Nancy, Participative et responsable

Révolution technologique, restrictions budgétaires, défiance politique, nouveaux contre-pouvoirs : notre époque est marquée par des changements majeurs, qui imposent aux institutions de revoir leurs visions, leurs pratiques et leurs organisations.

Désormais, la décision se prépare différemment, en associant beaucoup plus celles et ceux qui sont en mesure de l’ajuster au mieux à la réalité quotidienne : acteurs économiques, associations, panels citoyens.

Il faut plus de contacts, d’informations, de rendez-vous propices aux dialogues. Plus de capacité d’adaptation, de réactivité et de plasticité, notamment pour une mairie, en première ligne pour l’animation d’un territoire.

Avec moins de moyens, car l’État réduit massivement ses subventions aux collectivités, et une pression fiscale qui ne donne plus aucune marge de manœuvre, il faut aussi gérer et diriger autrement.

Réseaux, partenariats, mécénats, politiques d’évaluation : tous les leviers doivent être mobilisés pour faire mieux avec moins de fonds publics. A Nancy, notre ambition est claire : poursuivre la « pause fiscale », réduire nos dépenses de fonctionnement, investir dans les services publics et le soutien à l’économie locale.

Dans ce monde nouveau, où tout change et où il faut tant inventer, les solutions d’avenir, utiles aux habitants, s’inventent au plus près de nous, dans nos communes. C’est ainsi que nous souhaitons conduire la ville, en lien permanent avec les Nancéiens, qui tant de fois nous ont dit combien il faut leur faire confiance.