Jean Prouvé

Le Nancéien Jean Prouvé (1901-1984) a profondément marqué l'histoire de l'architecture et du design. Ses réalisations, saluées pour leur simplicité et leur avant-gardisme, sont aujourd’hui de notoriété internationale.

L’histoire de Jean Prouvé (1901 - 1984) est attachée à celle de Nancy.

Fils de Victor Prouvé, qui était membre de l’Ecole de Nancy, il est formé au métier de ferronnier d’art. En 1924, il ouvre son premier atelier à Nancy. Rapidement, il se concentre sur la fabrication d’objets fonctionnels, épurés, accessibles au plus grand nombre.

Homme de recherche et d’expérimentation, il recourt à des matériaux qu’il qualifie de « durs, poussant à des compositions sobres » comme l’acier, puis l’aluminium, ou le bois sous forme de contreplaqué.

Alors qu’il n’a pas suivi d’études d’ingénieur, Jean Prouvé révèle une grande maitrise de la physique des matériaux. Il développe des techniques très innovantes comme le shed, le mur-rideau ou la béquille.

Loin de la production de masse, il défend l’idée que toute création doit faire l’objet d’une production sur mesure, adaptée à un besoin.

Dans ses nombreux travaux, Jean Prouvé réussit à marier fonctionnalité, adéquation du matériau et sens de l’économie, aux exigences complexes d’une production en série.

Ancien membre de la Résistance, il devient Maire de Nancy à la Libération de Nancy. Une charge dont il va se défaire rapidement pour se consacrer à la reconstruction.

En 1947, il transfère ses ateliers près de Nancy à Maxéville, avec une usine de 200 employés. La production semi-industrielle est florissante mais les marges sont faibles et les problèmes de trésorerie constants. En désaccord avec son principal actionnaire, il quitte l’entreprise en 1953.

L’année suivante, il construit sa propre maison et implante son ancien bureau dans le jardin (la maison et le bureau sont classés au titre des Monuments Historiques depuis 1987).

De 1957 à 1970 il enseigne au Conservatoire des Arts et Métiers (CNAM) et préside, en 1971, le jury du concours en vue de la construction du Centre Pompidou à Paris.

Jean Prouvé meurt à Nancy en 1984.

Informations annexes au site