Citoyenneté

Budget 2017 : investir sans augmenter les impôts ni la dette

Pour son troisième budget, l’équipe municipale reste fidèle aux principes de son Plan d’Équilibre et de Développement mis en place en 2014 : pas de hausse des taux d’impôts ni de la dette mais des investissements importants dans la sécurité, l’attractivité, l’éducation et la culture.

Publié le

 

Adopté lors du Conseil Municipal du lundi 20 mars 2017, le budget de la Ville de Nancy suit la feuille de route de l’équipe municipale.

Pour la troisième année consécutive, il obéit à trois principes :

  • réduire les frais de fonctionnement,
  • ne pas augmenter les impôts locaux,
  • investir dans les équipements publics.

Que fait la Ville de Nancy avec 100 € ?

Interview : Michel Dufraisse explique les choix prioritaires de la Ville de Nancy

Quels sont les clefs de ce budget 2017 ?

En 2014 nous avons pris des engagements et nous les tenons. Concrètement, nous n’augmentons pas les  impôts ni la dette, tout en engageant des investissements essentiels pour l’emploi et pour l’attractivité de Nancy. Cela permet à la fois de soutenir le pouvoir d’achat des Nancéiens et de préparer l’avenir de nos enfants. Nous protégeons également la vie associative, les dépenses de solidarités et le budget de l’éducation, car nous considérons qu’ils sont le ciment humain de la ville.

Comment faire pour dépenser et économiser en même temps ?

En réduisant les frais de fonctionnement ! C’est la clef de notre gestion. Dès son élection, Laurent Hénart  mis en place des économies sur les frais des élus et de la collectivité en général. Notre autre principe de gestion est la programmation à moyen terme. Nous avons un Plan d’Équilibre et de Développement sur 6 ans, dans lequel les dépenses et les recettes sont anticipées et chiffrées au plus juste.

Les besoins nouveaux en matière de sécurité ont-ils réorienté le budget ?

Quelque part, oui, car nous avons pris des décisions importantes pour la sécurité des Nancéiens, qui ont des conséquences en termes de dépenses. C’est le cas de l’armement de la Police municipale et de la sécurisation de toutes nos écoles publiques. Toutefois, le développement économique et l’emploi restent notre priorité. Ils se traduisent par des grands projets d’attractivité, en lien avec la Métropole du Grand  Nancy.

Les charges de personnel demeurent la principale dépense…

Oui, mais c’est le sens d’un service public. Même si nous proposons de nouveaux services en ligne, nous continuons de rendre un service avant tout « humain ». Les Nancéiens ont des services publics portés par des hommes et des femmes, sur le terrain, dans les écoles, les cantines, les crèches, les mairies de  quartiers, les foyers résidences, les MJC, les salles de spectacles, les musées, les parcs, dans nos rues avec la police, ou pour l’encadrement des manifestations… C’est notre force, il faut d’autant plus le rappeler que les agents de la Ville de Nancy ont fait beaucoup d’efforts pour garantir cette qualité de service dans un contexte de forte pression sur nos budgets.

Conformément aux engagements de l’équipe municipale, la Ville de Nancy poursuit une politique de stabilité fiscale. Les taux de taxe d'habitation et de taxes foncières sont au même niveau qu’en 2003, le taux de la taxe d'habitation était de 11,44% et celui de la taxe foncière sur les propriétés bâties de 12,46%, alors qu'ils sont aujourd'hui respectivement de 11,42% et de 12,44%.

Situer