Goncourt de la Biographie Édmonde Charles-Roux

Le Livre sur la Place a été fondé avec le soutien de l’Académie Goncourt qui remet, depuis 1980, le Goncourt de la Biographie Édmonde Charles-Roux à Nancy. Ce prix est doté de 4 500 € par la municipalité.

Agrandir l'image

Le fidèle soutien de l'Académie Goncourt

La famille paternelle d’Edmond et Jules de Goncourt est originaire de la commune Goncourt près de Neufchâteau, en Lorraine. Le hasard des cantonnements du père, militaire, a voulu qu'Edmond Goncourt naisse à Nancy, le 22 mai 1822. Très attaché à Nancy, l’écrivain possédait d’ailleurs dans sa collection plusieurs œuvres d’art liées historiquement à la ville et fréquentait des artistes et critiques d’art nancéiens.

L’académie des Goncourt fut créée par le testament d’Edmond rédigé en 1884 et instituée officiellement en 1902. Le premier prix Goncourt a été décerné en 1903.

Depuis 1979, l’Académie Goncourt apporte son soutien au Livre sur la Place. Les Académiciens sont présents chaque année à Nancy et y remettent depuis 1980 le Goncourt de la Biographie. L'occasion pour Bernard Pivot, président de "l'Académie des Dix" de reprendre le micro pour interviewer le lauréat.

C’est en 1988, que l’Académie Goncourt a confié à la Ville de Nancy ses archives composées de documents appartenant aux Frères Goncourt mais retraçant aussi la vie de l’Académie. Edmonde Charles-Roux a ainsi déposé aux archives municipales de Nancy les manuscrits de ses romans conservés jusque là à Marseille.

academie-goncourt.fr

Philippe Forest, lauréat 2016 du Goncourt de la Biographie

Le lauréat 2016 est Philippe Forest pour "Aragon" (Gallimard). Les Académiciens l'ont élu lors de leur dernière réunion chez Drouant en juin, le prix étant toujours remis en septembre pendant le Livre sur la Place.

Romancier et essayiste, Philippe Forest a également contribué à l’édition des "OEuvres Complètes" d’Aragon dans la Bibliothèque de la Pléiade. L’auteur recompose à nouveaux frais le roman somptueux de la longue existence d’Aragon, avec ses chapitres glorieux et ses pages lugubres. Il révèle le jeu de miroirs par lequel se réfléchissent l'oeuvre et la vie d'un écrivain surdoué à qui aucune des formes de la littérature n'était étrangère.

Le Goncourt de la biographie est interviewé par Pierre Assouline, de l’Académie Goncourt.

Les lauréats depuis 1981 :

  • 2015 : Jean-Christophe Attias, Moïse, Fragile (Alma)
  • 2014 : Jean LEBRUN, Notre Chanel (Bleu Autour)
  • 2013 : Pascal Mérigeau, Jean Renoir (Flammarion)
  • 2012 : David HAZIOT, Le roman des Rouart (Fayard)
  • 2011 : Maurizio SERRA, Malaparte, vies et légendes (Grasset)
  • 2010 : Michel WINOCK, Madame de Staël (Fayard)
  • 2009 : Viviane Forrester, Virginia Woolf (Albin Michel)
  • 2008 : Jennifer LESIEUR, Jack London (éditions Tallandier)
  • 2007 : Patrice LOCMANT, Huysmans (éditions de Bartillat)
  • 2006 : Angie DAVID, Dominique Aury (éditions Léo Scheer)
  • 2005 : Thibaut d’ANTHONAY, Jean Lorrain - Miroir de la Belle Epoque (Fayard)
  • 2004 : Claude DUFRESNE, Appelez-moi George Sand (Lafon)
  • 2003 : Pierre BILLARD, Louis Malle, le rebelle solitaire (Plon)
  • 2002 : Jean-Paul GOUJON, Pierre Louÿs (Fayard)
  • 2001 : Laure MURAT, La maison du docteur Blanche (J-C Lattès)
  • 2000 : Dominique BONA, Le secret de la femme en noir, Berthe Morisot (Grasset)
  • 1999 : Alain BRUNET et Claude PICHOIS, Colette (De Fallois)
  • 1998 : Christian LIGER, Le roman de Rossel (Robert Laffont)
  • 1997 : Jean-Claude LAMY, Prévert, les frères amis (Robert Laffont)
  • 1996 : Anka MUHLSTEIN, Axel de Custines (Grasset)
  • 1995 : Henry GIDEL, Les deux Guitry (Flammarion)
  • 1994 : Davis BELLOS, Georges Pérec, une vie dans les mots (Le Seuil)
  • 1993 : Jean BOTHOREL, Louise de Vilmorin (Grasset)
  • 1992 : Philippe BEAUSSANT, Lulli, le musicien du soleil (Gallimard)
  • 1991 : Odette JOYEUX, Le troisième oeil, la vie de Nicéphore Niepce (Ramsey)
  • 1990 : Pierre CITRON, Jean Giono (Le Seuil)
  • 1989 : Joanna RICHARDSON, Judith Gautier (Seghers)
  • 1988 : Frédéric VITOUX, Cécile (Grasset)
  • 1987 : Michel SURYA, Georges Bataille, la mort à l’oeuvre (Seghers)
  • 1986 : Jean CANAVAGGIO, Cervantes (Mazarine)
  • 1985 : Georges POISSON, Choderlos de Laclos ou l’obstination (Grasset)
  • 1984 : Jeanne CHAMPION, Suzanne Valadon (Presses de la Renaissance)
  • 1983 : Ghislain de DIESBACH, Madame de Staël (Perrin)
  • 1982 : Pierre SIPRIOT, Montherland sans masque (Robert Laffont)
  • 1981 : Hubert JUIN, Victor Hugo (Flammarion)