 m² dans le quartier des Rives de Meurthe.

Une respiration urbaine

Depuis plus de quinze ans, les équipes se sont engagées dans une gestion écologique des espaces verts, sans usage de produits phytosanitaires depuis 2005, par le paillage des massifs, le recours aux plantes résistantes, les économies d’eau et dans une démarche de transmission des bonnes pratiques.

La manifestation Nature en Fête, qui se tient depuis 20 ans au Parc Sainte Marie et met en valeur les savoir-faire de l’horticulture, a réuni 120 exposants en 2016  et a permis la distribution de sachets républicains de graines aux couleurs de afin d’inviter les participants à semer l’avenir. La nature en ville doit rester une source de partage citoyen.

Pour le Jardin éphémère de 2016, « Stan Royal Jardinier », célébrant le 250e anniversaire de la réunion de à , ce sont plus de 740 000 visiteurs qui sont venus profiter de cette réalisation exceptionnelle, soit 58 % d’entrées de plus que lors de l’édition 2015.

6 moutons d'Ouessant et 3 chèvres lorraines assurent l'entretien du parc de la Cure d'Air

Le Parc de d’Air est désormais l’hôte de six moutons d’Ouessant et de trois chèvres lorraines qui en assurent l’entretien, alors que plusieurs ruches d’abeilles pollinisatrices ont été installées. La préservation de la biodiversité est ainsi assurée.

Zéro produit phytosanitaire et -69% de consommation d'eau pour l'entretien des espaces verts entre 1999 et 2015

Pour les tout-petits

Pour préserver le capital-santé des tout-petits, conditionnant leur développement ultérieur, le Centre Communal d’Action Sociale de de Nancy a décidé d’adhérer en 2016 au label « écolo crèche », pour une démarche citoyenne éco responsable. Celle-ci consiste à améliorer les pratiques concernant les bâtiments, les déchets, les activités proposées aux enfants, l’alimentation et l’entretien des locaux. Les actions mises en place sont multiples, repas de saison, produits d’entretien sélectionnés limitant l’impact des substances toxiques, réflexes anti-gaspillage, activités créatives, maintien d’espaces naturels à l’extérieur…

Une ville attractive pour tous

Modèle de ville en perpétuelle réinvention, Nancy cultive et améliore l’attractivité de son territoire d’année en année, en alliant création de richesses et réduction de l’empreinte carbone.

Des constructions et rénovations durables

de Nancy, dans le cadre de sa politique de développement durable et pour répondre aux besoins fondamentaux des citoyens, s’est lancée dans la reconquête de son territoire. C’est en investissant et en reclassant des friches industrielles, militaires et hospitalières, ou en rajeunissant un parc de logement vieillissant, que l’on redonne vie aux quartiers entourant ces constructions. Dans le même ordre d’idée, les nouvelles opérations dans les quartiers Rives de Meurthe, Nancy Grand Cœur et Nancy Thermal offrent toutes les fonctions urbaines de centre ville donnant envie aux habitants d’y vivre et d’y travailler selon les besoins propres et spécifiques de chacun. Afin de répondre à l’exigence éco-responsable, et privilégient également dans leur développement les offres de transports doux, transports en commun, vélo ou marche.

L’ouverture de l’accession sociale à la propriété, le choix de la mixité sociale dans les constructions nouvelles, et le respect de son engagement d’habitat social (3 000 nouveaux logements d’ici 2020 et 25 % de logements sociaux sur l’ensemble du parc) font de Nancy une ville volontariste en termes d’urbanisme moderne. Cette volonté se double de l’exigence environnementale de ramener dans grâce à des mises en valeur d’espaces naturels dans le cadre urbain, depuis le Plateau de Haye jusqu’aux Rives de Meurthe. Ces démarches prennent tout leur sens grâce à la participation des citoyens à ces décisions, par le biais de la concertation publique ou les ateliers participatifs organisés par la commune, leur permettant d’exprimer un avis et de prendre part à l’aménagement et à la construction de la ville. C’est ainsi que la population nancéienne reprend possession de ces différents lieux de vie.

Un coeur de ville battant

Avec son slogan « Le shopping style, c’est Nancy ville », Nancy rappelle sa position de premier pôle commercial de la région et relance la vie commerciale de proximité. Afin de dépasser le stade de l’idée, de Nancy, en partenariat avec Alexis Lorraine, association d’accompagnement à la création d’entreprises, propose aux créateurs d’entreprises et aux porteurs de projets l’utilisation d’un « Commerce à l’essai » afin de tester leur activité en situation réelle. Situé en ville vieille et composé d’un local de 30 m² et d’une surface de stockage de taille équivalente, cet espace issu du patrimoine municipal a été réaménagé pour un coût de 7 000 € et les travaux ont été réalisés par un chantier d’insertion de 700 heures, permettant à une douzaine de personnes de 20 à 59 ans d’acquérir une formation qualifiante et encadrée dans divers corps de métiers du bâtiment. Des actions de terrain, de l’accueil à l’accompagnement des consommateurs, ont été confiées à des jeunes en service civique, dans le cadre d’une équipe de terrain, également capable de fournir des services spécifiques aux commerçants de

Durant l’été 2016, AVEC  - Association pour du Cœur de Nancy – a été créée afin d’améliorer et de renforcer le dialogue entre acteurs économiques et municipalité, dans le cadre de la démarche ATP (une association, un territoire, un projet) déployée depuis le début des années 2000 sur les zones d’activités économiques. Près de 5 000 entités économiques sont comprises dans le périmètre de l’ATP du coeur de Nancy et, par le biais de cette nouvelle association, elles participeront à l’élan d’attractivité et de dynamisme économique du cœur de ville.

Une culture attractive

L’une des forces d’attractivité de Nancy est son offre culturelle riche et variée, reconnue à l’échelle nationale et européenne et renouvelée en permanence. Plus de 300 000 entrées et 100 000 réponses aux demandes de renseignements à l’Office de tourisme, 45 % de visiteurs extérieurs au bassin de vie, dont 40 % d’étrangers et un taux de satisfaction de 93 % confirmant le rayonnement de

L’offre culturelle touche en effet un public à la fois régional, national, et transfrontalier, impliquant plus de 2 millions d’entrées, dont 260 000 dans les musées, 180 000 au Livre sur , 627 400 lors des Rendez-vous place Stanislas et plus de 200 000 pour les Fêtes de Ces nombreuses activités culturelles génèrent de multiples retombées économiques, 1,2 M€ pour les Rendez-vous Place Stanislas, 660 000 € au Livre sur et 1,7 M€ durant les Fêtes de Saint Nicolas pour l’année 2016. C’est également une source d’emplois pour 830 artistes et 203 techniciens du spectacle.

Le retour à l’emploi privilégié

En instituant l’obligation, lors des marchés publics de travaux, d’intégrer des personnes en difficulté sociale et/ou en reconversion professionnelle dans les chantiers, , en partenariat avec de l’Emploi du Grand Nancy, consolide sa politique de retour à l’emploi. De plus, met en oeuvre deux entités de travail consacrées à l’emploi des personnes en insertion dans le cadre d’un pool Mobilité, le pool Auto, pour la préparation et le petit entretien des véhicules municipaux et la cellule Logistique Voirie, chargée de la pose et de la dépose de panneaux de signalisation. Entre 2014 et 2016, 495 apprentis et bénéficiaires de contrats aidés ont bénéficié de ces programmes, avec un taux d’emploi de 40 % un an après leur parcours d’insertion.

Des aînés choyés

Parmi les objectifs majeurs de se trouve l’amélioration constante du cadre de vie urbain de nos aînés. Sachant qu’à l’horizon 2020, 36 % de la population locale aura plus de 60 ans, dont un nombre grandissant de nonagénaires, il convient d’organiser la convivialité municipale et d’organiser un usage urbain facilité pour cette partie de la population. Pour que les personnes âgées puissent continuer à jouer leur rôle dans la vie locale, elles doivent jouir d’une bonne santé et leurs besoins doivent être pris en compte.

En adhérant par délibération du Conseil Municipal du 21 mars 2016, au programme « Ville Amie des Aînés », initié par l’Organisation Mondiale de , de Nancy s’engage sur huit champs d’action que sont les bâtiments et espaces extérieurs, l’habitat, les transports et la mobilité ainsi que, d’un point de vue social, l’information et la communication, la culture et les loisirs, le lien social et la solidarité, la participation citoyenne et l’emploi, l’autonomie, les services et les soins.

À l'horizon 2020, 36% de la population locale aura plus de 60 ans.

Un port éco-responsable

Bénéficiaire du label « Pavillon Bleu 2016 » pour la 12e année consécutive, le port fluvial de Nancy Saint Georges s’astreint à maintenir la qualité de sa structure, par des actions constantes et des engagements renouvelés.

Les opérations de sensibilisation et d’éducation du public à l’environnement, la gestion du site, la gestion des déchets et la gestion du milieu sont le moteur du label.

En installant un espace ordures ménagères avec tri sélectif des déchets et un site de compostage ainsi qu’une station de dépotage en accès gratuit, la structure portuaire s’assure le renouvellement de ce label reconnu.

La ville vit, bouge, agit, s’informe et communique. Elle s’inscrit pleinement dans toutes les démarches proactives et d’expression citoyenne, pour permettre à ses habitants de nombreux canaux de communication et d’expression afin de ne rien ignorer de cette vitalité citoyenne.

Citoyenneté et intérêt général

L’année 2016 a été consacrée par de Nancy à la citoyenneté. C’est l’esprit de du 11 janvier 2015 que les Nancéiennes et les Nancéiens ont prolongé tout au long d’une année riche en rencontres. Plus de 300 membres des différentes instances de participation (Conseils citoyens, Conseil des entrepreneurs et Conseil nancéien de la jeunesse) se sont réunis en assemblée plénière de la participation le 25 avril 2016 pour débattre des formes nouvelles d’engagement à soutenir et dresser ensemble des perspectives pour notre vivre-ensemble.

Les nouveaux citoyens français, les jeunes électeurs et les jeunes ayant participé au recensement citoyen ont été solennellement accueillis à l’Hôtel de Ville le 28 mai dernier. Ce même jour, les Conseils citoyens de Nancy ont lancé la première journée citoyenne avec des actions de proximité visant à contribuer bénévolement à améliorer le cadre de vie.

de Nancy a lancé, en partenariat avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Meurthe-et-Moselle et les associations agrées de secourisme, des « Matinées pour sauver » permettant l’initiation du plus grand nombre aux gestes de premiers secours, au cours des 10 sessions d’initiation de 2h gratuites et ouvertes à tous, ce sont plus de 450 personnes qui ont été initiées. Nombreuses sont celles qui se sont ensuite engagées pour une formation Prévention et Secours Civique de Niveau 1 (PSC1). Cette action nouvelle s’inscrit en écho aux 13 000 enfants déjà formés par de Nancy aux gestes de premiers secours et ayant obtenu le PSC1 en classe de CM2 dans l’ensemble des écoles publiques et privées de

Cet esprit d’engagement est également celui qui préside à l’intégration de Nancéiens au sein de la nouvelle Réserve civile et citoyenne appelés à se mobiliser lors de grandes manifestations ou en cas de catastrophe naturelle.

de Nancy a par ailleurs développé une campagne spécifique de communication visant à favoriser l’inscription sur les listes électorales. Ce sont plus de 8 500 personnes qui ont franchi le pas en 2016.

Après avoir rencontré les représentants des associations d’éducation populaire en juin 2016, a également réuni le 12 décembre 2016 les chefs d’établissements scolaires de Nancy, depuis les écoles maternelles jusqu’aux lycées pour envisager de nouvelles actions à mettre en place pour contribuer à la diffusion des valeurs républicaines, développer les formes d’engagement collectif et soutenir les initiatives des plus jeunes en faveur de la cohésion sociale. Les représentants des principaux cultes à Nancy ont également été rencontrés le 8 décembre 2016 pour évoquer le libre exercice des cultes sur notre commune, le dialogue et la tolérance.

Enfin, les cadres de de Nancy et du CCAS ont été formés aux enjeux de la laïcité dans le service public le 9 décembre 2016 au travers d’une matinée d’échanges.

Pour conclure l’année, la devise républicaine a été dévoilée sur la marquise de l’entrée de l’Hôtel de Ville rue Pierre Fourier.

Le Forum interassociatif, une journée de formation pour les bénévoles

Le 5 novembre 2016, de Nancy a organisé, à destination des bénévoles associatifs, une journée d’échanges et de formation autour des sujets qui les préoccupent au quotidien : organiser un événement, obtenir une subvention, valoriser une action auprès du grand public. 215 personnes ont participé à ces formations qui ont rappelé les principes fondamentaux de la gestion associative et qui ont également ouvert de nouvelles perspectives de développement pour de nombreux acteurs. En 2017, des Associations, désormais biennale, fera son retour au début de l’année scolaire.

Du droit d’interpellation à l’inauguration du terrain multisports de Boudonville

La suppression du terrain multisports situé dans l’enceinte de la cité universitaire Monbois (quartier de Boudonville), par le CROUS Lorraine, avait suscité l’émoi de nombreux jeunes du quartier.

Après avoir mobilisé autour de leur projet d’aménagement d’un nouveau terrain plusieurs dizaines de jeunes, enfants, adolescents et jeunes adultes, Adrien Gaillot, Jean Klötgen et Clara Petitjean ont présenté au Conseil municipal du 28 mai 2016 le premier droit d’interpellation.

Sur la base d’un projet finement construit en lien avec les membres du Conseil citoyen du quartier Boudonville Boufflers Buthegnémont Beauregard, le Conseil municipal a adopté un programme de travaux représentant 138 000 € pour l’aménagement d’un nouveau terrain multisports et l’installation d’agrès de sport-santé en accès libre, rue Saint Bodon.

Le nouveau terrain a été inauguré le 15 octobre 2016, en présence de nombreux jeunes et riverains et notamment du Foyer Autonomie Boudonville, voisin du nouvel équipement.

Ce terrain multisports est désormais accessible à chacun, tous les jours de la semaine.

Une communication tous azimuts

Culture à Nancy

Depuis l’automne 2016, CAN (Culture à Nancy), le magazine d’actualité culturel conçu par de Nancy, a renouvelé sa formule et intègre dorénavant un agenda des plus complets, en lien avec l’agenda du nouveau site internet Nancy.fr. Le nouveau site Internet contribue également à dynamiser cette stratégie de communication culturelle volontariste. En trois parutions durant l’année 2016, ce sont plus de 135 000 exemplaires du journal qui ont été distribués.

Web et Réseaux sociaux

Grâce à l’ergonomie moderne et fluide du nouveau site web de , les utilisateurs pourront rapidement trouver toutes les informations nécessaires à leurs besoins. Et ils pourront aussi rejoindre les près de 40 000 abonnés de la page Facebook de de Nancy, ainsi que les 3 200 amateurs de la page du Jardin Éphémère Place Stanislas et les 9 000 passionnés de celle du Musée des Beaux-arts de Nancy.

Le nouveau site internet de offre une navigation entièrement repensée et est disponible sur tous les supports, téléphones et tablettes. Fruit de deux ans de travail, il offre depuis décembre 2016 la possibilité d’accéder en quelques clics à soixante-dix téléprocédures, et bientôt 100. Ainsi, la plupart des démarches administratives peuvent dorénavant s’effectuer en ligne.

Nancy Mag’

Nancy Mag’ est le magazine renouvelé de de Nancy, dédié à l’information municipale et à la citoyenneté. Il est distribué gratuitement dans toutes les boites aux lettres de la ville ou peut être retiré dans de nombreux points publics. La nouvelle formule de Nancy Mag’ est disponible depuis septembre 2016.

40 000 abonnés à la page Facebook de la Ville de Nancy

Un savoir-faire collectif

C’est grâce au projet «Arc en Ciel», issu de la réflexion de travailleurs sociaux sur la garde des enfants pouvant constituer un frein à l’insertion professionnelle parfois, que Nancy à reçu le Prix TERRITORIA en novembre 2016.

Ce dispositif, porté par le CCAS de de Nancy, propose aux familles en démarche de réinsertion professionnelle un service de garde d’enfants à domicile du lundi au vendredi, sur des horaires atypiques et dans le respect du rythme de l’enfant. Il s’adresse aux parents isolés et aux familles résidant à Nancy, en priorité en démarche d’insertion et rencontrant des difficultés dans la garde de leur(s) enfant(s).
En fonction des besoins des familles, la coordinatrice recherche l’étudiant disponible pour signer le contrat de garde. L’étudiant peut alors intervenir soit le matin à partir de 5h, avec une prise en charge au domicile de l’enfant jusqu’à l’ouverture de son mode d’accueil habituel, soit le soir  - au plus tard jusque minuit -, prenant en charge l’enfant sur son lieu d’accueil habituel et le gardant au domicile jusqu’au retour du parent.

Ce dispositif bénéficie d’un encadrement suivi et permet de lutter contre la précarité de l’emploi notamment féminin, d’apporter un soutien à la fonction parentale dans le respect du rythme de l’enfant et de développer la formation des étudiants dans le cadre de leur futur métier. Cette formule permet d’augmenter de 15 % les chances des mères de s’insérer professionnellement, réduisant ainsi les risques de pauvreté et de perte de salaire.

En 2016, 56 étudiants sont intervenus auprès de 42 familles pour 53 enfants et 5 633 heures de garde.

Informations annexes au site