Edito

D’où vient Nancy ? Quels événements l’histoire a-t-elle mis sur notre chemin depuis bientôt 1 000 ans ? Que savons-nous de notre identité, de notre art de vivre, des ressources qui ont fait notre essor ?

Il y a beaucoup à apprendre de ce millénaire écoulé.

Un millénaire agité, jalonné de guerres et de grandes mutations, de périodes de repli et de moments d’expansions, de luttes douloureuses pour protéger les habitants des crues et des ennemis extérieurs.

Un millénaire de conquêtes, d’alliances et de luttes pour exister entre le Royaume de France et le Saint Empire Romain Germanique, instituer le Duché de Lorraine, le doter d’un palais, de quartiers nouveaux, d’une ville neuve, de fortifications et de bastions aujourd'hui disparus.

Un millénaire d’invention patiente d’une culture singulière, avec des traditions originales, un concentré contrasté de siècles d’architecture, un lien inédit entre art et industrie, une passion précoce pour la République, une taille humaine et une dimension humaniste.

Un millénaire qui a révélé l’âme d’une cité pleine de ressources, fière, indépendante, qui dépasse bien des clivages, contourne beaucoup de modèles et finit par se vivre et s’incarner comme une capitale.

Ce destin de capitale se forge dès la naissance de Nancy.

Croire que l’on peut grandir ici, dans cette cuvette à la merci des marécages, est une forme de bravoure. Longtemps traumatisme dans certains quartiers, l’eau est aujourd'hui un des fils de la reconquête urbaine.

Le statut de capitale se conquiert en 1477, quand une partie de l’Histoire de l’Europe bascule ici, à l’issue d’un combat sans merci entre Lorrains et Bourguignons. Nancy est dévastée mais le duché est sauvé, son indépendance est acquise et la ville prend conscience de son identité.

Une cité pleine de ressources, fière et indépendante, qui se vit et s’incarne comme une capitale

Il se renforce au Temps des Lumières, quand le Roi Stanislas résiste aux pressions du Royaume de France et à cette manière d’uniformiser que la monarchie absolue a souvent utilisée pour asservir.

À cette époque, il s’incarne aussi dans les pierres et la culture, avec la construction du majestueux Ensemble 18ème mais aussi l’installation de l’université, de la bibliothèque et le développement de ce goût pour les arts et les sociétés savantes qui fait le prestige de Nancy aujourd'hui.

Il grandit après la guerre Franco-prussienne, quand Nancy devient la capitale de l’Est de la France. Sa population double pour atteindre 120 000 habitants. C’est un saut décisif, la ville

ne sera plus jamais la même. Nancy Thermal sort de terre et l’Art Nouveau explose.

Parce qu’il n’y a pas de capitale sans esprit de résistance ni capacité de mobilisation, Nancy montre à plusieurs reprises combien elle aime la liberté, la justice, la tolérance. Elle le montre en juillet 1942, quand sept policiers désobéissent aux ordres et informent 385 juifs d’une rafle imminente. Elle le montre aussi en janvier 2015, quand des dizaines de milliers de personnes marchent pour la liberté

d’expression et contre la barbarie. Être une capitale, enfin, c’est savoir se relever quand l’histoire se fait plus rude. Après être retombée sous la barre des 100 000 habitants, après avoir vu nombre d’industries s’éteindre, Nancy a su reconquérir des territoires

abandonnés, mettre en valeur son patrimoine, s’afficher chaque année parmi les 10 plus grands pôles pour la santé, les universités, la culture, la création d’entreprises et la qualité de vie.

Tous ces moments ont façonné le caractère d’une ville capable de réagir, de déployer des trésors d’intelligence, de créativité, de cœur, pour devenir plus forte.

Aujourd'hui, dans une époque où règne l’imprévisible, dans une France en proie à une interminable période de crise et de mutation sociétale, Nancy peut trouver dans son âme les signes d’une inépuisable énergie et d’une capacité singulière à s’inventer un avenir toujours meilleur.

Cette fidélité à l’âme de notre ville guide notre action au service des Nancéiens. Elle donne corps à ce projet de ville, dont l’ambition est de tout faire pour promouvoir Nancy dans le monde d'aujourd'hui. Une métropole attractive, passionnément républicaine, conduite avec le souci du dialogue permanent avec ceux qui y vivent.

 

Laurent Hénart

Maire de Nancy